Mon amour pour le Japon et Tôkyô

Mon amour pour le Japon et Tôkyô

17 juillet 2005

Bosozoku, les gangs de jeunes motards japonais



Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais 


Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Le livre "Bosozoku — Pressures of a Conformist Society - Photographs by Masayuki Yoshinaga" est consacré au phénomène Bosozoku, ces fameux gangs de jeunes motards japonais. Ces teenagers ( moyenne d'âge 20 ans ), à bord de leurs motos customisées, vétus de combinaisons avec de larges inscriptions en kanjis noir ou blanc, sont traités dans les médias comme des délinquants juvéniles, une nuisance. Ce phénomène plus ou moins underground, durablement implanté dans la société japonaise depuis le début des années 70, fait régulièrement parler de lui dans la rubrique faits divers avec les pires exactions : aggressions, viols, meurtres ... mais dans leur majorité il s'agit de motards passionnés qui se limitent à parader en groupe de plusieurs dizaines de personnes, arborant de grands drapeaux, dans une ambiance bonne enfant et faisant pétarader leurs motos tard la nuit, au grand dam du voisinage. Ils sont surtout localisés à Tokyo et Osaka.

Les japonais ont cependant peur de ces bandes de loubards à cause de leur mauvaise réputation, de leur idéologie politique proche de l'extrème droite et de leurs liens plus ou moins forts avec le crime organisé. Il est en effet avéré que certains membres de ces gangs servent de réservoir de petites frappes pour les yakusas mais il s'agit là d'une infime minorité. Masayuki Yoshinaga, lui même bosozoku il y a 20 ans, y voit au contraire l'expression d'une jeunesse éprise de liberté, pleine de vie, un cri de révolte dans une société camisole extrémement rigide dans ses relations humaines. Ces adolescents, une fois adultes, rentrent docilement dans le rang, devenant d'ordinaires salarymen avec seulement une très faible part qui intègrera les rangs des yakusas.

Les bosozokus font un peu partie du paysage urbain japonais, il sufit de voir leurs apparitions dans les mangas et dessins animés : Kanéda et sa bande dans Akira, Great Teacher Onizuka ( GTO ), une séquence dans Mes voisins les Yamada, une autre dans le manga de baston Tough et même dans le comics Kabuki de David Mack... pour les plus connus en France mais plusieurs mangas au Japon sont consacrés à ces jeunes, preuve qu'ils représentent pour beaucoup une sorte de rêve, ceux qui ont osé dire non à l'autorité, aux conventions étouffantes.

A noter que ce phénomène n'est pas exclusivemet masculin mais attire aussi les filles comme le montre ces photos.

Un lien en français sur une discussion concernant ces gangs : http://www.forumjapon.com/forum/viewtopic.php?t=3650

CanalBlog Livres Bosozoku01

 CanalBlog Livres Bosozoku02

 CanalBlog Livres Bosozoku03

 CanalBlog Livres Bosozoku04

 CanalBlog Livres Bosozoku05

 CanalBlog Livres Bosozoku06

 

Posté par David Yukio à 13:12 - Tôkyô, le Japon, les japonais - Permalien [#]