Mon amour pour le Japon et Tôkyô

Mon amour pour le Japon et Tôkyô

22 janvier 2006

Concert de Kokia, premier concert de JPop en France 21 Janvier 2006



Notes liées dans mon blog : Liste articles musiques


Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Canalblog Concert Kokia03Kokia, grande dame de la JPop

Le 21 Janvier 2006 restera dans l'histoire comme le jour où a eu lieu le premier concert de JPop en France! Ce jour là la chanteuse Kokia aura ébloui le public français pendant près de deux heures, jouant à guichet fermé devant 300 spectateurs!

Petite présentation de Kokia
Cette femme de 29 ans, née en 1976 à Tôkyô, a commencé sa carrière en 1999 et, début 2006, compte déjà 4 albums et 12 singles à son actif. Après des études dans une école de musique elle rencontre un grand succès en asie avec son titre Arigatô, sorti en 1999. Kokia vends pourtant peu d'albums au Japon même si sa voix est reconnue comme une des plus belles de la JPop. Ce paradoxe est dû certainement à une situation un peu bancale, à savoir une voix riche, de très haut niveau, un univers assez personnel sur la joie de vivre, la naïveté, la célébration de l'amour ... tout cela peut dérouter ceux qui ne jurent que par les Morning Musume et ça se ressent en termes de ventes. Résultat, même si elle a déjà chanté des génériques d'animés et que sa voix est utilisée pour des publicités, ce n'est pas encore une artiste familière du grand public japonais. En revanche elle a une excellente réputation comme chanteuse et c'est pour elle que 300 spectateurs se sont déplacés ce jour. Peu de personnes connaissaient Kokia en France avant l'annonce de ce concert mais beaucoup de MP3 ont dû être téléchargés pour se faire une idée de son style; le résultat fut si impressionnant que le show fut rapidement complet.

Canalblog Concert Kokia06

Le concert
Il a lieu à l'auditorium Saint-Martin, dans le 3ème arrondissement, à deux pas de Beaubourg et à 10 minutes à pied de chez moi :-) J'arrive vers 16H00 et déjà plus de 150 personnes attendent. Il fait assez beau pour un jour d'hiver, ne nous plaignons pas de devoir attendre jusqu'à 17H00. Le public est masculin à 80%, moyenne d'âge 20, 25 ans; on est loin du public féminin des concerts de Visual Kei et ce n'est pas plus mal pour ceux qui ont assisté à la venue de Dir En Grey à l'Olympia.

J'arrive dans la salle une demi-heure avant le début du spectacle et là, surprise, des chaises! On devra rester assis durant tout le concert, je trouve ça moyen car de ce fait je suis assez loin de la scène alors que debout tout le monde aurait pu être à moins de 10 mètres de la chanteuse, c'est toujours plus intimiste de bien voir le visage de celui qui chante. Enfin bon, on n'est pas venu pour pogotter ou slammer, on pourra écouter les chansons dans d'excellentes conditions.

Ah oui, petite consigne rigolote donnée avant le début, on nous demande de rester à notre place durant tout le concert et "d'éviter tout débordement"; à ce moment là, la salle a éclaté de rire; comme si on allait sauter sur scène pour embrasser Kokia, allons, allons, les amateurs de JPop savent se tenir voyons! Interdiction aussi de prendre des photos ou des vidéos sous peine d'exclusion, ce qui est déjà moins drôle.


Canalblog Concert Kokia07
Quelle belle femme!

A 17H15 Kokia entre en scène, pieds nus, sous un tonnerre d'applaudissements, nullement impressionnée d'être devant 300 français enthousiastes. Elle commence par un petit "Bonjour à tous" dans un français craquant. A ma grande surprise elle sera seule durant tout le set, elle jouera certes du piano, d'une sorte de mini luth mais la batterie et autres instruments sont sur une bande son. Elle n'a pas pu se déplacer avec ses musiciens, sans en donner la raison, mais, d'après ses dires, il y aura certainement un autre concert français, peut-être l'an prochain, et là ses amis seront avec elle. Elle nous avoue être déjà venue deux fois en France, une fois enfant lors de vacances avec ses parents et une fois en 1998 pour la coupe du monde de football. 

Que dire de l'artiste? Très chaleureuse et communicative avec son public, le traducteur aura d'ailleurs fort à faire car Kokia parle beaucoup, explique à la salle quel est son univers musical, le sens de certaines chansons, nous demande quelles sont nos chansons préférées... bref le courant passe très bien, elle est très à l'aise, naturelle, on sent sa grande expérience des salles, une vraie professionnelle. A noter le nombre de rires dans le public lorsque Kokia lui parlait, preuve qu'avec un bon traducteur la barrière de la langue s'efface.

Canalblog Concert Kokia08Une idée de l'univers de Kokia

Sa voix offre un étonnant contraste, fluette et timide quand elle parle, puissante et chaude quand elle chante, on croirait deux personnalités différentes. Attardons-nous justement sur sa voix, c'est son atout maître même si Kokia est aussi une très belle femme; son chant remplit l'auditorium dès les premières notes, scotchant le public sur leur chaise par sa puissance, on entend distinctement les paroles, l'acoustique de la salle est excellent, Paris Visual Prod a fait un bon choix avec cet endroit.

En outre Kokia maîtrise parfaitement sa voix à la différence de pseudo chanteuses de Jpop, le meilleur exemple en est la chanson Oto ~ with reflection ~ avec ses vocalises arabisantes ou hindouistes ( désolé si ça sonne faux à certains mais ce sont les exemples me venant à l'esprit ) où elle démontre tout son savoir-faire. Elle est même un cran au-dessus de Kuroneko du groupe Onmyôza qui pourtant nous avait impressionnés par son chant énergique en septembre 2005 au Tryptique.

Canalblog Concert Kokia01Photo du concert prise par un fan qui n'avait pas peur de se faire exclure :-)

Kokia bouge souvent des mains en chantant comme pour accompagner encore plus les textes, c'est un signe montrant bien qu'elle fait corps avec ses chansons. Plusieurs seront interprétées debout au micro et d'autres directement au piano, preuve s'il en est qu'elle est une musicienne accomplie, elle compose d'ailleurs certaines de ses chansons. Parmi celles de ce récital, citons Arigatô, I believe, Harmony, The power of smile, Remember the kiss et Time to say goodbye la dernière.

Mention spéciale à la chanson Pink no Zô parlant d'un éléphant rose et dont elle nous demandera de reprendre en choeur le refrain "paon - paon" ( bruit que font les éléphants au Japon! ), c'était trop mimi, à l'image de l'univers de la chanteuse; assurément le moment le plus magique de la journée. Lors d'une autre chanson elle nous entraînera dans une forêt avec une bande son comportant des chants d'oiseaux... la magie opère sans qu'on s'en rende compte, Kokia nous prends par la main et doucement, imperceptiblement nous dévoile son univers :-)

Canalblog Concert Kokia05Le fameux éléphant rose :-)

On peut également féliciter le public qui écoutera religieusement chaque chanson avant de manifester sa joie à la fin de celles-ci; qui a dit que les amateurs de musique japonaise étaient mal élevés? Kokia aura droit à plusieurs standing ovations et acclamations de ses fans et nous gratifiera d'un tout petit petit rappel avec le titre "Time to say goodbye", chanson écrite en hommage à un être cher récemment disparu.

Que retenir de ce premier concert de JPop en France? Une artiste très pro avec une voix éblouissante, qui impressionne dès les premières notes et envoûte son public, des chansons drôles ( en écrire une sur un éléphant rose il fallait oser ), d'autres émouvantes, un contact fréquent et chaleureux avec un public respectueux tout acquis à sa cause... En résumé une vraie réussite et une excellente surprise! Vivement le prochain concert de JPop, mais sachez que Kokia a placé la barre très haute!



Voici la liste des chansons du concert, trouvée sur le site de V-Stuff ici!
01- a gift
02- Prologue ~Remember me~
03- Uchuu ga
04- Tenshi
05- Futari no musume
06- Titre inconnu (accompagnement au piano à pouces)
07- dandelion
08- The Power of Smile ~a gentle breeze~
09- Pinku no zou
10- I believe ~umi no soko kara~
11- Remember the kiss
12- Chouwa oto ~with reflection~
13- Ai no Melody
14- Arigatou
Rappel : time to say goodbye


Posté par David Yukio à 16:16 - Musique : JPop, JRock, Visual Kei et concerts - Permalien [#]