Mon amour pour le Japon et Tôkyô

Mon amour pour le Japon et Tôkyô

04 novembre 2006

Takato Yamamoto, ukiyo-e SM et fantastique

 

Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles poésie, photos, arts, expositions, illustrateurs et autres

Notes liées dans mon blog : Liste articles sexe


CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr001

Le dessinateur Takato Yamamoto est né en 1960, dans la préfecture d'Akita au Japon. En 1983 il obtient son diplôme dans le département de peinture de l'université Tôkyô Zokei. Il expérimente ensuite le style ukiyo-e  de 1991 à 1993 pour finalement définir son propre style qu'il baptise "Heisei Estheticism". Il illustre alors nombre de romans, nouvelles et dessine même des couvertures de magazines. Sa première exposition a lieu en 1998 à la gallerie Creation G8 à Ginza et s'intitule "Heisei Esthetics". Suivent plusieurs recueils publiés aux éditions Treville de 1998 à 2006 ainsi que des expositions dont une à l'étranger en 2005 à Rome à la galerie Mondo Bizzarro.
Il est membre de la Tôkyô Illustrators Society et de l'International Ukiyo-e Society.

J'ai découvert cet artiste chez Junku cet été et je suis tombé sous le charme de ses étranges dessins. Son univers est fantastique dans tous les sens du terme, mariant Eros et Thanatos. Takato Yamamoto a su conjuguer noirceur et dessin japonais classique. Son style ukiyo-e très personnel, la beauté des jeunes filles, l'expression de leur visage et leurs cheveux si fins, l'aspect morbide des situations concourent à créer une atmosphère très spéciale. Son univers est clairement celui des pensées noires, teintées de SM, où des adolescents semblent s'abîmer dans de morbides rêveries, enveloppés par des démons et squelettes bien amicaux. Cette familiarité n'est pas étonnante si on interprète ces dessins comme une représentation du monde intèrieur des personnages... monde peuplé de ténèbres mais apprivoisées si on regarde la sérénité des garçons et filles au milieu de cet enfer.

Rien de trop sexuellement explicite chez cet artiste mais ses illustrations contiennent quand même une forte puissance érotique, surtout que les lycéennes ne semblent nullement effarouchées par les attentions que leur prodiguent les démons.

Voici un aperçu de ses oeuvres, tiré du livre "Divertimento for a martyr" aux éditions Treville, publié en 2006.


[EDIT 29/10/2011]
Des images de bien meilleure qualité ici : http://medeeenfurie.com/blog/2011/03/05/takato-yamamoto-artiste-de-lukiyo-e-erotique/

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr002
Iokanaan et Salomé, sexe et mort encore et toujours...

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr010
Saint Sebastian, qui donna ses premiers frissons érotiques à Mishima

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr003
Superbes cheveux

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr004

 

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr005

 

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr006
Même enveloppé de ténèbres, il est calme, serein même puisqu'il s'agit de son monde.

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr007

 

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr008

 

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr009
Lycéennes en uniforme... LE fantasme des japonais.

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr011



Posté par David Yukio à 10:35 - Arts, illustrateurs - Permalien [#]