Mon amour pour le Japon et Tôkyô

Mon amour pour le Japon et Tôkyô

25 novembre 2006

Le sexe au Japon! Deux livres de référence



Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais 
Notes liées dans mon blog : Liste articles sexe


Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Ces dernières semaines sont sortis deux livres, en français, dont je tiens absolument à vous parler. Les deux traitent de la sexualité au Japon, tendance sexe cru plus que fleur bleue, et dévoilent un coin de ce Japon qu'il est bien difficile pour un occidental de comprendre ou même de cotoyer. Je m'étonne même qu'aucun ouvrage sur ce sujet ne soit sorti plus tôt, le sexe ayant toujours fait vendre, surtout en France. En tout cas ces livres sont de qualité, vous pouvez les acheter les yeux fermés.

Canalblog Livres Pink Box Recto

Canalblog Livres Pink Box Verso


PINK BOX de Joan Sinclair


"Pink Box" est un recueil de photos prises dans les clubs érotiques japonais, principalement à Tôkyô, dans le Kabuki Cho le quartier chaud de Shinjuku. Ce quartier couvre actuellement 2.5 km2 avec 5 000 établissements voués à l'industrie du sexe, appelée fuzoku. Rien de pornographique dans cet ouvrage, surtout composé de portraits et d'intèrieurs de clubs, c'est au contraire l'occasion unique de visiter ces clubs et rencontrer les personnes qui y travaillent ( clients, prostituées, rabatteurs... ).

Ce privilège est d'autant plus rare que nombre sont interdits aux étrangers, il parait qu'ils ne connaissent pas ou me respectent pas les règles très strictes qui les régissent. Dans ces endroits les japonais, surtout des hommes mais pas seulement, peuvent vivre tous leurs fantasmes. Pour celà ils peuvent s'immerger dans des décors reconstituant minutieusement un cadre quotidien tels qu'une rame de métro, un bureau voir une école... et enfin pouvoir se lâcher, extèrioriser leurs désirs, loin du carcan d'une société qui réfrène toute manifestation d'émotion. Le fantasme de l'écolière avec son costume est bien évidemment proposé même si les entraineuses sexy ont plus l'âge d'étudiantes ayant redoublé de nombreuses fois.

Ce reportage photographique contient aussi beaucoup d'informations, on notera l'introduction de 20 pages retraçant l'histoire du commerce du sexe au Japon, ce que recherchent les clients, la législation actuellement en vigueur sur la prostitution, les moyens de la contourner... Ensuite chaque type d'endroit est introduit par une page de texte puis des photos.


Sommaire
clubs à entraineuses
clubs à entraineurs
théâtres nus
pubs de contact et salons roses
soaplands
peep-shows
fashion health
hôtel health
clubs d'images
bar d'évènements
cafés pour couples
autres activités roses
et on termine en beauté par un dictionnaire / glossaire de 4 pages où j'ai ainsi appris que "bero bero" voulait dire "Léchage agressif"!!


Présentation sur le site d'Amazon
"Avec Pink Box, la photographe Joan Sinclair est entrée dans un monde singulier et dérangeant, celui des sex-clubs japonais, où tous les fantasmes, même les plus invraisemblables ont droit de cité. Pour la satisfaction et le plaisir de la clientèle de ces clubs très privés, des numéros éclectiques se déroulent dans les atmosphères colorées de salles de jeux pour adultes ou dans un ascenseur aux vitres transparentes propres à satisfaire les voyeurs. Hautes en couleurs, drôles et fascinantes, les photographies de Joan Sinclair rendent compte d'un univers interdit aux occidentaux, et caractéristique de la culture japonaise contemporaine."

Biographie de l'auteur
"Durant les deux années qu'elle a passé à Tokyo, Joan Sinclair a souvent entendu parler de ces sex-clubs japonais aux sols en miroirs et aux décors fantaisistes. En 2004, elle part avec son appareil photo vivre au Japon pendant un an. Dès son arrivée à Tokyo, elle se lie d'amitié avec certains responsables et employés de sex-clubs pour ensuite devenir photographe pour Soapland magazine, un mensuel pornographique. C'est ce qui l'a conduite au travail photographique présenté dans ce livre."

Broché : 191 pages
Editeur : Editions de la Martinière (28 Sep 2006)
Langue : Français
ISBN: 2732434930
Dimensions (en cm) : 22 x 25
29€00


Canalblog Livres L Imaginaire Erotique Au Japon Recto

Canalblog Livres L Imaginaire Erotique Au Japon Verso


L'IMAGINAIRE EROTIQUE AU JAPON d'Agnès Giard


ATTENTION : ouvrage de référence sur le sexe japonais!!

Ce livre est beaucoup plus foisonnant que le premier et nous plonge immédiatement dans un univers extrèmement riche et varié mais aussi déroutant voir incompréhensible malgré les longues explications d'Agnès Giard. Tous ceux qui aiment le Japon, qu'ils soient passionnés, otakus, simples curieux, hentais mais aussi artistes trouveront ici leur bonheur car ce livre est très richement illustré ( peintures, photos, mangas x ... ) et l'auteur maîtrise son sujet; attention cependant à certains dessins et photos très violents et qui peuvent mettre mal à l'aise. Dans ce livre sont traités des sujets aussi variés que le lolita complex ( appelé aussi lolicon complex ), le bukkake, les monstres à tentacules, les love hotels, les gothic lolita, le cosplay, les maid café, le fundoshi, l'enjo kosai, le bondage, le SM, les poupées grandeur nature mais aussi la tendance au travestissement dans le visual rock ou visual kei... Impossible de tout citer, c'est effarant de richesse, d'inventions mais aussi de vices car tous les fantasmes ne sont pas très sains, impossible d'oublier la partie consacrée aux vidéos de seppuku - harakiri et à la nécrophilie.

Présentation du livre ( quatrième de couverture )
"Au Japon, les fantasmes érotiques et les apparences fluctuent, dans une culture qui depuis des millénaires valorise la notion d'impermanence. Au Japon, l'identité des êtres est transitoire, le plaisir est fugace, la logique est floue, le réel est virtuel, la beauté est mortelle... par essence? Quant au sexe, forcément, il est protéiforme, polymorphe et pervers. Il s'est imprégné de cette tradition qui prête à chaque chose une âme : homme, femme, papillon, pierre ou fleur, tout dans ce monde japonais (bouddhiste et shinto) participe d'une universelle propension à faire l'amour de toutes les façons possibles. C'est à dire plus avec le cerveau qu'avec les organes génitaux. Il ne semble y avoir aucune barrière aux fantaisies érotiques dans ce pays qui ne connaît pas le système binaire, qui n'oppose pas l'homme à la femme, ni le mal au bien."

Biographie de l'auteur
Agnès Giard est une journaliste spécialisée dans les contre-cultures, le Japon et l'art déviant, auteur du livre "Le sexe bizarre" (édition Cherche-Midi) et travaille à Marie-Claire, Playboy ou l'Echo des Savanes. Elle a fait ses débuts dans les magazines de japanime en France en 1993. Ses reportages sur le Japon sont publiés depuis plus de dix ans dans toute la presse française (Elle, Technikart, Glamour, Biba, DS...), Agnès Giard travaille également pour la presse japonaise : elle est correspondante depuis six ans de la revue mensuelle SM Sniper, à laquelle collaborent des artistes aussi prestigieux que Nobuyoshi Araki. Elle a publié son premier livre, Fetish mode, aux éditions Wailea, Tôkyô.


Sommaire

L'amour des culottes
La culture de la honte
L'eau et les tentacules
Histoire de revenants
La violence
Les poupées
Travestissements et métamorphoses
La crise de la masculinité
La révolution des filles
L'industrie du sexe
Les jouets pour adultes


Avis de la FNAC, très intéressant
"Le sexe étant aujourd'hui plus important que l'âme, rendons lui un peu de son esprit à l'occasion de la parution de l'impressionnant, beau, exhaustif, précis, cultivé, allumé, en couleur livre d'Agnès Viard, journaliste spécialisée dans les contre-cultures, et sobrement intitulé "L'imaginaire érotique au Japon". Un ouvrage suffisamment dense pour qu'on l'éprouve comme une expérience érotique en soi, tout au long de quelque trois cents pages illustrées par les plus grands artistes contemporains nippons dans un vertige de propositions et de figures parfois proches de l'hallucination (à cet égard, une mention particulière aux photographies en noir et blanc de Ken-Ichi Murata, qui creuse les rapports entre la femme et les tentacules de plastique s'évadant d'anus offerts et de vulves pétrifiées)...

Ceci étant dit, on ne réduira pas cet ouvrage à une compilation de fantasmes incarnés dans des pratiques culturelles et artistiques délirantes (pour notre oeil européen du moins). Non, il faudrait plutôt le situer à mi-chemin entre le beau livre et l'essai ethno-érotique sur le Japon contemporain, véritable héros underground de ces pages et, cela transpire de part en part, intarissable source de fascination et d'affection pour l'auteur. De l'amour des petites culottes usagées vendues en distributeur automatique au culte des poupées maléfiques qui disent le sexe de la mort, des vidéos érotiques de seppuku à la question sociétale des strip-teases, de l'angoisse nationale de la castration à l'inflation des gadgets sexuels tel que le sexe jetable à déflorer, de la presse transgressive kitsch pour lycéennes aux bars à fellation, au Japon l'imaginaire érotique ne connaît pas de limite. De quoi faire rougir le pays du divin marquis."

Broché: 332 pages
Editeur : Albin Michel (1 novembre 2006)
Langue : Français
ISBN: 2226166769
Dimensions (en cm): 19 x 24.5
35€00


On aura vite compris que ces deux livres se focalisent surtout sur le sexe, les fantasmes et que tout ce qui est érotisme, romance est à vite oublier tant on s'en prend plein les yeux. Esprits pudibonds et pusillanimes, passez votre chemin ou encourez le risque d'être happés et marqués à jamais par un univers perturbant. Vous croyez que je plaisante? Une fois que vous aurez vu des visages déformés par des pinces dans les narines et que vous saurez ce qu'est un bukkake, on en reparlera.


Posté par David Yukio à 09:24 - Livres, revues... - Permalien [#]

04 novembre 2006

Takato Yamamoto, ukiyo-e SM et fantastique

 

Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles poésie, photos, arts, expositions, illustrateurs et autres

Notes liées dans mon blog : Liste articles sexe


CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr001

Le dessinateur Takato Yamamoto est né en 1960, dans la préfecture d'Akita au Japon. En 1983 il obtient son diplôme dans le département de peinture de l'université Tôkyô Zokei. Il expérimente ensuite le style ukiyo-e  de 1991 à 1993 pour finalement définir son propre style qu'il baptise "Heisei Estheticism". Il illustre alors nombre de romans, nouvelles et dessine même des couvertures de magazines. Sa première exposition a lieu en 1998 à la gallerie Creation G8 à Ginza et s'intitule "Heisei Esthetics". Suivent plusieurs recueils publiés aux éditions Treville de 1998 à 2006 ainsi que des expositions dont une à l'étranger en 2005 à Rome à la galerie Mondo Bizzarro.
Il est membre de la Tôkyô Illustrators Society et de l'International Ukiyo-e Society.

J'ai découvert cet artiste chez Junku cet été et je suis tombé sous le charme de ses étranges dessins. Son univers est fantastique dans tous les sens du terme, mariant Eros et Thanatos. Takato Yamamoto a su conjuguer noirceur et dessin japonais classique. Son style ukiyo-e très personnel, la beauté des jeunes filles, l'expression de leur visage et leurs cheveux si fins, l'aspect morbide des situations concourent à créer une atmosphère très spéciale. Son univers est clairement celui des pensées noires, teintées de SM, où des adolescents semblent s'abîmer dans de morbides rêveries, enveloppés par des démons et squelettes bien amicaux. Cette familiarité n'est pas étonnante si on interprète ces dessins comme une représentation du monde intèrieur des personnages... monde peuplé de ténèbres mais apprivoisées si on regarde la sérénité des garçons et filles au milieu de cet enfer.

Rien de trop sexuellement explicite chez cet artiste mais ses illustrations contiennent quand même une forte puissance érotique, surtout que les lycéennes ne semblent nullement effarouchées par les attentions que leur prodiguent les démons.

Voici un aperçu de ses oeuvres, tiré du livre "Divertimento for a martyr" aux éditions Treville, publié en 2006.


[EDIT 29/10/2011]
Des images de bien meilleure qualité ici : http://medeeenfurie.com/blog/2011/03/05/takato-yamamoto-artiste-de-lukiyo-e-erotique/

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr002
Iokanaan et Salomé, sexe et mort encore et toujours...

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr010
Saint Sebastian, qui donna ses premiers frissons érotiques à Mishima

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr003
Superbes cheveux

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr004

 

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr005

 

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr006
Même enveloppé de ténèbres, il est calme, serein même puisqu'il s'agit de son monde.

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr007

 

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr008

 

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr009
Lycéennes en uniforme... LE fantasme des japonais.

CanalBlog Artbook Takato Yamamoto Divertimento For A Martyr011



Posté par David Yukio à 10:35 - Arts, illustrateurs - Permalien [#]