Mon amour pour le Japon et Tôkyô

Mon amour pour le Japon et Tôkyô

09 juin 2009

Les secrets de l'économie japonaise - manga de Shotaro Ishinomori



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés



Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise001

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise002
Le manga "Les secrets de l'économie japonaise en bande dessinée" de Shotaro Ishinomori a été publié en 1986 au Japon, en 1988 aux USA et en 1989 en France chez Albin Michel.

Nb de pages : 313
Taille : 15 * 22.5cm
Noir et blanc

Même s'il s'agit bien d'un vrai manga et non pas d'un livre d'économie avec quelques illustrations, cet ouvrage est assez difficile d'accès et même aride pour qui ne s'intéresse pas aux sciences économiques. Je ne sais pas pourquoi ce livre a été traduit en France, à quel objectif ça répondait mais c'est tout sauf un ouvrage destiné au grand public.
Voici par exemple le sommaire :
1) Tensions commerciales
2) Pour contrer la hausse du yen
3) La structure industrielle
4) Le déficit budgétaire
5) Une révolution monétaire
6) Epilogue
C'est quand même autre chose que City Hunter ou Naruto!

Ses intérêts sont donc ailleurs :-)
Premièrement c'est un des premiers mangas publié en France puisqu'il date de 1989. A cette date le Club Dorothée n'existe que depuis deux ans, c'est dire si on en est à la préhistoire du manga en France.
Deuxièmement ça montre bien que les mangas ne se limitent pas aux histoires de chevaliers en armure, de supers guerriers de l'espace, de samouraïs mais qu'ils peuvent être bien plus ambitieux que cela en s'attaquant à des sujets pointus comme l'économie d'un pays.
Troisièmement, c'est un document important sur l'économie japonaise des années 80, comment elle fonctionne, comment elle se situe dans le monde, comment elle voit son économie par rapport à celle des US notamment...
Quatrièmement, c'est un recueil d'histoires très intéressantes, avec des personnages au caractère bien trempé, mêlés à des situations tendues, des bouleversements dans leur vie... Un grand humanisme se détache aussi de ce manga, Shotaro Ishinomori expliquant clairement sa vision des choses, son respect des valeurs ancestrales, de la famille, l'équilibre à trouver entre social et profits... (p
our rappel, c'est le créateur de Cyborg 009, classique parmi les classiques japonais).


Préface de Christian Sautter, présentant les différents chapitres du livre

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise003

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise004

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise005

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise006

 

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise007

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise008

 
Premier chapitre : Tensions commerciales
Les personnages principaux sont des amis d'enfance. Tsugawa, présenté comme rusé, est le "méchant" de l'histoire, froid, dur, insensible, un ordinateur à la place du cœur, dévoué corps et âme à son entreprise et à son pays. Kudo, le tendre, essayant de conjuguer économie et humanisme, développement industriel et respect des valeurs traditionnelles... Les deux amis vont s'affronter en 1986 sur fond de guerres commerciales internationales, de complots politiques, de traitrises, jalousies, grêves dures, assassinats...

Les personnages principaux du manga

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise029


Voici quelques pages de ce premier chapitre

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise026

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise027

 

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise009

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise010

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise011

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise012


Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise013

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise014

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise015

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise016

 

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise017

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise018

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise019

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise020

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise021

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise022

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise023

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise024

 

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise025


Une page présentant des données purement économiques, très sèches.


Ci-dessous une des dernières pages du manga (réalisé en 1983), avec cette prophétie "L'avenir de l'économie japonaise est prometteur. Il est même exceptionnellement brillant." C'est vrai que les années 80 ont vu le Japon dominer l'économie mondiale avec les USA mais cela s'est arrêté brutalement en 1990, année qui inaugura "La décennie perdue" et qui verra l'économie de ce pays entrer dans un marasme terrible dont aujourd'hui encore elle peine à sortir.

Canalblog Manga Secrets Economie Japonaise028



Posté par David Yukio à 21:57 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

04 juin 2009

Beautés divines - Exposition des peintures de Rieko MORITA



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles poésie, photos, arts, expositions, illustrateurs et autres

Canalblog Expo Beautés Divines06

Canalblog Expo Beautés Divines07

A l'Espace Mitsukoshi de Paris, se tient actuellement une très belle exposition consacrée à une artiste peintre moderne, Rieko MORITA. Je mets ci-dessous la présentation de l'artiste car le texte est bien plus précis et subtil que ce que je pourrais écrire; elle vient du
site web de l'espace Mitsukoshi http://www.mitsukoshi.co.jp/store/3010/france/morita_rieko.html



L'artiste et son style
"Nous avons le plaisir de vous présenter la création de MORITA Rieko, une des plus brillantes artistes-peintres contemporaines de style traditionnel (nihonga) de Kyoto.

Après une formation en peinture nihonga à l'Université municipale des Beaux-Arts de Kyoto (KCUA), dont elle sort diplômée en 1980, MORITA Rieko attire rapidement l'attention sur elle, en recevant de prestigieux prix les uns après les autres, à commencer par le Prix de l'Exposition de printemps de l'association Sôga-kai en 1981. Jeune espoir prometteur, elle obtient la reconnaissance de ses pairs en 1986 en se voyant décerner le Grand Prix KAWABATA Ryûshi lors de la première édition de cette exposition-concours. Aujourd'hui, installée à Kyoto, elle a choisi de ne rejoindre aucune association artistique pour poursuivre en toute indépendance des recherches picturales et assumer seule l'originalité de son style.

Sa peinture enchante par la fraîcheur de sa palette et le dynamisme de ses compositions. La tradition japonaise du kachô-ga, qui prend pour sujet les manifestations de la nature, notamment les fleurs et les oiseaux, est aujourd'hui encore vivace chez les artistes de Kyoto. MORITA Rieko se nourrit de cet héritage mais le regard nouveau qu'elle porte sur les fleurs et les femmes qu'elle peint est empreint d'une sensibilité toute personnelle qui ravit et fascine le spectateur. Et quand on prend le temps d'observer minutieusement ses œuvres, on découvre une clairvoyance réfléchie qui saisit à merveille la vitalité et le charme envoûtant de ses sujets dans des tableaux qui soulignent la subtile beauté des fleurs et des femmes représentées. "Je cherche à capturer cette féminité mystique de la nature qui s'épanouit dans une prodigieuse pureté", nous explique avec enthousiasme MORITA Rieko.

L'exposition comprend trente cinq œuvres récentes, parmi lesquelles quelques réalisations inédites. Elle s'articule autour de l'ensemble des portes coulissantes décorées sur bois de cyprès japonais qui ornent aujourd'hui le pavillon résidentiel (Hôjô) du temple Rokuon-ji. Ce temple, plus connu sous le nom de Pavillon d'or a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO en 2007. Nous espérons que le public appréciera pleinement ces images du Japon que l'artiste saisit avec un regard original résolument contemporain, qu'il s'agisse des fleurs rythmant les saisons au Japon, des maiko en kimono qui incarnent si bien aujourd'hui encore le raffinement de l'ancienne capitale impériale Kyoto, ou des portraits de femmes modernes qui allient force et beauté.

Enfin, nous souhaitons exprimer notre profonde reconnaissance aux musées et aux collectionneurs pour leur inestimable concours, ainsi qu'à toutes les personnes qui nous ont apporté leur précieuse collaboration et sans qui cette exposition n'aurait pu voir le jour."


Infos pratiques
Espace Mitsukoshi, 3 rue de Tilsitt, 75008 Paris. Métro Charles de Gaulle - Etoile.

L'exposition est ouverte de 10H00 à 18H00, du 19 Mai au 18 Juillet 2009.
Fermeture les dimanches et jours fériés.
Prix d'entrée : 6€
Photos interdites... sans commentaire!!!!!

Canalblog Expo Beautés Divines01

Canalblog Expo Beautés Divines02
Entrée de l'Espace Mitsukoshi

Canalblog Expo Beautés Divines03Ces panneaux font 1m70de haut pour une longueur totale de 7 mètres.
La matière qui recouvre ces plaques de bois semble faite de fils d'or, c'est assez étonnant comme support pour de la peinture.

Canalblog Expo Beautés Divines04Oui, je sais, les photos ne sont pas permises mais comme je ne supporte pas cette interdiction, j'arrive toujours à en capturer quelques unes!

Canalblog Expo Beautés Divines08

Canalblog Expo Beautés Divines09

Canalblog Expo Beautés Divines11Très beaux panneaux décorés de fleurs; magnifique harmonie de couleurs, de formes... un régal pour les yeux!

Canalblog Expo Beautés Divines10La baie de Hong-Kong, avec ses tours et lumières

Canalblog Expo Beautés Divines13

Canalblog Expo Beautés Divines14

A l'accueil on peut acheter des cartes postales de très bonne qualité.
Rieko MORITA ne se limite pas à la peinture de paysages ou de fleurs, pour preuve ces filles vues à Harajuku, dans la rue Takeshita et qui expriment le concept Kawaii si cher aux japonaises.


Posté par David Yukio à 21:17 - Arts, illustrateurs - Permalien [#]