Mon amour pour le Japon et Tôkyô

Mon amour pour le Japon et Tôkyô

20 mars 2015

Marebito de Takashi Shimizu


Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles cinéma japonais



Canalblog DVD Marebito01


Marebito est un film japonais sorti en 2004 de Takashi Shimizu (réalisateur de la série des Ju-On). Son acteur principal est le grand réalisateur japonais Shinya Tsukamoto (Tetsuo, Tôkyô fist, Bullet ballet...).


[SPOILERS]
L'histoire de ce film est complexe; Masuoka est un cameraman free-lance obsédé par la peur, filmant des faits-divers pour les télés locales. Il y a quelques jours il a enregistré le suicide d'un homme s'enfonçant un couteau dans un oeil; Masuoka se demande bien ce qu'il a pu voir, qui l'a effrayé au point de préférer mourir.

Il va essayer de percer à jour ce mystère et retourne sur les lieux du drame. Sur l'écran de sa caméra, filmant les lieux du suicide, vont surgir des créatures blanchâtres, chauves et nues, venant des bas-fonds de Tôkyô. Masuoka décide de les suivre et va s'enfoncer sous terre, descendre toujours plus bas dans les souterrains de Tôkyô, mis en place lors de la seconde guerre mondiale pour échapper aux bombardements. Puis, allant encore plus loin, il découvre de gigantesques cavernes, aux stalactites et stalagmites géantes; est-il arrivé dans ce monde mythique, composé de tunnels qui relient tous les pays de la Terre?

Dans une caverne il découvre une jeune fille nue, belle, au regard sombre. Il décide de la ramener chez lui, de l'élever, d'essayer de communiquer avec elle mais en vain, elle reste désespérément muette, il saura juste qu'elle se nourrit de sang humain! Masuoka découvre ensuite avec stupeur qu'on a forcé son appartement, détruit toutes ses caméras... mais qui, pourquoi alors que la créature est toujours là? Et qui est cette femme qui suit Masuoka, se présentant comme son épouse, lui demandant ce qu'il a fait de sa fille disparue depuis plusieurs jours, dont le prénom commence comme celui donné à sa découverte?



Le départ de tout : l'enregistrement du suicide d'un homme qui semble avoir vu l'enfer.
Canalblog DVD Marebito02

Canalblog DVD Marebito03

Canalblog DVD Marebito04

Masuoka va retourner sur les lieux du suicide.C'est là qu'il va rencontrer des créatures cauchemardesques.Canalblog DVD Marebito06

Canalblog DVD Marebito07

Canalblog DVD Marebito08

D'escalier en escalier, de couloir en couloir, Masuoka va descendre dans les ténèbres de Tôkyô puis dans celles de la Terre. Il y retrouvera d'ailleurs l'homme suicidé, découvrira un SDF terrifié... Masuoka est-il encore sain d'esprit?
Canalblog DVD Marebito09

Canalblog DVD Marebito10

Canalblog DVD Marebito11

Canalblog DVD Marebito12

Canalblog DVD Marebito13

Dans une petite grotte Masuoka découvre une créature enchaînée à la roche.
Canalblog DVD Marebito14

Canalblog DVD Marebito15

Canalblog DVD Marebito16

Cette créature sera détenue prisonnière dans l'appartement de Masuoka, sous la surveillance de plusieurs caméras.
Canalblog DVD Marebito21

Canalblog DVD Marebito17

Canalblog DVD Marebito25

Canalblog DVD Marebito18

Sa prisonnière dépérit, avant que Masuoka ne découvre qu'elle se nourrit de sang humain.
Canalblog DVD Marebito20

Canalblog DVD Marebito22

Canalblog DVD Marebito23

Canalblog DVD Marebito30

Masuoka a besoin de sang frais pour sa captive; il va d'abord tuer son ancienne femme, dont il semble avoir oublié l'existence (!) puis s'attaquer à des lycéennes se prostituant.
Canalblog DVD Marebito24

Canalblog DVD Marebito26

Canalblog DVD Marebito27

Il est maintenant poursuivi par des hommes semblant en savoir plus que lui sur sa vie et notamment sur cette histoire délirante qui lui arrive, y compris le suicidé du début de cette aventure. Idem pour sa femme morte, revenue comme un fantôme.
Canalblog DVD Marebito28

Canalblog DVD Marebito19

Canalblog DVD Marebito29

A la fin Masuoka décide de retourner dans les ténèbres de la Terre, avec sa nouvelle compagne. Celle-ci le fixe, comme si elle avait obtenue ce qu'elle voulait. Cette fois c'est elle qui tient la caméra et c'est Masuoka qui est terrifié.
Canalblog DVD Marebito31

Canalblog DVD Marebito32

Canalblog DVD Marebito33

Canalblog DVD Marebito34



Posté par David Yukio à 20:51 - Cinéma japonais - Permalien [#]

12 mars 2015

Devilman, le plus grand manga de Go Nagai


Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés


Canalblog Manga Devilman024

Devilman est certainement le manga le plus connu de Go Nagai, le créateur de Goldorak. Sorti au Japon en 1972, traduit en français de 1999 à 2001, c'est une oeuvre majeure dans l'univers du manga et encore à ce jour une icône populaire dans l'imaginaire collectif japonais.


[Attention SPOILERS]

L'histoire est assez simple : Akira Fudô, un garçon timide, est emmené par son ami d'enfance Ryô dans la maison de ses parents. Là il lui montre un masque en pierre, trouvé par son père disparu, qui se révèle être une découverte archéologique majeure. Posant le masque sur sa tête, Akira est projeté des millions d'années en arrière et contemple le monde des démons, des créatures extraordinaires qui partageaient la Terre avec les dinosaures avant de se retrouver emprisonnées lors d'une des grandes glaciations. Malheureusement ceux-ci commencent à se réveiller et Ryô est sur qu'ils vont vouloir reprendre leur monde aux humains. Pour éviter ce carnage, Ryo a mis au point un stratagème pour défendre l'espèce humaine contre ces monstres assoiffés de sang. Il faut que lors d'une messe noire Akira se laisse posséder par un démon tout en réussissant à garder sa personnalité et ainsi dominer le démon. De la sorte, il restera Akira Fudô mais aura tous les pouvoirs du démon, qui certes habitera son corps mais ne le possédera pas. La machination réussit et Akira devient Devilman, l'homme diable, celui qui a piégé le démon Amon, l'un des plus puissants.

Devilman affrontera quelques démons isolés mais rapidement l'armée des démons de Satan, dirigée par le général Zénon, projette d'attaquer l'humanité tout entière. Les démons ne reculeront devant rien : attaques suicides, combats contre l'armée, possession de corps humains pouvant échouer mais créant une panique terrible... Les terriens sont désemparés et terrifiés et c'est cela l'arme la plus forte des démons, la peur chez l'homme, capable de le pousser aux pires atrocités. C'est alors que les scientifiques découvrent que le mal est dans l'homme, que sa colère, sa rancoeur, sa haine peuvent faciliter sa possession par les démons et donc le transformer en ennemi. Les états décident de créer une nouvelle armée, destinée à traquer les humains qui pourraient devenir des démons et à les tuer de façon préventive. Bien sur c'est l'étranger dans chaque pays qui sera la première victime des relents racistes et nationalistes, l'occasion est trop belle pour massacrer ceux que l'on déteste. Mais la population n'est pas en reste, elle croit voir des démons et des sorcières à tous les coins de rue, comme au moyen-âge, et décide de faire justice elle même de façon on ne peut plus barbare.

Pendant ce temps Devilman, à la tête d'autres humains qui comme lui ont pu résister à la possession démoniaque et dompter leur démon intérieur, se bat contre Satan pour la bataille qui décidera du sort de la Terre. Je ne vous raconterai pas celle-ci mais le retournement final m'a beaucoup plu; Go Nagai sait parfois être un bon scénariste et surprendre son public par une intrigue moins basique qu'il n'y semblait lors des premiers volumes du manga.

Deux choses m'ont beaucoup surpris dans ce manga. En premier c'est le grand sens esthétique donné à certaines planches; on a des pages sans dialogue, d'autres avec des individus découpés en silhouettes, d'autres avec une opposition Noir/Blanc très prononcée, qui diffère beaucoup des autres mangas de l'auteur. En deuxième c'est la grande violence, l'aspect gore de certaines scènes : têtes coupées, corps mutilés, flots de sang versés etc etc; pour un manga destinés aux jeunes cela m'a beaucoup surpris. Ajoutez à cela une ambiance noire, nihiliste, paranoïaque et vous avez un véritable chef-d'oeuvre!

Les couvertures de l'édition française de Dynamic Vision.
Canalblog Manga Devilman001

Canalblog Manga Devilman014

Canalblog Manga Devilman018

Canalblog Manga Devilman022

Canalblog Manga Devilman028

Les personnages.

Tout d'abord Akira Fudô et son amie Miki Makimura. Au début du manga ils sont juste des collégiens ordinaires mais les problèmes vont vite surgir, d'abord avec une bande de loubards puis par l'intermédiaire de Ryô, l'ami d'Akira. Après sa possession, Akira aura le regard terrible du démon qui est en lui.
Canalblog Manga Devilman002

Canalblog Manga Devilman003

Canalblog Manga Devilman013

Canalblog Manga Devilman004

Devilman, le démon qui se bat pour sauver les êtres humains.
Canalblog Manga Devilman011

Canalblog Manga Devilman016

Canalblog Manga Devilman021
Un des membres de l'armée de Devilman, qui a survécu à la possession du démon.

Les démons, habitants de la Terre depuis les temps les plus reculés.
Canalblog Manga Devilman005

La harpie Sirene, un démon très dangereux pour Devilman.
Canalblog Manga Devilman015

Canalblog Manga Devilman017

Canalblog Manga Devilman033
Le général Zénon, chef des armées de Satan.

Canalblog Manga Devilman034

Canalblog Manga Devilman029

Canalblog Manga Devilman020


Quelques exemples de ces choix esthétiques audacieux; rappelez-vous, nous sommes seulement en 1972 et quelle modernité dans le trait!
Canalblog Manga Devilman023

Canalblog Manga Devilman007

Canalblog Manga Devilman010

Canalblog Manga Devilman019

Quelques extraits pour montrer la grande violence du manga.
Tout d'abord la messe noire où Akira sera possédé par Amon et où les participants vont s'entretuer.
Canalblog Manga Devilman008

Canalblog Manga Devilman009

Canalblog Manga Devilman012

Canalblog Manga Devilman006
Le père de Ryo, transformé en un monstre meurtrier par un démon.

Les scientifiques accusent les hommes d'être prédisposés à la possession. Une armée sera chargée d'éliminer ceux pouvant se laisser posséder par les démons. Mais la population aussi va devenir hystérique et massacrer des innocents.
Canalblog Manga Devilman026

Canalblog Manga Devilman025

Canalblog Manga Devilman027

Canalblog Manga Devilman030

Canalblog Manga Devilman032

Canalblog Manga Devilman031

Posté par David Yukio à 20:15 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

08 mars 2015

"Paroles du Japon", recueil de haïkus



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles poésie, photos, arts, expositions, illustrateurs et autres


Canalblog Livres Paroles du Japon01

Canalblog Livres Paroles du Japon02


"Paroles du Japon" est un petit recueil de haïkus présentés par Jean-Hugues Malineau, paru chez Albin Michel dans la collection "Carnets de sagesse". Il ne fait que cinquante pages mais contient près de soixante haïkus et de nombreuses reproductions d'estampes japonaises. C'est un excellent livre pour découvrir la poésie japonaise car il n'est pas indigeste du fait du faible nombre de poèmes et, surtout, c'est une sélection de ce qui a été produit de mieux par les grands maîtres que sont Issa, Basho, Sôseki...



Rosée que ce monde-ci
rosée que ce monde... oui sans doute
et pourtant...
                                                      Issa



Ne possédant rien
comme mon coeur est léger
comme l'air est frais.
                                                      Issa



Même poursuivi
le papillon
ne semble jamais pressé.
                                                      Garaku



Délice
de traverser la rivière d'été
sandales en main!
                                                      Buson



Les montagnes lointaines
se reflètent dans les prunelles
de la libellule.
                                                      Issa



Parfois les nuages
viennent reposer les gens
d'admirer la lune.
                                                      Basho



Je lève la tête
l'arbre que j'abats
comme il est calme.
                                                      Issekiro



Le corbeau d'habitude je le hais
mais tout de même... ce matin
sur la neige...!
                                                      Basho


Posté par David Yukio à 12:38 - Livres, revues... - Permalien [#]