Mon amour pour le Japon et Tôkyô

Mon amour pour le Japon et Tôkyô

10 juin 2020

Goldorak : film pilote de 1975 "La guerre des soucoupes volantes"

 

Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés


S'il y a une oeuvre séminale de l'animation japonaise en France, c'est bien la série GOLDORAK (Ufo Robot Grendizer) de Go Nagaï! Cette série, arrivée en juillet 1978 dans Récré A2, a ouvert la voie à des dizaines de séries japonaises et à engendré une multitude de fans du Japon et de sa culture populaire en France.

Mais savez-vous que cette série a eu un prédécesseur, un film appelé "Uchū enban daisensō" ("La Guerre des soucoupes volantes"), datant de 1975, et qui est le pilote de cette série Goldorak? Ce film est très court, seulement 26 minutes mais l'ADN de Goldorak y est bien présent! 

L'histoire ressemble énormément aux premiers et derniers épisodes de la série, comme on va le voir avec les captures écrans. Bien sur il y a des différences mais Go Nagaï a beaucoup réutilisé ce qu'il a créé pour ce pilote; après tout ce serait bête de se défoncer sur un pilote et puis, s'il marche au point d'en faire une série, de tout reprendre à zéro, n'est-ce pas?

Résumé : le héros Duke Fleed, réussit à échapper à l'envahissement de sa planète, appelée Fleed, ravagée par le tyran Yabarn. Pour cela il utilise le robot Gattaiger, une machine de guerre quasi-invincible. Arrivé sur Terre, il est recueilli par le professeur Genzo Umon qui l'élève comme son fils et l'appellera Daisuke Umon. Il travaillera ensuite un certain temps comme fermier au ranch Makino, où il essaiera d'oublier les horreurs du passé. Et puis, un jour, les armées de Yabarn arrivent sur Terre avec comme objectif de reprendre Gattaiger. Duke Fleed retrouvera son amour de jeunesse, la fille de Yabarn, avec qui un mariage était promis avant la guerre. Celle-ci essaiera bien de récupérer Gattaiger sans combattre mais les forces de l'ennemi, menée par Blacky, préfèreront la manière forte; et la guerre reprendra donc avec de nombreux morts.

 

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 Affiche
L'affiche du film

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 Disque 45t
La pochette du 45 tours 


Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 01Le titre japonais


Le centre spatial et le professeur Umon

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 02


Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 05


Duke Fleed au ranch Makino.

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 08

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 10

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 09

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 14


La famille Makino : le père est moins ridicule que Rigel mais il y a déjà le duo Vénusia/Mizard.

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 21

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 23

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 15

 

Souvenirs de Duke Fleed, quand sa planète vivait en paix et qu'il devait se marier avec son amour. 

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 16

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 13

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 17


Et puis il dut s'enfuir à bord de Gattaiger à cause de la guerre.

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 24

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 20

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 03

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 04


Le robot invincible Gattaiger : nettement moins beau que Goldorak, on est d'accord!
Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 33


Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 31


Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 32


A leur arrivée sur Terre, les armées de Yabarn s'attaquent aux grandes capitales, dont Paris qui, curieusement a l'Arc de Triomphe juste à côté de la Tour Eiffel. Vous noterez le ridicule des petites soucoupes dans ce pilote.
Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 12


Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 11

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 06

 


La princesse Yabarn s'est déplacée pour revoir son amour Duke. L'intérieur de son vaisseau ressemble à un vrai château...

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 19

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 07

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 18

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 22


Blacky, le chef des armées de Véga.

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 25


Les pré-golgoths se ressemblent tous; rigolos mais quelconques quand même.
Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 27

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 26

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 28

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 34

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 29

 

La princesse périra, comme Végalia...

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 36

Canalblog Anime Goldorak Film La Guerre des Soucoupes Volantes 1975 37



Posté par David Yukio à 21:25 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

07 juin 2020

Makoto Shinkai : les décors de "The Garden Of Words"


Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés


Le film de Makoto Shinkai "The Garden Of Words" possède certains des plus beaux décors vus dans un film d'animation, y compris chez Miyazaki.

Cet article existe juste pour partager la joie ressentie devant le luxe de détails de ces décors :-)


La nature dans Tôkyô : nature typiquement japonaise, qui peut s'épanouir même dans cette mégalopole.

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Nature01

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Nature04

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Nature02

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Nature03
Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Nature05


Les appartements, avec énormément d'objets qui rendent les scènes criantes de vérité. Un jour quelqu'un a dit, parlant de peinture, "Ce sont les détails qui font les chefs-d'oeuvre". La leçon a été retenue :-) Admirez et savourez le luxe de ces décors, j'aurais pris un grand plaisir à les dessiner moi-même.

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Apparts02

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Apparts03

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Apparts04

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Apparts05

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Apparts01

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Apparts06


Les buildings; on sent un vrai amour de Makoto Shinkai pour la capitale du Japon.

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Buildings03

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Buildings01

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Buildings02



Les gares et les trains

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Train02

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Train03

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Train04

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Train01


Les rues et les voitures

Canalblog Anime Makoto Shinkai The Garden Of World Voitures01




Posté par David Yukio à 13:09 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

08 mai 2020

Kekkô Kamen (OAV 04) : la justicière nue et masquée de Go Nagai contre le samouraï voyeur

 

Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés


Kekko Kamen est un manga érotique et bien bien cochon de 1974 de Go Nagai, le créateur de Goldorak, Devilman, Cutey Honey. 

En 1991 ont été réalisés quatre OAVs. 
Une présentation de l'oeuvre plus importante ici, dans mon article sur l'épisode 1 : "Kekkô Kamen (OAV 01) : la justicière nue et masquée de Go Nagai contre la dominatrice Gestapoko"
Episode 2 : "Kekkô Kamen (OAV 02) : la justicière nue et masquée de Go Nagai contre le bodybuildeur violeur"
Episode 3 : "Kekkô Kamen (OAV 03) : la justicière nue et masquée de Go Nagai contre le robot vicieux"


Dans cet article, je ne parlerais que de l'épisode 4 de ces OAVs.


Après la dominatrice SM Gestapoko, le bodybuildeur vicieux, le robot femelle punitif, cet OAV nous montre le dernier ennemi de Kekkô Kamen, un samouraï voyeur!

Le voici le voilà, le samouraï qui déshabille les étudiantes à coup de katana...
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 09

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 10

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 12

Non content de les mettre à nu, ce "professeur" prend en photo ces jeunes femmes MAIS expose leur nudité sur des panneaux... Incroyable!
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 08

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 06

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 07

Il n'en faut pas plus pour que notre justicière exhibitionniste surgisse et règle son compte au pervers. Elle utilisera une fois de plus sa ruse favorite, celle des cuisses écartées suffocatrices, laissant un air de ravissement aux adversaires vaincus.Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 13

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 14

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 16

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 18

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 19

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 20

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 21

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 25

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 26

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 27

Cette fois c'est fini, Kekkô Kamen s'en va, laissant derrière elle l'institut Spartiate, ses professeurs libidineux et obscènes, ses étudiantes larmoyantes, et vogue vers de nouvelles aventures.

Tiens, serait-elle finalement pudique?
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 28

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 29

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 30

Ah, une petite remarque méta cassant le 4ème mur : si vous achetez cette vidéo, vous aurez droit à de nouveaux épisodes... cet animé aura été délirant jusqu'au bout :-)
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 31

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 32

 

Posté par David Yukio à 18:25 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

07 mai 2020

Kekkô Kamen (OAV 03) : la justicière nue et masquée de Go Nagai contre le robot vicieux

 

Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés


Kekko Kamen est un manga érotique et bien bien cochon de 1974 de Go Nagai, le créateur de Goldorak, Devilman, Cutey Honey. 

En 1991 ont été réalisés quatre OAVs. 
Une présentation de l'oeuvre plus importante ici, dans mon article sur l'épisode 1 : "Kekkô Kamen (OAV 01) : la justicière nue et masquée de Go Nagai contre la dominatrice Gestapoko"
Episode 2 : "Kekkô Kamen (OAV 02) : la justicière nue et masquée de Go Nagai contre le bodybuildeur violeur"
Episode 4 : "Kekkô Kamen (OAV 04) : la justicière nue et masquée de Go Nagai contre le samouraï voyeur"

Dans cet article, je ne parlerais que de l'épisode 3 de ces OAVs.


Dans cet épisode, Kekkô kamen se retrouve face à face avec un robot femelle punitif! 

Ses apparitions sont toujours aussi dénudées : masquée en haut, nue en bas... allez comprendre!
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 01

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 02

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 03

Quant aux méchants de la série, ils sont égaux à eux même : stupides de chez stupides!
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 04

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 06

L'institut accueille une nouvelle élève. C'est en réalité un androïde, arrivé ici pour punir l'éternelle malchanceuse Mayumi. Pour son plus grand malheur, son niveau est bas, trop bas pour l'institut! Donc punition!Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 07

 

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 21

 

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 15

 

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 08

 

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 12

 

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 13

 

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 14

Mais Kekkô Kamen viendra une fois de plus à la rescousse de son amie, à la plus grande joie de ses ennemis vicieux. Néanmoins elle aura fort à faire face à cet adversaire non humain.
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 17

 

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 16

 

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 18

 

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 20

 

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode03 19



Posté par David Yukio à 16:41 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

05 mai 2020

Kekkô Kamen (OAV 02) : la justicière nue et masquée de Go Nagai contre le bodybuildeur violeur

 

Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés

Kekko Kamen est un manga érotique et bien bien cochon de 1974 de Go Nagai, le créateur de Goldorak, Devilman, Cutey Honey.

En 1991 ont été réalisés quatre OAVs. 
Une présentation de l'oeuvre plus importante ici, dans mon article sur l'épisode 1 : "Kekkô Kamen (OAV 01) : la justicière nue et masquée de Go Nagai contre la dominatrice Gestapoko"
Episode 3 : "Kekkô Kamen (OAV 03) : la justicière nue et masquée de Go Nagai contre le robot vicieux"
Episode 4 : "Kekkô Kamen (OAV 04) : la justicière nue et masquée de Go Nagai contre le samouraï voyeur"


Dans cet article, je ne parlerais que de l'épisode 2 de ces OAVs.


Dans cet épisode, Kekkô kamen aura fort à faire face à un professeur de sport, bodybuildeur et libidineux, qui en plus ne la laissera pas insensible.


Cette journée commençait pourtant bien pour le proviseur pervers de l'Institut Partiate, celui connu comme "Le Grand Ongle d'Orteil de Satan". Il faisait de doux rêves, avec son masque en acier, son bonnet de nuit, sa nuisette quand, paf, Kekkô Kamen arrive pour lui donner des coups de nunchakus dans les testicules!!!!! Oui, comme ça, purement gratuitement :-)
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode02 01

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode02 02

Une fois cette péripétie testiculaire terminée, nous retrouvons notre victime attitrée, Mayumi Takahashi. Un peu avant le cours de sport, elle est plongée dans de drôles de pensées sexuelles historiques.
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode02 05

Le professeur d'éducation physique s'appelle Shuwarutsu et il adooooooooooooore exhiber ses muscles!
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode02 03

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode02 06

Bon aller, assez de sport en plein air, passons au sport en chambre avec, une fois de plus Mayumi torturée sexuellement pour cause de mauvaises notes. Cette fois, elle a droit à la torture par les chatouilles...Canalblog Anime Kekko Kamen Episode02 09

Kekkô Kamen va bien sur surgir pour sauver l'étudiante; il semble d'ailleurs y avoir un lien mystérieux entre les deux nanas mais, bon, rien de précis. Manque de chance pour elle, le corps de rêve du nouveau professeur punitif l'émoustille au plus haut point.
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode02 11

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode02 12

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode02 13

Mais rassurez-vous, la justicière de l'Amour finira par vaincre avec sa superbe technique hentai ecchi (tout ce qu'on veut :-) ) des cuisses écartées suffocatrices... ... ...
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode02 18

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode02 20

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode02 21

 

Posté par David Yukio à 17:46 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

03 mai 2020

Kekkô Kamen (OAV 01) : la justicière nue et masquée de Go Nagai contre la dominatrice Gestapoko



Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés

Kekko Kamen est un manga de 1974, réalisé par Go Nagai, le célébrissime papa de Goldorak et Devilman. Quatre OAVs ont été produits en 1991 ainsi qu'une foule de films, séries, spin-off etc etc. Cette oeuvre déjantée, ultra connue dans le monde des otakus, est une parodie de la série live Gekkō Kamen de 1958 et des films érotiques japonais des années 60, les "pinku eiga".

L'histoire se déroule à la campagne, dans L'Institut Spartiate d'études supérieures. Celui-ci est dirigé par le proviseur "Le Grand Ongle d'Orteil de Satan" (sic - !!!!! - cela ne s'invente pas), secondé par le professeur Ben, toujours masqué. La discipline y est terrible et si les étudiantes n'obtiennent pas d'EXCELLENTES notes, c'est la torture assurée dans la chambre de punition spéciale. Allez savoir pourquoi, c'est principalement l'élève Mayumi Takahashi qui est visée par ces obsédés. Ah, précision, série pour otaku oblige, seules les nanas sont martyrisées alors que l'institut est mixte...

Mais un beau jour tout change puisque surgi de la nuit, non pas Zorro, mais KEKKÔ KAMEN, "La messagère de l'amour et de la justice". Elle ne porte sur elle qu'une cagoule et un nunchaku mais a juré de faire cesser ces exactions et de défendre les jeunes filles en détresse.

Son credo : "Personne ne connaît mon visage mais tout le monde connaît mon corps. Je montre mon corps au nom de l’amour et de la justice. Mon nom est Kekko - Kekko Kamen. Je dissimule mon visage mais expose tout le reste!"

ATTENTION : nous noterons ce qui peut-être qualifié d'humour de très mauvais goût avec les multiples références à l'univers nazi dans un des épisodes : 
- le lieu où se déroulent les examens s'appelle "Camp de Concentration de Minuit" 
- le nouveau professeur punitif est Mlle Gestapoko (maîtresse SM en plus), venant carrément de l'Académie d'Auschwitz...
- des croix gammées sur les uniformes 
etc etc

C'est de mauvais goût, surtout en Europe, mais au Japon, à l'époque, ce n'était visiblement pas le cas. Et puis, à la fin des années 70, les punks se baladaient dans les rues européennes avec des t-shirts à croix gammée... autre époque je vous dis!

Clairement, il vous faudra dépasser cette répulsion pour pleinement apprécier cet anime incroyablement stupide et délirant, à un point tel qu'il a marqué l'animation japonaise.


Dans cet article, je ne parlerais que de l'épisode 1 des OAVs de 1991.


Episode 2 : "Kekkô Kamen (OAV 02) : la justicière nue et masquée de Go Nagai contre le bodybuildeur violeur"
Episode 3 : "Kekkô Kamen (OAV 03) : la justicière nue et masquée de Go Nagai contre le robot vicieux"
Episode 4 : "Kekkô Kamen (OAV 04) : la justicière nue et masquée de Go Nagai contre le samouraï voyeur"

Tous les épisodes se déroulent dans l'institut "Spartiate"; rien que le nom déjà promet beaucoup.
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode04 05

Institut mixte, a priori normal.
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 18

Le proviseur "Le Grand Ongle d'Orteil de Satan", avec son éternel masque en acier, et son second, expert des odeurs des petites culottes des étudiantes!!!!!
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 19

Ah oui, ils sont particulièrement stupides et émotifs lors des punitions corporelles sur les jeunes filles.Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 12

L'héroîne malheureuse, la Justine de cet anime : Mayumi Takahashi. C'est TOUJOURS sur elle que s'exercent les sévices :-)Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 20


Le "camp de concentration" où se déroulent les examens. Malheureusement pour une des étudiantes (et heureusement pour nous spectateurs :-) ), la fatigue est trop forte et, surprise en train de dormir, elle devra être punie.
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 01

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 07

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 08

Direction la chambre de punition spéciale où Mayumi va être correctionnée par l'horrible professeur punitif Mlle Gestapoko!Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 09


Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 02

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 11

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 04

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 10

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 13

Mais heureusement Kekkô Kammen viendra la délivrer; du moins jusqu'au lendemain où cette fois la punition aura lieu en public, dans le gymnase. Et là, Gestapoko et Kekkô kamen vont se battre, jusqu'au bout!
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 15

Vous noterez l'aspect de la croix utilisée pour torturer Mayumi.
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 23

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 24

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 21

L'entrée publique de Kekkô Kamen ne laisse personne indifférent; surtout les mecs!
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 29

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 31

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 28

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 25 

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 27

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 26

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 32

Les sbires de Gestapoko, fans de Wolverine. 
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 34

Même nue, Kekkô lève la jambe :-)
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 38

Et hop, l'attaque qui tue des cuisses écartées (si si) sur le proviseur; qui en redemanderait bien!
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 36

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 40

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 41

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 42

Surpriiiiiiiiiiiiiiiiise : la reine du SM est aussi une maso! 
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 44

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 46

Notez là aussi la position de ses jambes.
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 47

Il a l'air content l'otaku.
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 48

Victorieuse, Kekkô Kammen repart en courant vers de nouvelles aventures; toute nue bien sur, cela lui va si bien  :-)
Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 49

Canalblog Anime Kekko Kamen Episode01 50

 

Posté par David Yukio à 12:28 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

23 mars 2020

Article étonnant de 1947 sur Setsuko Hara "Mlle CHASTETE HARA est l'Edwige Feuillère du Japon"



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles cinéma japonais



Voici un article de presse français de 1947, du journal L'intransigeant. Je l'ai trouvé amusant par ses réflexions sur le Japon, qui me semblent bien surannées, mais c'est aussi un article important car la très grande actrice japonaise Setsuko Hara, la muse de Ozu, donnait très peu d'interview et encore moins à la presse française. C'est donc une rareté :-)

A cette époque, l'actrice a 27 ans et elle est interviewée par le journaliste Merry BROMBERGER.


Scan de l'article. Attention, Setsuko Hara était bien plus belle en réalité que sur cette photo assez hideuse et certainement TRES TRES MAL reproduite! Setsuko était une femme de grande beauté, comment a-t-on pu laisser passer cette horreur?

CanalBlog Cinema Setsuko Hara Article 1947



Et sa transcription :-)

"Paris-presse, L’Intransigeant 11 juillet 1947

De notre envoyé spécial au Japon : Merry BROMBERGER

 

Mlle CHASTETE HARA est l'Edwige Feuillère du Japon.

Elle habite dans un quartier lointain de Tokio une petite maison très simple. Juste un bout de jardin offrant une perspective de forêt vierge, une mer du Japon en réduction, avec les îles, une cascade, quelques arbres nains qui ont 300 ou 400 ans chacun, deux lanternes de pierre de la taille d'un M.P. et un cerisier en fleurs : un vrai cerisier de cinéma, avec des fleurs doubles énormes attachées partout comme avec du ruban, qui ont l'air fausses et qui sont vraies.

On nous fit entrer dans une pièce vide. comme toutes les pièces japonaises, ne comportant pour tout ornement, dans une petite alcôve, que trois fleurs dans un vase. Un vieux monsieur parut, en kimono sombre, chauve ou le crâne rasé : mon guide japonais le complimenta longuement, comme il en avait le devoir, sur le bouquet et sur le vase. Le goût Japonais est fait d'extrême simplicité et de complication infinie. Un grand seigneur a laissé un nom dans l'histoire de l'art pour avoir eu trois objets, un tableau, un vase et un plateau qu'il n'exposait jamais que séparément.

Finalement, nous pûmes exprimer le désir de voir Mlle Chasteté Hara. le vieux monsieur parut tomber en syncope, tellement il s'inclina pour se confondre en excuses.

Nous avions peut-être rencontré sa fille, et nous avions eu la politesse de ne pas la reconnaître parce qu'elle revenait du marché. Mais il venait d'avoir l'idée stupide de la charger d'une commission à l'autre bout de Tokio. Trois changements à faire avec le métro. Elle ne rentrerait pas avant plusieurs heures. Il était absolument désespéré. Mais comme ils n'avaient pas de domestiques à la maison...

— L'honorable gentleman doit confondre, dis-je à mon cicerone tokiote, ou bien nous nous sommes trompés de maison. Je voudrais voir Mlle Setsuko Hara, la vedette de cinéma qui gagne deux millions par an.

Mon interprète parut extrêmement embarrassé. Il réfléchit longtemps avant de trouver une façon polie d'exprimer mon étonnement. La traduction excita chez le vieux monsieur une hilarité très vive.

Il retrouva finalement la force de parler

— Il dit que sa fille, traduisit l'interprète, jouit en effet de l'indulgence des spectateurs de cinéma. Mais, juste en ce moment. elle ne tourne pas et comme la famille est très nombreuse à la maison, Mlle Hara fait le marché et les courses de son père, quand elle a achevé son ménage.

 

Vamp sans homme

 

Quelques jours après, j'ai retrouvé Mlle Hara dans une salle de rédaction enfumée, à 4 heures du matin. C'était au studio, et il n'était pas plus de 3 heures de l'après-midi.

En tailleur, et maquillée à l'occidentale, elle tenait le rôle d'une journaliste.

Un grand cérémonial fut déployé pour que je lui fusse présenté.

Mlle Chasteté Hara est là timidité même, et accorde rarement des entretiens. Elle faisait une exception pour un journaliste français. Très confuse, elle passa son temps à rire de mes questions et à mettre la main retournée devant ses dents, qui sont pourtant admirables, en signe d'extrême embarras.

Mlle Hara est la vamp japonaise.

C'est la vamp sans hommes. Elle n'a jamais eu de « romance » comme ont dit ici. C'est une jeune fille très convenable, dans les très convenables studios de Tokio.

Elle n'a jamais embrassé un homme, ni pour son compte personnel, ni pour celui des spectateurs. Elle est contre cette manifestation inconvenante qui, même dans l'intimité, ne se fait pas et qui, jusqu'à la défaite, était interdite par la censure.

Lorsque déferlèrent au Japon les films américains — tous détestables d'ailleurs car pour Hollywood les écrans nippons, en l'absence de toute concurrence autorisée, peuvent supporter le pire — les metteurs en scène de Tokio pensèrent se mettre à la page en adoptant à leur tour les « happys ends » et les bouche-à-bouche. Le baiser arrivait en vainqueur dans les fourgons de l'étranger. Ils mirent leurs vedettes à l'école de la tendresse.

Le premier baiser japonais fut un événement.

Déjà les Nippons avalent vu les Américains, les Français les Allemands s'embraser sur la toile. Mais il s'agissait là de gens singuliers qui s'asseyent sur des chaises au lieu de se reposer confortablement sur leurs talons, étalent dans leurs intérieurs un mauvais goût outrancier en mettant partout des tableaux, des bouquets, des bibelots bref des Occidentaux. Mais des Japonais s'embrassant!... Les jeunes gens qui, pour faire la cour à des jeunes filles portant un tampon d'infirmière pour aller à l'université ou faire le marché, n'hésitent pas à porter un masque contre le rhume, en ébonite bourré d'ouate, trouvèrent ce contact buccal absolument contraire à l'hygiène élémentaire. Pour les autres, ce fut un scandale. Pis une incongruité.

Finalement, le baiser fit faillite. Et les cinéastes y renoncèrent.

— Peut-être dans quelques années, dit Mlle Hara en portant le dos de sa main devant sa bouche pour s'excuser d'esquisser une hypothèse aussi hardie, le baiser sera-t-il en vogue. Les soldats américains font beaucoup pour sa publicité. De nombreux jeunes gens les imitent et prétendent que ce n'est pas sans saveur. Dans tous les cas, le baiser ne convient pas à une jeune fille respectable, ni à une actrice japonaise actuelle.

— Et si l'on vous demandait de venir tourner en France, au risque de devoir vous laisser embrasser, que feriez-vous ?

Elle éclate de rire, met encore la main devant sa bouche :

— Je prendrais le premier avion !

Chasteté Hara est folle, en effet, de cinéma français. Ce n'est pas, pour l'occasion, une flatterie à mon amour-propre national. J'ai passé des soirées avec des metteurs en scène japonais, des acteurs. Tous ne jurent que par Paris, par Renoir, par Duvivier, René Clair, Edwige Feuillère, Françoise Rosay. La grande admiration de Mlle Hara, c'est Valentine Tessier, et ce n'est pas si sot. Elle est d'ailleurs, venue en France avant la guerre. Elle est allée à Hollywood. Elle trouve nos studios piteux et nos films admirables.

— Le cinéma japonais, dit-elle, n'a qu'un exemple à suivre : celui du cinéma français.

Il faut dire que les Japonais, qui sont furieusement sentimentaux, dont la littérature n'est que poésie et mélodrames, ne rêvent qu'amours impossibles, suicides dans les volcans, sacrifices aux parents tyranniques... La « happy-end » américaine, la « bonne fin », ne plait pas du tout aux spectateurs qui parlent en souriant de la mort de leur fils mais qui, dans l'ombre du cinéma ou du théâtre, usent des cahiers entiers de papier de sole, à se moucher et à étancher leurs larmes.

Mlle Hara a tourné 50 films. Elle n'a jamais joué un rôle de femme mariée. Il n'y a pas de drame au Japon avec les femmes mariées, parce que l'adultère est ici pratiquement inconnu. Ce n'est pas une question de morale à proprement parler. Il n'y a pas de morale au Japon. Le bien et le mal n'existent pas en soi. La propreté est une règle, mais non pas la pureté. Ce qui compte pour une femme c'est l'obéissance à son père d'abord, à son mari ensuite, à son fils plus tard, et toujours au qu'en dira-t-on, maître absolu de la vie sociale.

 

"Panpan girl" et sex-appeal


La femme qui trompe son mari est l'objet d'une telle réprobation, est exposée à des châtiments si sévères — et son complice avec elle — elle est, de surcroît, si sévèrement gardée par son entourage et ses devoirs de maîtresse de maison, que la possibilité d'une telle faute n'existe pratiquement pas pour elle. Si bien que la femme mariée n'est pas un personnage de théâtre et de cinéma.

Un des cas classiques du vieux théâtre japonais, que Mlle Hara a interprété plusieurs fois à l'écran, est celui de la pure jeune fille qui, pour sauver sa famille en difficulté, se vend, ou plus exactement se laisse vendre, comme « geisha » au célèbre quartier de Yoshiwara. Mais cette négociation se place sur un terrain métaphysique. La « geisha », au moins officiellement, n'est pas une fille perdue, Yoshiwara est un lieu où l'esprit a soufflé en même temps qu'y gémissait le plaisir. Et les parents qui trafiquaient de leurs filles n'étaient pas mal vus du tout. Ils sacrifiaient seulement à la nécessité, comme Agamemnon sacrifiait Iphigénie.

Aujourd'hui, la censure américaine a interdit ce genre de négoce sur la scène et sur l'écran, sinon dans la réalité. Elle estime que le sacrifice de la jeune fille est antidémocratique.

Mlle Chasteté ayant du renoncer aux rôles de « geisha » par nécessité familiale, rêve de jouer le rôle d'une panpan-girl, c’est-a-dire d'une honorable prostituée. Elle avoue cette ambition avec force mouvements de cachotterie. Elle ne sait pas toutefois si son père, qui lit les scénarios qu'elle doit interpréter. voudra bien donner son consentement. Ce ne sont pas les lauriers d'Arletty qui tentent Mlle Chasteté. La panpan-girl dont elle rêve sera très pudique. Depuis dix ans quelle tourne, elle n'a jamais montré aux spectateurs plus que son avant-bras.

Le sex-appeal est, en effet, inconnu au cinéma japonais. Les mêmes gens, hommes et femmes, qui n'éprouvent aucune honte à se montrer au bain public dans leur vérité, sont scandalisés par la jarretelle d'une ombre mouvante.

Je suis allé au cinéma ; on y projetait des films japonais. Des films sans adultère, sans sex-appeal, et qui ne s'achèvent pas sur des baisers. (Enfin !)

Mais pourquoi faut-il que les films japonais soient si ennuyeux ?

(Voir Paris-presse des 5, 6 ed 10 juillet )
Copyright 1947 Paris-presse et Merry Bromberger.
Mlle Setsuko Hara, la star japonaise n° 1, a dédicacé sa photographie aux lecteurs de « Paris-presse »."

 

Posté par David Yukio à 14:23 - Cinéma japonais - Permalien [#]

06 septembre 2019

Ken le survivant et les géants


Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés


Ken le survivant (Hokuto no Ken) est un manga emblématique des années 80. Que ce soit par sa violence ou ses incroyables techniques d'arts martiaux permettant de tuer un adversaire en un coup ou de le faire exploser en milles morceaux, ce chef d'oeuvre de Tetsuo Hara et Buronson est entré au panthéon des bandes dessinées.

Un des aspects les plus marquants de ce manga est que Ken va devoir affronter des adversaires d'une taille démesurée, de véritables géants! C'est étonnant car dans d'autres mangas iconiques comme Dragonball, Saint Seiya ou City Hunter, ce n'est pas le cas (sauf exceptions comme par exemple Docrate dans Saint Seiya).

Ces géants symbolisent le monde qui a surgi après l'apocalypse atomique : brutal, dur, violent, sans ordre ni loi, où seule compte la force brute. Ce monde est inhumain d'où le caractère inhumain justement de ces personnages. Et, pour affronter ces brutes, se dressent des êtres tout aussi inhumains car spécialistes d'arts martiaux meurtriers mais d'une taille normale, comme pour montrer qu'ils représentent une évolution, une certaine normalité, du moins en apparence. 


Petit aparté, dans l'opening (Générique d'ouverture) de l'animé, Ken est face au monstre le plus gigantesque de la série mais on ne le verra JAMAIS, ni dans l'animé ni dans le manga... dommage, Ken l'héritier de la Grande Ourse contre Casimir, ça avait de la gueule :-)
Canalblog Manga Ken Geants Monstre



Les ennemis géants de Ken
Le premier adversaire géant de Ken, Z.

Canalblog Manga Ken Geants Ennemis12


Hearth, un des hommes de Shin.

Canalblog Manga Ken Geants Ennemis11

Une autre brute, utilisant sa force pour voler de la nourriture.
Canalblog Manga Ken Geants Ennemis10

Mad Sergent, le bras droit du Colonel. C'est un béret rouge expert en maniement d'armes blanches. Il est aussi l'instructeur des soldats de l'Armée divine.
Canalblog Manga Ken Geants Ennemis09

Jackal, un des ennemis les plus intelligents et rusés de Ken.
Canalblog Manga Ken Geants Ennemis08

Devil Rebirth est un gigantesque démon enfermé dans la prison de Villainy pour le meurtre de 700 personnes. Il maîtrise une technique d'art martial appelé Rakan Niou Ken et fut libéré par Jackal de sa prison pour tuer Ken.

Canalblog Manga Ken Geants Ennemis07


Kiba-Daiô, le chef et père des membres de la tribus des Kibas.
Canalblog Manga Ken Geants Ennemis05

Madara, le membre des Kibas le plus sauvage, animal et dangereux.
Canalblog Manga Ken Geants Ennemis06

Wiguru, le patron de la prison de Cassandra et de ce fait un subordonnée de Ken-Oh (le roi du poing, Raoh).

Canalblog Manga Ken Geants Ennemis04



Sa technique "La voie de la suprématie mongole"
Canalblog Manga Ken Geants Ennemis03

Buzoli, un des chasseurs de prime collègue de Ein.
Canalblog Manga Ken Geants Ennemis01

Le problème quand on est un géant, c'est qu'on rencontre toujours plus géant que soi et donc plus dangereux.
Canalblog Manga Ken Geants Ennemis02


Le gigantisme dans ce monde
Dans ce monde, ce ne sont pas seulement les ennemis de Ken ou des animaux/objets qui sont hors normes, même les statues des dieux nous font ressentir notre petitesse devant le déchaînement des forces cosmiques (ne pas oublier que les écoles du Hokuto, Nanto et Gento sont régies par les étoiles).

Les frères de Ken ne sont eux même que fourmis face aux dieux.

Canalblog Manga Ken Geants Autres06


Oui, nous ne sommes que des enfants endormis dans la main des dieux et démons, pouvant nous broyer en un instant.
Canalblog Manga Ken Geants Autres08

Il est amusant de voir que, même enfant, Ken devait affronter des adversaires immenses. Toute sa vie il se sera battu contre plus grand que lui.
Canalblog Manga Ken Geants Autres04



Raoh et Kaioh
Ce sont les plus redoutables ennemis de Ken, combinant le gigantisme aux techniques martiales les plus mortelles. Des géants brutaux et intelligents... pas de pire adversaire possible!

La différence de taille entre Juza et Raoh est incroyable.
Canalblog Manga Ken Geants Raoh Kaioh01

Même adulte, Ken n'est qu'un gamin dans les bras de Raoh.
Canalblog Manga Ken Geants Raoh Kaioh02

Raoh, le Hokuto qui écrase tout le monde de par sa stature.
Canalblog Manga Ken Geants Raoh Kaioh03

Raoh, dominant de toute sa taille son père adoptif avant de le tuer.
Canalblog Manga Ken Geants Raoh Kaioh04

Et pourtant même lui, Raoh, le maître du monde, peut rencontrer plus gigantesque que lui; mais pas plus meurtrier!

Canalblog Manga Ken Geants Raoh Kaioh05


Canalblog Manga Ken Geants Raoh Kaioh09

Raoh face à Julia, son unique amour. Quel aspect terrifiant.
Canalblog Manga Ken Geants Raoh Kaioh10

Néanmoins, même si au début Raoh n'était qu'une brute plus ou moins sans cervelle, au fil des tomes du manga il passe à un autre statut, celui de conquérant apportant ordre et paix dans ses territoires. Cette illustration le montre bien, Raoh y a la majesté d'un roi.
Canalblog Manga Ken Geants Raoh Kaioh06

Raoh a un frère aîné, Kaioh, tout aussi massif que lui. Ken et Lynn ne sont que des nabots face à lui.
Canalblog Manga Ken Geants Raoh Kaioh07 

Canalblog Manga Ken Geants Raoh Kaioh08

 


Les ennemis non géants
Certains adversaires de Ken ne souffrent pas de ce gigantisme. Ce ne sont pas des brutes sans cervelle mais des maîtres des arts martiaux et de ce  fait des égaux de Ken, c'est pourquoi ils ont une taille normale. Ils ont en effet dépassé le stade d'utiliser la seule force brute pour se faire obéir (exception faite de Raoh et Kenoh mais eux sont complètement à part). 

Souther, un des maîtres du Nanto.
Canalblog Manga Ken Geants Ennemis Autres01

Le colonel, chef suprême de l'Armée Divine.
Canalblog Manga Ken Geants Ennemis Autres02

Falco, de l'ordre du Gento.
Canalblog Manga Ken Geants Ennemis Autres03

 

Autres cas de gigantisme
Dans le manga il n'y a pas que les hommes qui peuvent être atteints de gigantisme, les animaux et les objets sont aussi concernés.

Kokuô, le cheval de Raoh.
Canalblog Manga Ken Geants Autres02

Le tigre gigantesque dont la mort décida quel sera l'héritier de la Grande Ourse.
Canalblog Manga Ken Geants Autres05

Un taureau géant; excellent adversaire pour tester sa force.
Canalblog Manga Ken Geants Autres07

La forteresse de Raoh, incroyablement immense.
Canalblog Manga Ken Geants Autres01

Même les armes sont disproportionnées dans ce monde.
Canalblog Manga Ken Geants Autres03

 

Posté par David Yukio à 09:42 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

05 août 2019

Rokudenashi Blues (Racailles Blues) - manga de baston!!!!!


Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".



Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés


Rokudenashi Blues en japonais (ろくでなし BLUES), Racaille Blues en français, est un manga de Masanori Morita. C'est l'histoire de lycéens plus ou moins paumés, cancres, qui ne pensent qu'à une chose : la baston, la baston, la baston :-)

Soit ils se battent entre eux pour savoir qui est le plus fort du lycée, soit ils se battent contre les chefs des bandes des autres lycées de Tôkyô à cause de défis ou provocations venant de part et d'autre, de respect du territoire etc etc.

Et le héros, qui est-il? Il s'appelle Maeda TAISON, en hommage au boxeur Myke TYSON. Il a seize ans au début du manga, c'est un passionné de boxe et des combats de rue. Stupide, il fonce sans réfléchir dans les pires embrouilles mais il a aussi un coeur énorme et est très sensible dans ses relations amoureuses; un bad boy de romance :-)

L'intérêt principal de cette bd réside dans ses combats : nombreux, très dynamiques, parfois dramatiques ou ridicules, c'est de loin le morceau de bravoure de cette oeuvre, surtout que les chefs des bandes ont tous une personnalité bien plus complexe qu'on ne le pense de prime abord, y compris pour Maeda.

Voici quelques images des bagarreurs et affrontements de Rokudenashi Blues.

Le héros, Maeda TAISON. En général soit il fait la gueule soit il a un regard de tueur mais il sourit très rarement.
Canalblog Manga Rokudenashi Blues06

Canalblog Manga Rokudenashi Blues12


Maeda et ses potes
Canalblog Manga Rokudenashi Blues02

Canalblog Manga Rokudenashi Blues11

Canalblog Manga Rokudenashi Blues05


Les combats, dynamiques, ultra violents mais presque toujours à mains nues; voyous mais avec un code de l'honneur. Parfois les combats se font sur un ring de boxe mais en général c'est dans la rue.
Canalblog Manga Rokudenashi Blues13

Canalblog Manga Rokudenashi Blues07

Canalblog Manga Rokudenashi Blues01

Canalblog Manga Rokudenashi Blues03

Canalblog Manga Rokudenashi Blues04

Canalblog Manga Rokudenashi Blues09

Canalblog Manga Rokudenashi Blues10

Canalblog Manga Rokudenashi Blues15

Canalblog Manga Rokudenashi Blues16


Canalblog Manga Rokudenashi Blues17

Canalblog Manga Rokudenashi Blues14


Le combat ne se termine que lorsque son adversaire git à terre, en général inconscient.Canalblog Manga Rokudenashi Blues08

 

Posté par David Yukio à 17:26 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

15 juillet 2019

Ryōunkaku, la tour de Tôkyô d'Asakusa détruite par le grand tremblement de terre du Kantô de 1923



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".

Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais 


Le texte qui suit provient de Wikipédia, avec quelques allégements.

Le Ryōunkaku (凌雲閣 - Tour surpassant les nuages) est le premier gratte-ciel japonais de style occidental. C'était une tour de presque 69 m, faite de briques rouges sur une structure en bois dans un style néo-renaissance. Construit en 1890 dans le quartier d'Asakusa, il fut détruit lors du séisme de 1923 de Kantō; celui-ci détruisit les étages supérieurs et endommagea si gravement le reste qu'il dut être démoli. 

C'était l'attraction touristique la plus populaire de la ville et servait de vitrine aux nouvelles technologies, comme l'installation du premier ascenseur électrique du japon. Après son ouverture en 1890, le Ryōunkaku devint rapidement un symbole et un point de repère d'Asakusa.

Du premier au sixième étage se trouvaient pas moins de 46 magasins qui vendaient des marchandises du monde entier. Le septième étage était occupé par un bar-restaurant et des expositions d'art avaient lieu au huitième. Les neuvième, dixième et onzième étaient occupés par des terrasses panoramiques. Elles permettaient de voir tout Tokyo et même, par temps clair, le mont Fuji.

Aujourd'hui, une réplique du Ryōunkaku se trouve au musée d'Edo-Tokyo.


La tour du temps de sa splendeur, sujet de bien des illustrations.
Canalblog Ryounkaku Tour Asakusa05


Canalblog Ryounkaku Tour Asakusa01

Canalblog Ryounkaku Tour Asakusa06

La maquette dans le musée Edo-Tôkyô.
Canalblog Ryounkaku Tour Asakusa10

C'est un modèle réduit bien sur mais qui doit faire au moins 5, sinon 6 mètres de haut.
Canalblog Ryounkaku Tour Asakusa09


Quelques vieilles photos de la tour, montrant le Tôkyô d'avant 1923.
Canalblog Ryounkaku Tour Asakusa02

Canalblog Ryounkaku Tour Asakusa03


Et puis survint le terrible tremblement de terre de 1923 qui ravagea la région du Kantô.
La tour ne s'est pas complètement effondré mais il a fallu la démolir, elle était devenue trop dangereuse.
Canalblog Ryounkaku Tour Asakusa07

Canalblog Ryounkaku Tour Asakusa08

Canalblog Ryounkaku Tour Asakusa11

Canalblog Ryounkaku Tour Asakusa04

 

 

Posté par David Yukio à 17:43 - Tôkyô, le Japon, les japonais - Permalien [#]