Mon amour pour le Japon et Tôkyô

Mon amour pour le Japon et Tôkyô

02 août 2008

La mort volontaire au japon



Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés
Onna harakiri sakuhinshû - DVD de seppuku féminins
Yoshitoshi, le dernier grand maître des estampes
Yûkoku, Patriotisme, Rites d'amour et de mort, le film de Yukio Mishima



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".



Canalblog Autres Mort Volontaire002


Pourquoi de nombreuses séries japonaises sont-elles censurées en France et pas au Japon? Pourquoi trouve t'on autant de sang, de violence, de morts dans Saint Seiya, Rokudenashi Blues, Dragonball, Hokuto no Ken... et rien de si semblable ni de si abouti dans les productions américaines et européennes? Une partie de la réponse est que l'on oublie trop souvent que le Japon possède une culture, une civilisation et une religion totalement différentes des notres qui font que ses rapports avec la mort nous sont étrangers.


La longue histoire du suicide par Seppuku au Japon
"La mort volontaire au Japon" est un livre de Maurice Pinguet, ancien professeur à l'université de Tôkyô, paru dans la collection TEL de chez Gallimard. Toutes les citations entre guillemets de cet article sont tirées de cet ouvrage que je ne saurais que trop vous recommander tant il est intense, profond, et qu'il nous fait découvrir une facette très peu connue du peuple de l'archipel. En outre son style est aussi puissant et évocateur que celui de Dino Buzzati et Stefan Zweig, c'est dire la qualité de cet écrivain. A travers la longue histoire de ce pays, des samourais à Mishima en passant par les kamikazes, il nous montre que "se tuer : possibilité rare sans doute, et pathétique pour un peuple si doué de vitalité, excès véhément, mais accepté et respecté, nécessité sévère, dont le Japon décida de ne jamais se laisser d'emblée priver par principe, comme s'il avait compris qu'une part essentielle de grandeur et de sérénité disparait quand s'efface d'une civilisation la liberté de mourir."

Canalblog Autres Mort Volontaire004

 

Canalblog Autres Mort Volontaire005
A la base de cette approche totalement opposée du suicide, nous avons la doctrine chrétienne qui édicte que la vie est un cadeau de Dieu et que se tuer c'est rejeter sa suprématie, aller contre sa volonté, sa puissance et le défier. C'est pourquoi durant des siècles l'église n'aura de cesse de sévèrement le condamner pour qu'il disparaisse et aujourd'hui encore, même s'il est toujours présent, nous le considérons comme un acte de lâcheté. “Aux yeux des japonais, il ne convient pas d'argumenter sa faute, de se disculpter, ils n'apprécient rien autant que le courage de se juger coupable. Les comportements d'autopunition qui nous semblent suspects, morbides ont toujours été acceuillis par eux avec sympathie, avec admiration, comme une suffisante rédemption de l'erreur, de l'échec, de la faute." "Nous autres japonais, nous comprenons mal la différence de traitement que l'Eglise accorde à Saint Pierre et à Judas. Tous deux ont trahi le Christ : Judas est damné, Pierre est le chef de l'Eglise, pourtant Judas s'est suicidé. "Ainsi parle un professeur d'université japonais, chrétien depuis 30 ans."

Nous avons bien là une divergence fondamentale entre ces deux civilisations sur la mort volontaire, sur la façon dont elle est reconnue. Même les écrivains, qui représentent la culture et certaines valeurs de la société, ont également voulu participer à cette tradition : c'est Yukio Mishima qui se fit Seppuku en 1970, Yasunari Kawabata (Prix Nobel de littérature en 1968), Ryunosuke Akutagawa (qui donna son nom au plus prestigieux prix littéraire du Japon), Osamu Dazai et d'autres qui préférèrent partir lorsqu'ils jugèrent le moment venu.

Au Japon le suicide fut utilisé au cours des siècles pour diverses raisons:
     - les samourais vaincus, plutôt que de se rendre à leurs ennemis, préféraient se faire Seppuku et par cet acte hallucinant renverser leur défaite en victoire
     - quand un seigneur mourrait il n'était pas rare que ses vassaux se tuent pour le rejoindre dans la tombe en signe de fidélité
     - exprimer son mécontentement sur tel sujet à son seigneur ou simplement par ce geste le rappeler à l'ordre, lui faire prendre conscience qu'il déshonorait son rang par sa conduite
     - prouver son honnêteté; quand on vous accuse de vol par exemple et que vous n'avez pas les preuves pour vous innocenter, vous pouvez vous suicider, montrant ainsi que ce n'est pas vous le coupable (au Japon on a peu confiance en le langage, on préfère de loin le geste)
     - dans le cas d'amour contrarié par des parents ou les règles sociales on n'hésitait pas à partir pour l'au-delà avec sa bien aimée
     - comme réponse au désespoir, â l'incompréhension vis à vis de la vie
     - pour la gloire de l'empereur et la défense de l'empire comme le firent les kamikazes en 1944 (alors que dans les autres pays on résiste ou on collabore)

II existe d'autre cas de figures où le suicide fut préféré à tout autre acte, on l'utilisait véritablement pour un oui ou pour un non, ce qui n'est pas le cas en Occident. Mais pour nous autres étrangers qui dit suicide au Japon dit Seppuku. Que se cache t'il donc derrière ce terme qui aujourd'hui encore frappe les esprits et pourquoi mourir ainsi? II faut avant tout savoir qu'au Japon le ventre est l'équivalent du coeur en Occident, c'est le siège des émotions et des sentiments. Cette façon de le placer au centre de la pensée explique peut-être ce suicide réservé aux anciens nobles et samourais qui consiste à s'ouvrir le ventre avec une épée.

Au fil des siècles "le geste de se tuer se fit de plus en plus solennel, précis et rituel. II ne suffirait plus de s'embrocher à la va-vite ou de se trancher la gorge, on prendrait son temps, on s'ouvrirait le ventre, on extirperait ses entrailles - sans broncher. Ce fut le procédé qui s'imposa sous le nom de Seppuku : lecture à la façon chinoise, donc élégante et savante, des deux mots ventre coupé, dont la lecture vulgaire Harakiri nous est plus familière." Un guerrier du nom de "Yoshitsune reconnait que cette méthode est la meilleure, étant la plus ardue, donc la plus glorieuse - et il décide d'en faire choix. II se planta son sabre sous le sein gauche, et s'enfonça violemment, à se transpercer jusqu'au dos; il élargit la blessure de trois cotés, et s'extirpa les entrailles. Bien entendu il ne meurt pas aussitôt: les blessures abdominales ne donnent qu'une agonie prolongée.

On n'imagine pas un procédé suicidaire plus âpre, mais plus inefficace. Seule sa valeur symbolique put le faire adopter. L'éclat sanglant de la prouesse flattait l'orgueil et complaisait au masochisme qui est l'envers obscur de la volonté. Les affres du corps étaient des plus sévères, mais elles s'accompagnaient d'une apothéose morale : au dernier moment tout homme pouvait devenir un héros. Métamorphosé par son acte même, il mourrait dans la gloire."

Canalblog Autres Mort Volontaire001
Le Seppuku était si douloureux que, plus tard, on en modifia le rituel en autorisant un aide à couper la tête du "supplicié" au moment où il s'ouvrait le ventre. "Les auteurs des chroniques guerrières sont souvent trés explicites dans leurs évocations, on sent leur complaisance à embellir et à détailler les exploits anatomiques de leurs héros, en vue d'imposer quelques images brutales et pathétiques."
"Le plus souvent, on se donnait un répit de quelques minutes, on se retirait de la ligne du combat, pour se recueillir au moins un instant avant de se tuer, juste l'instant d'un dernier poème, en tout cas d'une dernière prière." "II meurt? Non, il se tue  et tout est différent. II ne voit plus la dure nécessité qui le broie, mais la souveraineté qu'il exerce en s'unissant à son destin. II va s'éteindre sans doute, mais non sans un dernier flamboiement qui fascinera, il le sait bien, tous les êtres qui se savent mortels. II se fait flamme d'un instant dans l'incessant brasier de l'éphémère. Ses fautes passées, ses erreurs, ses faiblesses? Tout est consumé dans l'éclat de la mort volontaire. Par-delà le pardon, il se donne à la gloire et à l'oubli, au plus haut de l'humain." "Leur mort volontaire les fixe dans notre nostalgie: de tels hommes ont existé, une possibilité extrème de l'être humain est par eux désignée, marquée, inscrite dans une histoire qui n'est pas seulement celle des succés de la ruse et de la force. Au moment du Seppuku, au plus aigu d'une tradition si particulière, leur propre chauvinisme est de toutes parts débordé : tout homme peut se reconnaltre dans leur décision, car les valeurs de sacrifice ne cessent jamais d'émouvoir et nous n'avons pas besoin d'être japonais pour comprendre et admirer les formes exigeantes qu'elles se sont données."

On comprend donc que le Seppuku est infiniment plus qu'un simple suicide (une pendaison, du poison, n'ont pas la même valeur de sublimation de l'être). De tout cela ressort une profonde fascination au Japon pour la mort volontaire, le sacrifice mais aussi une sombre fierté nationale; en 1945 "on ne se flattait plus de gagner la guerre en  décourageant l'ennemi, ni de décimer une flotte de débarquement, ni même de retarder l'invasion du sol national. Mais il fallait  que le sacrifice persistât dans la détresse générale, comme une  flamme fixant les regards, pour la gloire du Grand Japon à l'agonie. Efficaces ou non, disait l'amiral Onishi, ces kamikazes donnent au monde et à nous-même le spectacle de l'héroïsme, de la fierté,  elles  assureront,  quoi qu'il arrive, la survie de notre patrimoine spirituel. Ainsi, le sacrifice en vient un jour à reconnaltre qu'il est vide et vain, mais il peut régner sans but, il se targue de son prestige, de son éclat."


Seppuku dans les animes et mangas
Les auteurs de mangas ont très bien su exploiter cette fascination pour la mort au Japon en glorifiant, si besoin était, ces derniers instants dans des séries où, inéluctablement, les héros se dirigent vers une fin sanglante.

Saint Seiya n'est qu'une suite de combats violents, de flots d'hémoglobine, de sacrifices et pourtant cette série eut un énorme succès au Japon et de part le monde. L'une des raisons est que l'on flatte ce que Freud appelle les "pulsions de mort" qui sont en chacun de nous et qui nous attirent vers l'abîme. A un moment Seiya s'écrit "brûle mon cosmos, brûle, consume toi" comme s'il parlait de sa vie, comme s'il voulait finir en beauté dans une explosion plutôt que de s'éteindre lentement. Shiryu personnifie au mieux ces valeurs de sacrifices qui sont tant appréciées par les japonais.

Dans son combat contre Persus Argol il se crève les yeux, il accepte de se faire transpercer par Excalibur l'épée de Shura, chevalier d'or du Capricorne pour pouvoir ensuite, en declenchant l'ultime dragon, vaincre son ennemi tout en disparaissant. Les mots de son maitre sont très explicites : “Il n'est rien de plus grand que d'offrir sa vie pour les autres". Shun, qui est pourtant celui à qui la mort fait le plus horreur, n'hésitera pas un seul instant à mettre sa vie en péril pour sauver Hyoga, à demi mort suite à son combat contre le chevalier d'or du signe du scorpion.

On comprend à quel point cette notion de renoncement de soi est présente en chacun d'eux quand on nous raconte une ancienne légende où est mise en avant cette vertu qu'est pour certains le sacrifice : “Il y a bien longtemps un pauvre voyageur était sur le point de mourir de faim. Tout à coup trois animaux s'approchèrent de lui et décidèrent d'essayer de le sauver. L'ours pécha un poisson et l'offrit au voyageur, le renard s'en alla et revient bientôt avec une grappe de raisin. Mais le lapin ne pouvant ni pêcher ni cueuillir de raisin ne pouvait rien lui offrir. Comme il ne pouvait rien lui donner il décida de se jeter lui même dans les flammes et de sacrifier sa vie pour sauver celle de l'homme qui devait mourir et s'offrir comme repas. On ne saurait être plus clair.

Canalblog Autres Mort Volontaire046 Saint Seiya
Pour glorifier encore plus ces moments, pour les rendre encore plus frappants, dramatiques, on a recours à des gros plans, à une musique mélancolique, des ralentis, à une voix off saluant le courage de tels actes. On cherche tout comme les chroniqueurs guerriers à imposer des images fortes, destinées à frapper les esprits : c'est Shiryu gisant au milieu d'une mare de sang les bras en croix après son combat contre son double noir, c'est Hyoga reposant dans un cercueil de glace dressé par Camu ou à nouveau Shiryu qui, ayant fait appel à l'ultime dragon dans une scène propre à arracher des larmes aux plus endurcis, s'envole vers l'espace infini avec Shura alors que tous ses amis sont en pleurs. Ils laissent derrière eux une image si forte, si noble, qu'elle ne peut que créer l'envie chez ceux qui restent.

Mais c'est lorsque Shiryu et Hyoga que l'on croyait morts reviennent à la vie que l'on se rend compte de l'exploitation des auteurs de la fascination exercée sur nous par les sacrifices volontaires. II est hors de question que ces chevaliers meurent définitivement sinon aucune suite ne serait vraiment possible et cela ferait des bénéfices en moins aux maisons d'édition. Mais il est également hors de question de ne pas montrer la prétendue mort de ces héros puisqu'on sait que cela constituera les scénes les plus fortes, les plus émouvantes de la série, celles dont on se souviendra dans x années.

Alors on nous fait croire qu'ils sont morts, on pleure leur disparition et ils sont ramenés à la vie par une quelconque astuce et ainsi tout peut recommencer. Les chevaliers d'Athéna ne sont finalement qu'une représentation de  nos pulsions sadomasochistes, plus ou moins conscientes. Qu'est-ce qui nous intéresse en eux : leurs rèves, leur psychologie? Non, c'est leur souffrance et leur sang que nous souhaitons voir avant qu'ils ne réussisent leur mission sinon comment expliquer que les séries d'Asgard et de Poséidon ne soient plus qu'une interminable succession d'affrontements, que leur scénario se résume à tuer de nouveaux adversaires encore et toujours?

Canalblog Autres Mort Volontaire044 Saint Seiya

 

Canalblog Autres Mort Volontaire045 Saint SeiyaShiryu, celui qui aura le plus souffert dans tout Saint Seiya et le plus versé son sang

Bien sur toutes les séries ne sont pas aussi extrémistes, ne vont pas aussi loin dans l'idée du sacrifice pour autrui ou pour ses idées, mais prenons un autre exemple : Rokudenashi Blues. C'est une histoire d'étudiants se bastonnant à longueur de volume. Durant des pages le sang gicle, ruisselle, éclabousse, coule, ce ne sont que coups de poings, de têtes, de pieds, de coudes. Là aussi on sent une profonde complaisance et sympathie des dessinateurs vis à vis des combats car les personnages sont montrés le visage meurtri, éclaté, comme si toutes ces histoires devaient invariablement se terminer dans la douleur et le sang.

Canalblog Autres Mort Volontaire039

 

Canalblog Autres Mort Volontaire040

 

Canalblog Autres Mort Volontaire041

 

Canalblog Autres Mort Volontaire042Combat entre racailles; ça castagne dur

Dans Dragonball on retrouve cette idée du guerrier qui veut se battre jusqu'au bout, mourir face à l'ennemi, briller une dernière fois plutot que finir dans son lit rongé par la maladie ou la vieillesse (ce que refusaient les samourais). Son Goku aurait très bien pu revenir sur Terre avec tous les habitants de la planète Namek grâce aux voeux du dragon sacré mais il préfère continuer à se battre contre Freezer bien qu'il ait prouvé qu'il était le plus fort, et en sachant pertinemment qu'il ne peut survivre dans l'espace. Du moins c'est ce que l'on nous fait croire pour que l'on tremble à l'idée qu'il va mourir, avant d'apprendre sans aucune explication qu'il est toujours vivant. II a peut être le secret espoir de finir en apothéose et que jamais on n'oubliera son combat et ses derniers moments, qu'à tout jamais on parlera de lui comme du plus grand guerrier de tous les temps, disparu au faîte de sa puissance.

Comme dans Saint Seiya la mort semble la fin logique du combattant étant donné qu'ils meurent tous au moins une fois; à croire que les personnages ne sont créés que pour arriver à cet instant où l'on considère que le sacrifice et la mort sont une consécration à toute existence. Mais là où ça devient plus subtil c'est qu'ils savent que cette fin n'est pas définitive, on peut toujours les faire revenir avec les boules de cristal, c'est donc avec moins d'appréhension qu'ils vont au devant de leur destin et n'hésitent pas ainsi à risquer leur vie pour notre plus grand plaisir. Ils ne sont cependant jamais certains qu'on pourra les ressusciter, beaucoup de monde cherche à s'approprier les DragonBall, c'est pourquoi, malgrè cet espoir, ils sont graves, ce combat pourrait être leur dernier, il ne faut pas le rater. Et même s'ils ne pouvaient revenir à la vie, le monde des esprits ne diffère pratiquement en rien de celui des vivants, on peut continuer à s'entraîner, à massacrer ses ennemis, la seule marque comme quoi on est mort est une auréole! Quelle habile façon de démystifier la mort, en sachant cela nul doute que les guerrier se jetteront à corps perdu dans la bataille, ils n'auront plus peur et nous aurons la joie de contempler des combats toujours plus longs, toujours plus durs.

Hokuto no Ken représente un autre aspect de cette fascination pour la mort si l'on en juge par tout le sang versé à travers des batailles toutes plus violentes les unes que les autres où aucune mutilation, blessure, ne nous est cachée mais au contraire exhibée en gros plan. Que ce soient Ken ou Raoul les techniques de combat de l'école Hokuto sont toutes très sanglantes et ne semblent là que pour montrer des corps exploser, éclater de l'intèrieur et répandre des entrailles, et ceci sans la moindre censure. Même si Toki les utilise pour guérir des blessures, et parfois Ken (rendant la parole à Lynn), celà ne constitue que des exceptions. Même Ken qui tient pourtant le role de "bon" dans ce manga se complaît dans ce déluge de chair; "comme mes ennemis doivent me redouter en voyant de quoi je suis capable” se dit-il peut-être car autrement pourquoi employer des  moyens aussi barbares si ce n'est pour flatter son ego ou alors les désirs morbides des lecteurs; ce manga comporte près de trente numéros, c'est beaucoup pour une galerie de délires sadiens, la qualité des dessins ne peut seule expliquer son succés.

Les vertus de sacrifice ne sont pas oubliées, elles sont si profondément ancrées dans la mentalité japonaise qu'elles se doivent d'être présentes et montrées en exemple : c'est Shura qui ayant battu Ken enfant préfère se rendre aveugle plutôt que de le tuer, c'est Lynn refusant de devenir l'esclave du roi du Hokuto et ainsi renoncer à ses idées qui se dirige d'un pas ferme vers une plaque de métal chauffé à blanc pour s'y brûler. La plupart des personnages de ce manga ne vivent que pour la guerre, la violence. Ils n'apparaissent jamais aussi puissants, aussi libres que dans ces moments où, ruisselant de sang, ils semblent enfin maitres de leur destin, enfin libres de faire de leur vie ce dont ils souhaitent. Lorsque Ken se dirige vers le lieu où se déroulera son prochain duel il est calme, serein, il sait qu'il va peut-être mourir et cela le libère de tous ses problèmes. C'est au moment précis où il risque sa vie qu'il en est vraiment maître, et il doit aimer cela vu le nombre de fois oû il la met en jeu.

Canalblog Autres Mort Volontaire043

Canalblog Autres Mort Volontaire036

 

Canalblog Autres Mort Volontaire037

 

Canalblog Autres Mort Volontaire038
Raoh, le colosse dans toute sa démesure au moment de mourir

Nous venons de voir que cette violence issue des temps guerriers se poursuivait dans certains mangas mais elle ne s'arrête pas là et plusieurs artistes japonais ont parfaitement illustré le Seppuku, que ce soit le maître des estampes Yoshitoshi, le contemporain Makoto Aida avec son fameux Schoolgirl Harakiri, le cinéaste Kobayashi avec le film Harakiri mais aussi le musicien Masami Akita (du groupe Merzbow) qui a tourné le film Paradise Lost où une femme s'éventre dans des râles et gémissements sans équivoque sur l'érostisme de l'acte.

Excellent article en français sur un film appelé Schoolgirl Harakiri http://eigagogo.free.fr/Critiques/schoolgirl_harakiri.htm. Attention, c'est violent même si c'est du cinéma.

N'oublions pas Yukio Mishima avec un long Seppuku dans son film Yûkoku (Patriotisme, Rites d'amour et de mort) dont je parle ici http://japon.canalblog.com/archives/2007/04/21/4697178.html 

Canalblog Autres Mort Volontaire044

 

Canalblog Autres Mort Volontaire045

 

Canalblog Autres Mort Volontaire046

 

Canalblog Autres Mort Volontaire047Là encore le suicide est vu comme l'apothéose d'une vie et doit être mis en scène pour jouir de sa propre fin

Cet article n'est pas un hymne à la mort volontaire, d'autres s'en sont déjà chargés comme je viens de l'expliquer, mais simplement un début d'explication à cette débauche de sang et de cadavres que l'on retrouve dans de nombreuses séries japonaises. II ne faut jamais oublier que dans ce pays le suicide est un droit que l'on ne s'est jamais privé d'exercer et que le sens du sacrifice, de quelque nature qu'il soit, y est considéré comme une qualité.

Cet article a été originellement publié dans feu la revue ANIMAPA en 1993 (revu et corrigé en 2008).


Voici un suicide traditionnel dans le monde des yakuzas, magnifié en manga... On sent toute l'émotion de son auteur dans sa volonté de créer des images fortes, frappantes, qui se fixeront à jamais dans la mémoire des lecteurs.
Un jeune yakuza qui se suicide, par Seppuku, devant le mont Fuji et une foule assemblée. Difficile de rendre une mort plus impressionnante et émouvante...

Canalblog Autres Mort Volontaire006

 

Canalblog Autres Mort Volontaire007

 

Canalblog Autres Mort Volontaire008

 

Canalblog Autres Mort Volontaire009

 

Canalblog Autres Mort Volontaire010

Canalblog Autres Mort Volontaire011

Canalblog Autres Mort Volontaire012

Canalblog Autres Mort Volontaire013

Canalblog Autres Mort Volontaire014

Canalblog Autres Mort Volontaire015

Canalblog Autres Mort Volontaire016

Canalblog Autres Mort Volontaire017

Canalblog Autres Mort Volontaire018

Canalblog Autres Mort Volontaire019

Canalblog Autres Mort Volontaire020

Canalblog Autres Mort Volontaire021

 

Canalblog Autres Mort Volontaire022

 

Canalblog Autres Mort Volontaire023

 

Canalblog Autres Mort Volontaire024

 

Canalblog Autres Mort Volontaire025

Canalblog Autres Mort Volontaire026

Canalblog Autres Mort Volontaire027

Canalblog Autres Mort Volontaire028

Canalblog Autres Mort Volontaire029

Canalblog Autres Mort Volontaire030

 

Canalblog Autres Mort Volontaire031

 

Canalblog Autres Mort Volontaire032

 

Canalblog Autres Mort Volontaire033

 

Canalblog Autres Mort Volontaire034

 

Canalblog Autres Mort Volontaire035

 

Posté par David Yukio à 20:13 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

24 mai 2008

Gô Nagai à la FNAC de Paris le 19 Juin 1999



Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés




Canalblog Anime Go Naga FNAC 1999 02

Canalblog Anime Go Naga FNAC 1999 01

 

Gô Nagai sera à Paris le 03 Juillet 2008 pour la Japan Expo 09, date anniversaire des 30 ans de l'arrivée en France de Goldorak. Ce n'est néanmoins pas la première fois qu'il vient à Paris puisqu'il avait déjà participé à une conférence en France. En effet le samedi 19 Juin 1999 il était invité à la FNAC des Halles de Paris et ce fut un grand évènement pour les admirateurs du grand robot cornu! Si mes souvenirs sont bons, il effectuait une tournée européenne pour présenter ses oeuvres et lancer en France plusieurs de ses créations. J'ai encore plusieurs de ses mangas et j'avais noté la date d'achat et on voit qu'il était en pleine campagne marketing :
  Manga UFO Robot Goldorak 1 : novembre 1998
  Manga Devilman 1 : octobre 1999
  Film "Goldorak contre Great Mazinger" en cassette vidéo : mai 1999

Tenant un journal depuis X années je vous retranscris ici mes notes : "A 15H00 je suis à l'auditorium de la FNAC des Halles car il y a une conférence avec Gô Nagai. Celle-ci commence à 16H00 avec la projection du film "Great Mazinger contre Devilman" puis, de 16H40 à 18H10 par une série de questions réponses." Durant cet échange avec le public, une personne a posé LA question qui faisait fureur à l'époque et qu'on appelait "L'affaire Goldorak", bien avant celle des DVD, à savoir "Pourquoi lorsqu'Actarus passe de la soucoupe à la tête de Goldorak, sur son siège, celui ci fait deux demi-tours successifs ? C'est une perte de temps inutile et dangereuse lors d'un combat, non?" Cette question a déclenché l'hilarité générale et, étonné de voir l'assistance aussi amusée, Gô Nagai a répondu le plus simplement du monde, après réflexion, "la nature d'Actarus l'invitait à être prudent et à se retourner" (cf http://www.autolargue.net/)

Vous trouverez en haut de cet article les deux photos que j'avais prises à l'occasion de cet évènement.

Posté par David Yukio à 20:46 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

14 mars 2008

Tôru Fujisawa, dessinateur de GTO, en dédicace au Salon du Livre de Paris 2008



Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés


Canalblog Manga GTO Tôru Fujisawa Salon Du Livre Paris2008 00

Le vendredi 14 mars 2008, au Salon du Livre de Paris, Tôru Fujisawa, dessinateur de GTO (Great Teacher Onizuka), était en dédicace pour ses fans français. Vous excuserez la pauvre qualité de mes photos mais l'éclairage n'était pas assez fort pour photographier en 100 ou 200 ISO.

Canalblog Manga GTO Tôru Fujisawa Salon Du Livre Paris2008 01L'entrée du Salon

Canalblog Manga GTO Tôru Fujisawa Salon Du Livre Paris2008 02Le podium où aura lieu la dédicace

Canalblog Manga GTO Tôru Fujisawa Salon Du Livre Paris2008 07La partie Manga du Salon avec la podium au fond de la photo

Canalblog Manga GTO Tôru Fujisawa Salon Du Livre Paris2008 08

Canalblog Manga GTO Tôru Fujisawa Salon Du Livre Paris2008 03

Canalblog Manga GTO Tôru Fujisawa Salon Du Livre Paris2008 05Tôru Fujisawa, en pleine dédicace


Canalblog Manga GTO Tôru Fujisawa Salon Du Livre Paris2008 06

Canalblog Manga GTO Tôru Fujisawa Salon Du Livre Paris2008 04


Posté par David Yukio à 17:46 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

02 mars 2008

Les anges dans les mangas et animes



Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés


             

Canalblog Anime Anges010Un des plus beaux anges que je connaisse :-)

Les anges, messagers du Dieu chrétien, sont très présents dans les mangas et animes. Que ce soit dans X de Clamp, Ah my goddess, Angel sanctuary, On your mark de Miyazaki... ils sont étonnement présents alors que la religion chrétienne est plus que minoritaire au Japon. Dans une revue une jeune japonaise disait qu'ils avaient un côté romantique... Difficile d'en savoir plus, je pense que les japonais se sont approprié cette figure de la culture occidentale et l'ont détournée de son sens premier pour l'adapter à leurs besoins (c'est la fameuse théorie du "bleu plus bleu que bleu"). Ajoutez à celà un fort goût pour l'exotisme de la part des japonais et on comprendra un peu plus pourquoi ces belles créatures se retrouvent sous le cien nippon :-)

Dans les mangas et animes ils représentent souvent des êtres divins ou des humains dotés de pouvoirs extraordinaires. Ils sont bons ou mauvais, à protéger (On your mark, Clover; le personnage dans ce cas est souvent une fillette) ou dangereux (X de Clamp; c'est souvent un homme alors ) mais leur présence ne laisse pas indifférent et annonce souvent de graves complications dans une vie normale voir un bouleversement sans nom (Ah my goddess).

Un manga s'appelle Angel sanctuary, un autre Angel heart (de Tsukasa Hojo), un autre DNA Angel. Un film s'appelle Tenshi no tamago (L'oeuf de l'ange), le très beau court métrage On your mark réalisé par Hayao Miyazaki. On les voit aussi dans les jeux vidéos (Baten Kaitos où le héros a une aile mécanique et une en plumes)... bref, ils ont envahi l'imaginaire nippon!!!!! Je ne parle même pas de la série Neon Genesis Evangelion où les ennemis sont désignés comme Anges car ils n'en ont que le nom mais pas l'apparence; mais quand même, elles s'appellent Anges et ce n'est pas par hasard.

Ils, ou elles le plus souvent, sont très basiques en ce qui concerne leur émotions, ce sont soit des êtres d'innocence échoués dans notre monde, soit des êtres de destruction venus pour purifier notre onde mais jamais ils ne font dans la demi mesure.

Certaines de ces ailes sont discrètes, genre décoration, d'autres immenses, certaines blanches, d'autres noires, beaucoup sont faites de plumes, quelques unes sont mécaniques, d'autres ressemblent à des voiles transparentes mais peu ont l'aspect d'ailes de chauves souris comme Satan (dans notre religion il a été condamné à troquer ses belles ailes plumeuses contre d'infames ailes de toile...).


Voici quelques exemples d'anges vus par les japonais :-)

Canalblog Anime Anges002

 

Canalblog Anime Anges015L'ange dans toute son innocence... Vous remarquerez les ailes faites de plumes ou d'une matière genre voile

Canalblog Anime Anges008

 

Canalblog Anime Anges009Le superbe Haibane renmei avec des anges munis de petites ailes, pas toujours blanches

Canalblog Anime Anges003

 

Canalblog Anime Anges004

L'ange de Clover avec ses ailes mécaniques
Canalblog Anime Anges013
Clover encore; j'adore ses ailes...

Canalblog Anime Anges005

 

Canalblog Anime Anges019

Canalblog Anime Anges006Rei de Neon Genesis Evangelion

Canalblog Anime Anges017

Canalblog Anime Anges016Le très beau On your mark de Hayao Miyazaki où deux policiers aident un ange à échapper à la terre

Canalblog Anime Anges001

Canalblog Anime Anges014Le fameux Angel Sanctuary

Canalblog Anime Anges020Cette fois les os des ailes sont visibles

Canalblog Anime Anges011

 

Canalblog Anime Anges012

 

Canalblog Anime Anges024X de Clamp avec Kamui le héros et ses ailes blanches et un autre personnage protégeant la Terre

Canalblog Anime Anges007
Ah my goddess   

Canalblog Anime Anges025Gunnm, Alita battle angel, avec Gally et son corps mécanique

D'autres anges
Canalblog Anime Anges022


Canalblog Anime Anges023

 

Posté par David Yukio à 16:53 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

30 septembre 2007

Jeanne et Serge (Attacker You) - Scènes censurées



Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés


Canalblog Anime Attacker You DVD VO01 01

Canalblog Anime Attacker You DVD VO01 02
DVD japonais 01

Canalblog Anime Attacker You DVD VO02 01

 

Canalblog Anime Attacker You DVD VO02 02
DVD japonais 02

Canalblog Anime Attacker You DVD VO03 01

 

Canalblog Anime Attacker You DVD VO03 02
DVD japonais 03

La série Jeanne et Serge (Attacker You) sur le volley ball a fait les beaux jours de la 5 à la fin des années 80. Elle est sortie il y a quelques années en DVD en France mais pas dans une version sous-titrée ni intégrale, ce qui a déçu beaucoup de fans.

Cette série est aussi connue pour avoir été pas mal censurée d'où cet article à partir des 3 premiers DVD japonais qui, bien sur, n'ont ni doublage ni sous-titre étranger...

Chaque DVD contient 5 épisodes, la qualité de l'image est bien sur meilleure que sur les DVD français (où aucun nettoyage de l'image n'a été fait à tel point que c'est triste de voir autant de poussières). En revanche les couleurs ne sont pas top sur la VO et les voix françaises me semblent plus agréables à entendre et sont surtout plus claires que sur la VO. Sur la version japonaise on a du mal parfois à entendre distinctement les conversations. Quant à la voix de Jeanne, ben, comment dire, celle française reflète mieux sa personnalité que les petits cris de la doubleuse japonaise.

Le but de ce post est de parler de scénes JAMAIS vues en France (j'ai vu la série en 1987, sur la 5, puis les multiples rediffusions, c'est dire si j'ai été surpris par certaines scènes où la censure s'est exercée). Je ne parle donc pas ici des scènes de violence de Daimon à l'encontre de ses joueuses car si elles sont absentes des DVD français, on les a déjà vues sur la défunte 5. Les scènes coupées en 1987 concernent plutôt des passages osés entre ados et adultes et des scènes de petites culottes, bien fréquentes dans les animés japonais!


Premier épisode "Une nouvelle compagne d'école"
Début de l'épisode, quand Jeanne est chez elle et qu'elle vient de prendre une douche, elle entends Sunny crier car il a fait déborder la baignoire. SCENE INEDITE "à ce moment là la serviette que porte Jeanne autour de sa poitrine tombe et on voit ses seins pendant 3 secondes". OK, c'est pas capital mais bon, ça surprends, et puis si les japonais jugaient cela montrable dans leur pays, pourquoi pas dans le notre?

Canalblog Anime Attacker You Episode01 - 00hr 10min 15sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode01 - 00hr 10min 21sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode01 - 00hr 10min 24sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode01 - 00hr 10min 25sec

Au milieu de cet épisode, SCENE INEDITE "Jeanne sort en catastrophe de sa salle de classe au moment de la récréation et file vers les toilettes. Elle est tellement pressée qu'elle se trompe et va dans celles des garçons, qu'on voit sortir en vitesse on ne peut plus génés. Quand elle en ressort, on fait le raccord avec la VF car elle croise Sabi et Shina (les deux amies de Peggy) qui l'entraînent au gymnase pour être défiée par Peggy."

Canalblog Anime Attacker You Episode01 - 00hr 12min 49sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode01 - 00hr 12min 51sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode01 - 00hr 12min 53sec

A la fin du premier épisode, il y a une scène capitale censurée en France. Le soir, quand Jeanne tient Sunny par la main et retrouve son père, SCENE INEDITE "elle explose de colère contre celui-ci, reçoit une gifle de sa part puis gifle son père à plusieurs reprises sans qu'il réagisse!!!!!" Apparemment elle lui reprocherait de ne pas avoir élevé sa propre fille alors qu'il a adopté un autre enfant (sunny). La scène doit faire 30 secondes. On voit bien dans la VF que Jeanne serre les dents, en colère, en voyant son père puis, curieusement, on saute cette scène comme si de rien n'était pour retrouver une famille heureuse de s'être retrouvée.

Canalblog Anime Attacker You Episode01 - 00hr 20min 41sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode01 - 00hr 20min 46secJeanne, se prenant une gifle pour avoir accusé son père

Canalblog Anime Attacker You Episode01 - 00hr 20min 59secEt qui ne se laisse pas faire!

Canalblog Anime Attacker You Episode01 - 00hr 21min 04sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode01 - 00hr 21min 05sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode01 - 00hr 21min 13sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode01 - 00hr 21min 19sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode01 - 00hr 21min 31sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode01 - 00hr 21min 43secOn part sur de nouvelles bases, celles d'une famillle unie


Deuxième épisode "Le prince charmant"
Dans le combat contre Saburo et sa bande, dans un terrain vague où ils voulaient racketter deux collégiens, Jeanne saute sur le visage de Saburo les jambes grandes écartées (à la façon de Kekkou kamen de Go Nagai pour les connaisseurs). On voit qu'elle porte sa fameuse culotte avec un panda : cette scène est deux fois plus longue que dans la VF. A priori c'est pas grand chose mais c'est là l'origine du drapeau des supporters de Jeanne :-))

Canalblog Anime Attacker You Episode02 - 00hr 31min 00sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode02 - 00hr 31min 02sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode02 - 00hr 31min 05secUne rencontre qui marquera à vie Saburo!

Dans la suite de l'épisode, les motards de Saburo viennent au collège pour retrouver Jeanne. On a là une scène totalement coupée en France SCENE INEDITE "les motards tournent autour des filles en soulevant leurs jupes car ils n'ont pour indice pour identifier jeanne que le fait qu'elle ait une culotte avec un panda dessus. Cette scène fait 12, 15 secondes. Ensuite on raccorde avec la VF où Daimon leur demande ce qu'ils font ici."

Canalblog Anime Attacker You Episode02 - 00hr 36min 25secLes filles viennent avertir leur prof que des motards sont à l'entrée du lycée!

Canalblog Anime Attacker You Episode02 - 00hr 36min 36sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode02 - 00hr 36min 37sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode02 - 00hr 36min 40secOn comprendra que ce festival de petites culottes n'ait pas été du goût des chaines de télé françaises des années 80

Canalblog Anime Attacker You Episode02 - 00hr 36min 44sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode02 - 00hr 36min 45sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode02 - 00hr 36min 46secSaburo, le chef des motards et amoureux de Jeanne Azuki!!

Canalblog Anime Attacker You Episode02 - 00hr 36min 49sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode02 - 00hr 36min 51secAh ça, il y en a toujours qui seront spectateurs voyeurs plutôt que sauveurs de jeunes demoiselles en détresse!

Canalblog Anime Attacker You Episode02 - 00hr 38min 05sec

Troisième épisode "Le match"
Lors de sa rencontre avec Monsieur Mitamura, Jeanne lui demande de l'entraîner à smatcher et, dans la VO, elle le presse plus longuement contre lui que dans la VF. Rien de coquin mais bon, on comprends mieux la gêne de Mitamura. SCENE INEDITE "Lors de la nuit suivant leur visite aux 7 Fighters, Jeanne fait un rêve où elle court vers Mitamura et l'embrasse." Cette scène aussi a été coupée en France, certainement à cause de la différence d'âge entre les deux personnes.

Canalblog Anime Attacker You Episode03 - 00hr 56min 55secChaud, très chaud!

Canalblog Anime Attacker You Episode03 - 00hr 56min 56sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode03 - 00hr 57min 00secDany Mitamura se réveillant en sueur alors que Jeanne rêve de lui!

Canalblog Anime Attacker You Episode03 - 00hr 57min 09sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode03 - 00hr 57min 25sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode03 - 00hr 57min 26secCela se précise, non?

Rien d'autre de notable, surtout que les épisodes 4 et 5 sont le premier match de Jeanne contre les Sunlight Players et qu'on en a vu l'intégralité en France.


Quatrième épisode "Mon premier match"
Une scène où Jeanne est encore très proche de Dany!

Canalblog Anime Attacker You Episode04 - 00hr 59min 33sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode04 - 00hr 59min 36secSueurs froides quand Jeanne se colle à vous...

Canalblog Anime Attacker You Episode04 - 00hr 59min 40sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode04 - 00hr 59min 43secAlors là, elle l'agrippe littéralement!


Sixième épisode "La victoire de serge"
Durant l'entraînement des titulaires, Daimon s'en prend violemment à une jeune joueuse, appelée Yokita car c'est à la réception qu'elle est la plus forte mais elle travaille de moins en moins cette partie. Il décide alors de la chasser de l'équipe. Yokita se jette à ses pieds le suppliant de revenir sur sa décision mais rien n'y fait. Peggy s'interpose alors, lui demandant de lui laisser une seconde chance. Daimon n'aime pas qu'on discute ses décisions, SCENE INEDITE "il gifle alors à plusieurs reprises Peggy, bien plus violemment que dans la scène française car elle s'écroule par terre, un filet de sang tombant de sa bouche." Dans la scène française, Peggy ne reçoit qu'une gifle.

Canalblog Anime Attacker You Episode06 - 00hr 05min 09secYokita, sur le point d'être renvoyée.

Canalblog Anime Attacker You Episode06 - 00hr 05min 33secDaimon le démon d'Hikawa, l'entraîneur de fer

Canalblog Anime Attacker You Episode06 - 00hr 05min 35secLa belle, la très belle Peggy ... aux cheveux bleus

Canalblog Anime Attacker You Episode06 - 00hr 05min 38sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode06 - 00hr 05min 47secLes gifles commencent à pleuvoir sur Peggy qui conteste la décision de Daimon!

Canalblog Anime Attacker You Episode06 - 00hr 05min 48sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode06 - 00hr 05min 51sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode06 - 00hr 05min 55secLe sang de Peggy!

Canalblog Anime Attacker You Episode06 - 00hr 05min 56sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode06 - 00hr 05min 57sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode06 - 00hr 06min 00sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode06 - 00hr 06min 07sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode06 - 00hr 06min 13sec

Septième épisode "Une lettre d'amour"

Serge et Peggy discutent en marchant, serge lui expliquant que s'il entraîne les remplaçantes c'est pour qu'elles aiment le volley-ball comme eux deux, pour qui c'est une passion. Jeanne les voit et se jure de se battre pour sortir avec serge, qu'elle ira jusqu'au bout! Kibi et une autre remplaçante entendant cela "jusqu'au bout" commencent à prendre peur car elles connaissent le caractère emporté de Jeanne et imaginent plusieurs choses SCENE INEDITE "Elles pensent notamment que jeanne va coucher avec serge, on les voit tous les deux, visiblement dans un lit, prêt à s'embrasser". Mais finalement non, jeanne dit simplement qu'elle lui offrira quelque chose pour la saint valentin. Kibi et son amie retrouvent leurs esprits, Jeanne se dirige alors vers son casier et y trouve une lettre d'amour signée S. T.

Canalblog Anime Attacker You Episode07 - 00hr 30min 19sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode07 - 00hr 30min 22sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode07 - 00hr 30min 36sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode07 - 00hr 30min 37secAprès Dany Mitamura, Serge Takiki... il les lui faut tous ma parole!

Canalblog Anime Attacker You Episode07 - 00hr 31min 08sec

Jeanne se rends au stade olympique car elle pensait sortir aujourd'hui avec Serge, suite à la lettre d'amour signée S.T. (c'est une lettre de Saburo en fait) lui proposant un rendez-vous. C'set alors qu'elle le voit avec Peggy, se dirigeant vers ce batiment où vont s'exhiber les équipes olympiques japonaises. Jeanne s'y rend et constate que le niveau de ces équipes est extraordinaire. Elle voit dany Mitamura parmi les joueurs et l'appelle jusqu'à perdre l'équilibre, passer à moitié dessus la rambarde de sécurité, SCENE INEDITE "montrant sa culotte à tout le monde jusqu'à ce que sunny vient la sortir de ce mauvais pas". Ensuite elle se dispute avec un journaliste télé et là encore, une petite culotte supprimée en France.

Canalblog Anime Attacker You Episode07 - 00hr 41min 24sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode07 - 00hr 41min 25sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode07 - 00hr 41min 28sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode07 - 00hr 41min 30secEncore une belle prestation de Jeanne!

Canalblog Anime Attacker You Episode07 - 00hr 42min 21sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode07 - 00hr 42min 32sec

Huitième épisode "Une rencontre amicale"

Un match a lieu entre les titulaires et les remplaçantes, Jeanne et kibi font partie des remplaçantes. Saburo emprunte le micro de deux filles pour commenter le match à leur place SCENE INEDITE "les deux filles ne se laissent pas faire, sautent sur saburo, l'une lui écarte les cuisses alors qu'on voit une autre avec une terrible paire de tenailles à la main!! Ensuite on entends les cris de saburo pendant 5 secondes, relayés par les hauts parleurs de l'école dans toutes les classes" puis la scène s'arrête et il commente le match. La dernière image est un mannequin en argile utilisé en cours de dessin se cachant les parties génitales... à quoi ont servi les tenailles?

Canalblog Anime Attacker You Episode08 - 00hr 51min 29sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode08 - 00hr 51min 41sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode08 - 00hr 51min 43sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode08 - 00hr 51min 44sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode08 - 00hr 51min 46secMais qu'est-ce qu'elles ont bien pu attraper pour qu'il ait mal comme ça?

Canalblog Anime Attacker You Episode08 - 00hr 51min 48secVous avez vu les tenailles?

Canalblog Anime Attacker You Episode08 - 00hr 51min 51sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode08 - 00hr 51min 54sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode08 - 00hr 51min 57sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode08 - 00hr 51min 58secLes cris de Saburo sont retransmis dans toute l'école!

Canalblog Anime Attacker You Episode08 - 00hr 52min 05secLà je pense que c'est clair... pauvre Saburo!


Dixième épisode "L'amitié"
C'est dimanche, toutes les joueuses d'Hikawa, à l'exception de Peggy, Sina et Sabi se rendent au gymnase des 7 Fighters car Kibi, complexée par sa petite taille, songe à abandonner le volley. Serge conseille à Jeanne d'aller voir une joueuse des 7 Fighters qui lui remontera le moral. A noter une scène de petite culotte coupée, quand jeanne saute sur dany mitamura et s'écrase sur le panneau de basket puis chute par terre.

Canalblog Anime Attacker You Episode10 - 01hr 47min 24sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode10 - 01hr 47min 33secAh oui, quand même!

Canalblog Anime Attacker You Episode10 - 01hr 47min 34sec
Autre SCENE INEDITE "Les joueuses d'Hikawa se changent dans les vestiaires puis Jeanne dit quelque chose qui fait exploser de colère ses amies car elles lui jettent leurs sacs à la figure et, de plus, la joueuse la plus forte de l'équipe l'écrase de sa poitrine contre un mur".

Canalblog Anime Attacker You Episode10 - 01hr 47min 36sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode10 - 01hr 47min 38secUn vrai festival de japonaises en sous-vêtements!

Canalblog Anime Attacker You Episode10 - 01hr 47min 40secMais qu'a t-elle dit?

Canalblog Anime Attacker You Episode10 - 01hr 47min 41sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode10 - 01hr 47min 43sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode10 - 01hr 47min 45sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode10 - 01hr 47min 49sec

 

Canalblog Anime Attacker You Episode10 - 01hr 47min 53sec

 

Posté par David Yukio à 16:04 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

05 septembre 2007

DVD des génériques des séries télés Toei Animation de 1963 à 1989



Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés


Voici les jaquettes de trois DVD reprenant tous les génériques des séries animées de la TOEI de 1963 à 1989. Ces dvd compilent donc les génériques de début et de fin ( opening / ending avec les différentes versions existantes ) des séries des années 1963 ( en noir et blanc ) jusqu'à 1989. Au hasard des DVD on tombe sur Goldorak, Albator, Tiger Mask, Cyborg 009, Mazinger Z, Devilman, Dragonball, Saint Seiya... soit la fine crème des studios nippons. Je vous conseille vivement cet achat s'ils sont encore disponibles car c'est plus de 30 ans d'animation japonaise qui s'offrent à vous, de sa naissance grand public à  son l'explosion au niveau mondial :-)

CanalBlog DVD Toei Generiques 1963 1975 01

CanalBlog DVD Toei Generiques 1963 1975 02
97 minutes

CanalBlog DVD Toei Generiques 1976 1982 01

CanalBlog DVD Toei Generiques 1976 1982 02
116 minutes

CanalBlog DVD Toei Generiques 1983 1989 01

CanalBlog DVD Toei Generiques 1983 1989 02
105 minutes


Posté par David Yukio à 20:17 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

19 août 2006

Elfen lied, ses paysages et couleurs



Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés


Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".
             


CanalBlog Anime Elfen Lied027

CanalBlog Anime Elfen Lied029

Elfen Lied est une série qui aura fait couler beaucoup d'encre à cause de ses scènes gores, ses petites culottes complaisamment montrées mais aussi pour son magnifique générique d'ouverture ( une chanson en latin sur des images inspirées des tableaux de Gustav Klimt ). Je ne reviendrai pas en détail sur ces aspects mais je confirme que malgré des personnages très kawaii ( mignons ) et jeunes ainsi qu'une forte dose d'humour et de légèreté, c'est une oeuvre d'une grande noirceur avec nombre de meurtres, membres tranchés et d'actions sadiques; à réserver à un public averti donc!


Brève présentation de la série
Année de production : 2004
Genre : drame - horreur
Studio : Vap & Genco
Auteur : Okamoto Rin
Durée : 13 épisodes de 25 minutes

Lucy est un Diclonus, un mutant né suite à une infection virale et capable de matérialiser des bras surnuménaires d'énergie pouvant détruire tout ce qui se trouve à plusieurs mètres alentours. Les Diclonus sont en outre dotés d'une haine terrible pour l'humanité, c'est pourquoi ils sont emprisonnés et tenus au secret le plus absolu. Après son évasion du centre où elle est étudiée soldé par un terrible carnage, Lucy perds la mémoire et devient une créature inoffensive seulement capable de prononcer le mot Nyu. Elle est alors recueillie par Kota et Yuka dans la ville de Kamakura. Ils sont alors bien loin de se douter dans quelle tragédie ils se trouvent impliqués puisque l'agence qui étudiait Lucy a décidé de la tuer par tous les moyens! La série se centrera alors sur la vie quotidienne de la petite famille formée de Kota, Yuka et Nyu et des tentatives d'assassinat sur Nyu qui retrouve malheureusement par intervalles sa mémoire et son agressivité.

CanalBlog Anime Elfen Lied030
Lucy la Diclonus psychopathe

Le point qui m'a le plus impressionné dans cet anime, en dehors du mélange inattendu gore-kawaii, c'est la qualité des décors, des paysages et les couleurs douces ou vives qui sont un enchantement pour les yeux. Qui après avoir vu cet anime pourra encore dire du mal de l'animation faite par ordinateur? J'ai donc décidé d'écrire un article pour rendre justice à cet aspect de la série rarement mentionné dans les sites que j'ai consultés.

Vous me direz qu'il s'agit juste de décors, d'un élément sans importance dans l'histoire mais je pense qu'au contraire ces décors et paysages instillent un sentiment de sérénité, de calme, une atmosphère de bien-être dans le déroulement des épisodes, ce sont des pauses plus ou moins longues et rendent les explosions de violence encore plus effrayantes puisqu'elles se déchaînent dans un environnement quasi-paradisiaque ( jettez un coup d'oeil sur les captures écrans, elles ne vous donnent pas envie de vivre à Kamakura? ).


Les paysages et la ville de Kamakura

CanalBlog Anime Elfen Lied007Un petit paradis qui va se transformer en enfer

CanalBlog Anime Elfen Lied025

CanalBlog Anime Elfen Lied004Joli choix de couleurs violet, vert...

CanalBlog Anime Elfen Lied006

CanalBlog Anime Elfen Lied008Quel calme émane de cet endroit

CanalBlog Anime Elfen Lied026

CanalBlog Anime Elfen Lied001

CanalBlog Anime Elfen Lied003

CanalBlog Anime Elfen Lied010La nature omniprésente - un trait typiquement japonais

CanalBlog Anime Elfen Lied011Superbe lumière avec des couleurs douces et reposantes

CanalBlog Anime Elfen Lied012


Paysages avec des personnages

CanalBlog Anime Elfen Lied022

CanalBlog Anime Elfen Lied002J'adoooooooooooooooooooore ce violet!

CanalBlog Anime Elfen Lied005

CanalBlog Anime Elfen Lied009

CanalBlog Anime Elfen Lied018

CanalBlog Anime Elfen Lied019


Le soir, avec ses teintes chaudes


CanalBlog Anime Elfen Lied023

CanalBlog Anime Elfen Lied016

CanalBlog Anime Elfen Lied017

CanalBlog Anime Elfen Lied013

CanalBlog Anime Elfen Lied015

CanalBlog Anime Elfen Lied014

CanalBlog Anime Elfen Lied021

CanalBlog Anime Elfen Lied024


Les comparaisons entre le générique de début et les tableaux de Klimt

CanalBlog Anime Elfen Lied028Superbe hommage à Klimt!

CanalBlog Anime Elfen Lied031

CanalBlog Anime Elfen Lied032

CanalBlog Anime Elfen Lied033


Partie multimédia


L'opening sur Youtube :-)
http://www.youtube.com/watch?v=t1LN6-iasEE


L'ending sur Youtube aussi!
http://www.youtube.com/watch?v=BC9-C8w2RHk


Posté par David Yukio à 11:40 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

05 février 2006

Serial Experiments Lain



Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés



CanalBlog Anime Lain Debut

Serial experiments Lain est la première merveille de Yoshitoshi Abe, auteur récemment du sublime Haibane Renmei - Les ailes grises. Cette série de 13 épisodes de 1998 est disponible en coffret DVD VOSTF depuis Janvier 2006. Je l'avais déjà visionnée en K7 il y a bien longtemps mais j'ai redécouverte cette série fascinante, d'où ce post pour vous faire partager mon plaisir!

L'héroïne, Lain Iwakura, est une collégienne de 14 ans, solitaire, mal dans sa peau, un peu perdue dans ce monde. Peu d'amies, des parents distants, une grande soeur un peu hautaine, cette fille sans histoire va voir sa vie basculer avec le suicide d'une de ses camarades de classe, Chisa Yomoda. Peu après la tragédie Lain reçoit un e-mail de Chisa pourtant décédée...

Peu intéressée par les ordinateurs et le réseau appelé Wired ( une version améliorée d'Internet ), Lain va petit à petit se passionner pour l'informatique et se connecter durant des heures au Wired pour comprendre pourquoi Chisa Yomoda voulait intégrer le réseau en se suicidant, pourquoi sa vie quotidienne s'effrite un peu plus chaque jour et à quoi correspondent ses multiples hallucinations. Elle y fera de troublantes découvertes, un double d'elle même semble exister dans ce réseau des réseaux, un groupe de hackers surnommé les Knights lui en voudrait au point de vouloir la tuer, deux mystèrieux Men in black rodent devant sa maison... Et ces fils électriques, omniprésents dans les rues avec leur boudonnement incessant, s'étendant à perte de vue, quel est leur rôle?

Au fil des épisodes, par des touches subtiles, Lain comprend que la barrière entre le Wired et le monde réel est plus ténu qu'on ne le croit, elle va alors commencer un voyage initiatique en quête de sa personnalité, bien loin de se douter de ce qui l'attends.


Ce dessin-animé a immédiatement rencontré un énorme succès : graphisme somptueux, scénario complexe fusionnant réalité, technologie et monde virtuel, interrogations sur les origines et l'existence, palette de couleurs pastel du plus bel effet, ambiance onirique et reposante... un chef d'oeuvre et un vrai coup de coeur en ce qui me concerne!!

Il est vrai que Serial experiments Lain est une oeuvre complexe, exigeante, qui ne se donne pas facilement, posant de nombreuses questions existentielles mais c'est aussi une merveille pour qui aime les histoires riches, les thèmes ardus ainsi que les recherches esthétique sur les couleurs. C'est également un animé calme, lent dans son déroulement, souvent contemplatif, les personnages sont posés, sèrieux voir graves et j'adore cette ambiance envoutante, d'où ce petit post :-)


Voici plusieurs extraits de la série pour vous immerger un peu dans le monde fantastique de Lain; de belles images valant mieux qu'un long discours, en espérant vous avoir donné envie de découvrir ce bijou de l'animation!!


Lain
CanalBlog Anime Lain01Lain, avec un regard souvent perdu

CanalBlog Anime Lain02Dans son pyjama d'enfant. Au fond, l'écran de PC l'appelle

CanalBlog Anime Lain04Et dire que Lain ne savait même pas comment se connecter au net

CanalBlog Anime Lain05Son monde s'évapore graduellement, comme ses doigts


La famille de Lain
CanalBlog Anime Lain Famille01 MereSa mère, superbe, froide et distante

CanalBlog Anime Lain Famille02 PereSon père, au début proche de Lain puis il deviendra de plus en plus détaché, énigmatique

CanalBlog Anime Lain Famille03 SoeurSa soeur, encore plus perdue que Lain parmi tous ces évènements


Autres personnages
CanalBlog Anime Lain Amis01Les seules amies de Lain

CanalBlog Anime Lain Autres02 Men In BlackLes Men in black : agresseurs, protecteurs?



Les décors
CanalBlog Anime Lain Décor01Scène d'ouverture avec un superbe vert

CanalBlog Anime Lain Décor04Une rue; vous noterez les taches de sang dans les ombres. Etrange, étrange...

CanalBlog Anime Lain Décor05L'école de Lain; jolies couleurs pastel

CanalBlog Anime Lain Décor06 MaisonSa maison, avec les mêmes couleurs reposantes


La solitude
Même chez elle, Lain est seule, terriblement seule
CanalBlog Anime Lain Décor07 Maison

CanalBlog Anime Lain Décor08 Maison

CanalBlog Anime Lain Décor09 Maison

Les fils
Omniprésents, ils barrent l'horizon de Lain comme une cage gigantesque.
CanalBlog Anime Lain Fils01

CanalBlog Anime Lain Fils02

CanalBlog Anime Lain Fils03


Trips psychédéliques

Quelques captures de scènes qui surprennent la première fois :-)
CanalBlog Anime Lain Autres03

CanalBlog Anime Lain Autres04

CanalBlog Anime Lain FinUn excellent résumé de la série


Posté par David Yukio à 11:04 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

22 mai 2005

Kimagure Orange Road ( Max et Compagnie ) : paroles de chansons



Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés



Hier soir j'ai fini de revisionner le dessin animé Max et Compagnie. Pour ceux qui s'en souviennent, cette série a débarqué en France sur feu la 5 au début de l'année 1990. Constituée de 48 épisodes, elle est, de mon point de vue, l'une des meilleures sur l'adolescence avec ses amours naissants, ses incertitudes, ses espoirs aussi... En résumé il s'agit d'un classique triangle amoureux entre un garçon et deux filles mais, petite particularité, le garçon est doté de pouvoirs magiques :-)

CanalBlog Anime KOR DVD

Je vous renvoie vers ces liens pour une présentation de la série et des personnages puisque mon propos n'est pas de faire une Nième revue de ce manga.
Critique des deux box DVD VOSTF
http://www.dvdanime.net/critiqueview.php?id_critique=1021
http://www.dvdanime.net/critiqueview.php?id_critique=1343


Pour aller un peu plus loin :
http://madoka.ayukawa.free.fr/kor1024.htm



Si j'ai décidé de consacrer une note à cette série c'est qu'elle m'a apporté beaucoup de plaisir au visionnage, que ce soit par les personnages ( la belle madoka ( Sabrina ), l'indécis Kyosuke ( Max ) , la pétillante Hikaru ( Pamela )), les histoires tour à tour drôles, émouvantes, prenantes, et, par dessus tout, par une représentation étonnament juste de l'adolescence et de ses peines de coeur.


La belle Madoka
CanalBlog Anime KOR Madoka01

CanalBlog Anime KOR Madoka02

Pour moi, cette série est un petit bijou, un instant de grâce dans l'animation japonaise, et même passé 30 ans on la revisionne avec grand plaisir.

Petit conseil, achetez la VOSTF et surtout pas la VF, vous aurez ainsi un épisode supplémentaire et des scènes qui avaient été censurées dans la VF. Surtout, les dialogues traduits permettent de se rendre compte que cette série s'adresse plus aux ados qu'aux enfants. Ces dialogues ont été massacrés en France, dénaturant la plupart des scènes, laissant de côté toute émotion au profit d'échanges sans profondeurs entre les personnages. Toute la finesse de la série, l'amour des personnages, leurs émotions passant par ces dialogues, je ne peux que vous recommander la VOSTF pour pleinement apprécier ce dessin animé culte.

La semaine prochaine j'achète le box des OAV ( épisodes réalisés pour le marché de la vidéo ) car j'ai trop envie de retrouver ce petit monde :-)

Mention spéciales aux génériques de début avec les paroles traduites en français. On se rends alors parfaitement compte de la différence de qualité entre la VF ( chansons hyper banales ) et la VO ( textes recherchés, belles mélodies ).

Un de ces génériques
http://www.youtube.com/watch?v=79dCwPn1OVQ

Paroles du générique de début japonais recopiées à partir des DVD édités chez Declic Images :

2ème générique
Sans enlever ton tee-shirt tu es allée dans une mer scintillante.
Tu as plongé comme pour éviter un baiser.
Les pétales blancs de ta jupe mouillée
Une source bleue s'étendait.
J'ai fermé un oeil
Alors que je devenais un autre moi-même.
Oh Baby, dis-moi, dis-moi que c'est bien un caprice.
Tell me love you, tell me that you need me!
Raconte-moi, raconte-moi, ange de l'été.
Tell me lover, tell me that you love me!
Oh Baby, dis-moi, dis-moi que tu connais la passion.
Tell me love you, tell me that you need me!
Dis-moi, dis-moi, tu es un mystère!

3ème générique
D'habitude, je suis à tes côtés en voiture
Alors que tu conduis durant la nuit précieuse.
Mais lorsque tu as appelé pour annuler, tu mentais
J'ai raccroché en faisant semblant de rien.
La couleur de ma manucure sèche
Décore tristement ma nuit vide.
Je suis l'actrice dans le miroir
Je n'avais qu'à le dire franchement
Mes soupirs résonnent dans mes oreilles
Car je t'aime.
Je suis l'actrice dans le miroir
Plus je joue la comédie
Plus mon vrai visage disparaît : tu m'as brisé le coeur.
Je suis l'actrice dans le miroir
Si au moins je pouvais pleurer
Je fais la fière et cela change mes mots
Car je t'aime.
Je suis l'actrice dans le miroir
Je me rends compte du poids de ma faute
C'est fini maintenant
Tu m'as brisé le coeur.


Commentaires repris de mon ancien blog

hello , orange road , c'est tout une époque , j'étais un grand fan et sa l'es équalement à l'heure actuel , par contre , quel déception au niveau des films et la suite d' orange Road , car retirer Akemi Takeda au design , le charme de la série perd toute sa magie ....T__T

Ecrit par : kham | 25.05.2005

 

salut j'ai fais un forum sur le japon les manga...

http://communaute-manga-bd.forumactif.com/

Ecrit par : full attitude | 25.05.2005

Posté par David Yukio à 10:34 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]