Mon amour pour le Japon et Tôkyô

Mon amour pour le Japon et Tôkyô

22 octobre 2006

Kashima, illustratrice et designer japonaise



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles poésie, photos, arts, expositions, illustrateurs et autres



CanalBlog Artbook Kashima Sheer Magic007

Kashima est le nom d'une illustratrice japonaise, née à Tôkyô le 04 Février 1973. Après des études en dessin et une carrière dans le design, elle devient illustratrice indépendante.

Ses créations m'ont enchanté, surtout en ce qui concerne les couleurs, que ce soit par leur choix, les dégradés ainsi que par leurs interactions audacieuses. Idem pour les visages, leur beauté, leur douceur et le flou subtil qui s'en dégage. On peut arguer du fait que les personnages semblent  froids, leur attitude lointaine voire détachée mais j'y vois plutôt une grande classe, la marque d'une certaine noblesse et même d'une grandeur d'âme qui ne peut se cacher. Ce sont vraiment de superbes portraits... Quant aux costumes, c'est du travail de haute couture!

A mi-chemin entre la mode et l'illustration, entre le character designer et le manga, Kashima est devenue une artiste de premier plan.


"Sheer Magic" chez E.T. Insolite est son premier recueil, suivi d'un second intitulé "Eros & thanatos".
160 pages, format 15x22cm, papier glacé.
Vous pouvez les commander chez Junku mais attention, 45€00 le livre!!


[EDIT 29/10/2011]
Des photos en bien meilleure qualité ici : http://medeeenfurie.com/blog/2011/03/19/kashima-illustratrice-designer-japonaise-kashima-japanese-illustrator-designer/


CanalBlog Artbook Kashima Sheer Magic001

 

CanalBlog Artbook Kashima Sheer Magic002

 

CanalBlog Artbook Kashima Sheer Magic003

 

CanalBlog Artbook Kashima Sheer Magic004

 

CanalBlog Artbook Kashima Sheer Magic005

 

CanalBlog Artbook Kashima Sheer Magic006

 

CanalBlog Artbook Kashima Sheer Magic008

 

CanalBlog Artbook Kashima Sheer Magic009

 

CanalBlog Artbook Kashima Sheer Magic010

 

CanalBlog Artbook Kashima Sheer Magic011

 

CanalBlog Artbook Kashima Sheer Magic012

 

CanalBlog Artbook Kashima Sheer Magic013

 

CanalBlog Artbook Kashima Sheer Magic014

 

CanalBlog Artbook Kashima Sheer Magic015


Après avoir vu ces magnifiques dessins, dont les scans sont malheureusement bien loin de leur vraie beauté, n'hésitez pas à acheter ses deux recueils, ça vous fera un beau cadeau de noël :-)


Posté par David Yukio à 12:55 - Arts, illustrateurs - Permalien [#]

05 novembre 2005

Livres sur le Japon - 02 - Les arts



Notes liées dans mon blog : Liste articles poésie, photos, arts, expositions, illustrateurs et autres


Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Aujourd'hui deuxième post sur les livres consacrés au Japon de ma bibliothèque et plus particulièrement sur les arts japonais. Cette liste n'est bien sur pas exhaustive mais j'espère vous faire découvrir de très beaux livres dont la plupart ont été achetés en France.


Double Page Kabuki photos de Lyu Hanabusa, texte de Corinne Bret
Canalblog Livres Kabuki02

Canalblog Livres Kabuki03

Très bel ouvrage d'une vingtaine de photos couleur grand format 24x32 cm, dont certaines en double page. Édité en 1981 aux éditions SNEP dans la collection Double Page. Le but de cette collection est de présenter une suite photographique sur un seul sujet traité par un seul photographe, précédée d'un texte d'auteur. Ce numéro 13 concerne donc le Kabuki, théâtre populaire japonais, le texte de 8 pages sur le Kabuki est rédigé par Corinne Bret et les photos des acteurs sont de Lyu Hanabusa. Pour l'anecdote j'ai acheté ce livre 12 francs chez Gibert Joseph il y a quelques années, je me sentais presque gêné d'acquérir une telle merveille pour un prix aussi dérisoire.

[EDIT 28/01/2012]
Des photos en haute définition tirées de ce recueil ici : http://medeeenfurie.com/blog/2012/02/28/le-theatre-japonais-kabuki/


Sankai Juku photos de Guy Delahaye

Canalblog Livres Buto Sankai Juku01

Canalblog Livres Buto Sankai Juku02

Extraordinaire recueil des spectacles de la compagnie de buto Sankai Juku, fondée en 1975 par Ushio Amagatsu. Livre paru en 1994 chez Actes Sud, 200 pages, près de 200 photos noir et blanc sur fond noir. En fin de volume, la liste des neuf spectacles de Sankai Juku de 1978 à 1993 avec les pages des photos correspondantes. Très court texte, Amalgame, en début de livre par Ushio Amagatsu. On regrettera l'absence de présentation de ce qu'est le buto, c'est pourquoi je vous donne ce lien pour vous faire une idée plus précise de cet art : lien wikipédia.


Butoh Dancers in Shades of Darkness photos de Inada Takushi

Canalblog Livres Buto01

Canalblog Livres Buto02

Livre japonais sur le buto mais, à la différence de celui paru chez Actes Sud "Sankai Juku", il n'est pas consacré exclusivement à une compagnie mais présente au contraire un grand nombre de danseurs solos et compagnies : Ohno Kazuo, Dairakudakan Maro Akaji, Dairakudakan Yanshu, Dairakudakan Sasarahousara, Zotucho no tabi, Butoh sha Tenkei, Kuritaro and Kobuzoku Altaic, Mizelle Hanaoka, Takenouchi Atsushi, Shishido Tomoko, Yurabe Masami, Katsura Kan and Saltimbanques, Amano Koichi, Kanazawa Butoh kan Yamamoto Moe, Ten-yukan Azuma Rin, Horikawa Hisako, Tomoe Shizune and Hakutohbo, Ohno Kazuo. 160 pages de photos en noir et blanc, avec un gros grain renforçant l'impression fantastique de cette danse japonaise. Quelques commentaires en japonais et anglais.


Carlotta Ikeda, danse Butô et au-delà, photos de Laurencine Lot
Canalblog Expo Buto Carlotta Ikeda01

Recueil grand format de photos de la danseuse de Butô Carlotta Ikeda publié chez Favre en Novembre 2005. 190 pages de photos noir et blanc des spectacles de l'artiste depuis 1984 ainsi que des membres de sa troupe féminine Ariadone. Nombreuses réflexions de Carlotta Ikeda sur le Butô.


Noh photos de Toshiro Morita
Canalblog Livres Noh02

Canalblog Livres Noh03

Attention, chef d'oeuvre!!!!! Un livre de 390 pages consacré au Nô, avec autant de photos de masques et d'acteurs en scène de ce spectacle fascinant que Barthes avait qualifié de sculpture vivante. Quelques textes en anglais et japonais, publié chez Pie books.


Noh masks, Noh, Bunraku, Kabuki

Canalblog Livres Noh Masques01

Canalblog Livres Noh01

Canalblog Livres Bunraku01

Canalblog Livres Kabuki01

Série de quatre petits livres ( 10.5 x 15 cm ) de 130 pages, en anglais, publiés dans la collection Color Books par Hoikusha. Enormément de photos couleurs et de textes présentant ces arts du Japon. Ils se trouvent facilement chez Junku et à la Maison de la Culture du Japon. Textes pointus écrits par des spécialistes, à découvrir si on maîtrise l'anglais.


Collection de poupées japonaises du musée Cernuschi photos de Luc et Lala Joubert
Canalblog Livres Poupees01
Couverture, sans aucune indication sur le livre. Costume d'une dame de la cour du Xème siècle.

Canalblog Livres Poupees02
Vêtement de cérémonie d'un homme de l'aristocratie de l'époque Heian ( IXème - XII ème siècle ). Hauteur 50 cm.

Canalblog Livres Poupees03
Luxueux vêtement de femme de Buke, guerrier, de l'époque Momoyama, fin XVIème siècle. Hauteur 46 cm.

Livre français publié en 1983 par le musée Cernuschi sur sa collection de poupées japonaises. 21 photos de poupées avec légende détaillant précisément les costumes. Présentation de trois pages de la collection. Les photos sont superbes mais ce livre est difficile à trouver vu son ancienneté, tentez votre chance chez les bouquinistes des quais de Seine.

Les mêmes photos, en meilleure qualité, ici http://medeeenfurie.com/blog/2011/02/10/84/


Bunraku calendrier 1991
Canalblog Bunraku Calendrier01

Canalblog Bunraku Calendrier02

Canalblog Bunraku Calendrier03

Très beau calendrier ( 34 X 26 cm ) de 1991, acheté en 1999 dans une bouquinerie parisienne. 13 superbes photos sur le Bunraku avec gros plan sur les poupées et leurs maîtres.


Japanese theatre Pictorial

Canalblog Livres Theatre02

Livre d'avril 1954 édité par Japanese centre of ITI. Livre en anglais de 100 pages sur tous les arts japonais de l'époque : Kabuki, Nô, Bunraku, Ballet, Opera, Théâtre pour enfants... De nombreuses photos en noir et blanc, très peu en couleur mais la qualité de ces photos est très moyenne vu leur époque. Ce livre est néanmoins très intéressant pour découvrir ce qu'était le théâtre japonais au début des années 50.


Théâtre classique de René Sieffert

Canalblog Livres Theatre01

Quatrième de couverture

"L'étude du théâtre japonais dans son ensemble fournit des thèmes de réflexion extrêmement stimulants sur les conditions de la naissance et de l'évolution de l'art dramatique dans une société déterminée, ainsi que sur le rôle sociologique et esthétique de cet art dans la formation d'une structure culturelle globale. De plus, l'historien du théâtre et le comparatiste trouvent là une matière sans doute unique au monde, du fait que ces formes d'art spécifiques se sont constituées de toutes pièces, en partant d'éléments autochtones ou déjà assimilés, à des époques où le japon était pratiquement fermé aux influences étrangères. Une rare perfection formelle, résultat d'une recherche constante dans des voies diverses et toujours originales, un répertoire d'une haute tenue littéraire dû à des dramaturges de génie, voilà qui doit retenir l'attention de qui s'intéresse à l'art dramatique pour les trois formes classiques du théâtre japonais : le nô, le théâtre des poupées d'Osaka et le kabuki."

Livre publié dans la collection Arts du japon aux Publications Orientalistes de France en 1983. Très peu de photos mais des textes sur le théâtre de très haute tenue, pointus et, il faut bien le dire, réservé aux spécialistes ou amateurs éclairés vu leur niveau. Personnellement j'ai vite décroché mais ce livre est une somme sur le théâtre japonais.


Invitation à la culture japonaise sous la direction de Jean-françois Sabouret

Canalblog Livres Culture Japon01

Quatrième de couverture
"Dépasser les clichés sur le Japon, faire connaître au lecteur la diversité et la richesse de la culture japonaise : telle est l'ambition de cet ouvrage. On y découvrira l'étonnante combinaison de tradition et de modernité qui nourrit l'univers culturel et artistique de l'archipel. De la littérature aux arts plastiques, de la musique traditionnelle à la danse moderne, de l'architecture au théâtre et au cinéma, tous les grands domaines de la création culturelle sont représentés et analysés par les meilleurs spécialistes, français et japonais. Cet ensemble, largement illustré, est complété par des portraits de grands artistes japonais d'hier et d'aujourd'hui, ainsi que par une description très vivante des "pratiques culturelles" et de la politique culturelle de l'Etat et du secteur privé. En art comme en technologie, montrent les auteurs, le Japon est avide de savoir et de découvertes. Il emprunte ainsi beaucoup à l'étranger, mais il sait aussi recréer un monde original, une sensibilité unique qui, à leur tour, peuvent essaimer ailleurs."

Livre publié en 1991 de 190 pages avec des textes pointus de multiples auteurs, spécialistes en leur domaine. Une excellente introduction aux arts du Japon.



Posté par David Yukio à 15:02 - Danse, théâtre - Permalien [#]

23 juillet 2005

Junko Kitano et Shimizu Reiko, illustratrices japonaises



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles poésie, photos, arts, expositions, illustrateurs et autres



Après avoir fait une note sur un couple d'illustrateurs taïwanais trés talentueux (http://japon.canalblog.com/archives/2005/06/25/652315.html), en voici une consacrée cette fois à deux japonaises spécialisées dans les portraits, Junko Kitano et Shimizu Reiko.

En 1997, lors de mon premier voyage à Tokyo, dès qu'une librairie était dans mon champ de vision c'était au minimum une heure que j'y passais, écumant les rayons les uns après les autres, ravi par tant de trésors sur ce pays et sa culture.

Les librairies Parco center book de Shibuya et Kinokuniya à Shinjuku m'ont fait découvrir la grande illustratrice Junko Kitano dont voici quelques dessins.
Selon un ami, ces portraits seraient exécutés à partir de photos d'enfants, ce qui expliquerait l'aspect si réaliste de leurs visages. J'apprécie tout particulièrement le choix des couleurs, en nombre restreint pour chaque tableau et jouant sur un subtil dégradé. Le sérieux des enfants, voir leur gravité me fait penser au grand photographe Jock Sturges.

CanalBlog Artbook Junko Kitano01

CanalBlog Artbook Junko Kitano Extrait01

CanalBlog Artbook Junko Kitano Extrait02

CanalBlog Artbook Junko Kitano Extrait03

Les deux artbook de Shimizu Reiko en ma possession ont été achetés fin 1996 chez Tonkam Monge, près de Jussieu. La clarté des peaux, la douceur des visages, la subtilité des émotions qu'on y devine m'a fait craquer au premier coup d'oeil et je considère ces livres comme deux petits joyaux de ma bibliothèque.

Aria, travaux de 1983 à 1990
CanalBlog Artbook Shimizu Reiko Aria


Extraits de Aria

CanalBlog Artbook Shimizu Reiko Aria Extrait01


CanalBlog Artbook Shimizu Reiko Aria Extrait02

Waltz, travaux de 1991 à 1995
CanalBlog Artbook Shimizu Reiko Waltz01

Extraits de Waltz
CanalBlog Artbook Shimizu Reiko Waltz Extrait01

CanalBlog Artbook Shimizu Reiko Waltz Extrait02

CanalBlog Artbook Shimizu Reiko Waltz Extrait03

CanalBlog Artbook Shimizu Reiko Waltz Extrait04

Posté par David Yukio à 16:11 - Arts, illustrateurs - Permalien [#]

25 juin 2005

Illustrateurs taiwanais - Yellow



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles poésie, photos, arts, expositions, illustrateurs et autres


Après quelques jours de vacances bien méritées, me voici de retour avec l'envie de vous faire découvrir de superbes artistes taiwanais. Il s'agit d'une équipe composée des illustrateurs Chen, Shu-Fen/Common (Ping Fan), du scénariste Yin Hua et de la traductrice Mariko Suzuki.

Le livre s'appelle "Yellow HEX AD 8C 38"; allez savoir pourquoi un tel nom mais il est plus connu sous le nom de Yellow. Il fait 54 pages, les dialogues sont en anglais, japonais et taiwanais et il raconte l'histoire d'une jeune fille, dans un bar, perdue dans ses pensées à propos d'une histoire d'amour commencée dans son entreprise.

Si je parle de ce livre c'est que les illustrations sont superbes, trés différentes de ce que j'ai vu jusqu'à présent de la part d'artistes japonais ou occidentaux. J'aime tout particulièrement la couleur de la peau de l'héroïne, la finesse de ses cheveux, l'emploi des couleurs... les dessins sont un véritable enchantement, j'espère que vous apprécierez :-)

Vous pouvez le commander sur le site
http://www.nippon-export.com/catalog/product_info.php?products_id=9364 ou bien voir à la librairie Tonkam 29 rue Keller 75011 Paris, téléphone 01 47 00 78 38, http://www.tonkam.com s'il est encore disponible.


[EDIT 29/10/2011]
D'autres photos en bien meilleure qualité ici : http://medeeenfurie.com/blog/2011/04/03/test/

Voici les couvertures des quatre livres que je possède ainsi que deux extraits de Yellow.

Yellow
CanalBlog Artbook Yellow

Blue
CanalBlog Artbook Blue

Red
CanalBlog Artbook Red

White
CanalBlog Artbook White

Yellow - extraits
CanalBlog Artbook Yellow EXtrait01

CanalBlog Artbook Yellow EXtrait02

Posté par David Yukio à 11:16 - Arts, illustrateurs - Permalien [#]

12 juin 2005

Ozu Yasujiro et le kanji mu ( le vide, le néant )



Notes liées dans mon blog : Liste articles cinéma japonais


Dans les années 90 j'ai visionné beaucoup de films de Ozu. Il s'en dégageait une telle sérénité que je me sentais moi même apaisé en les regardant. Je traversais alors une période difficile, déprimante, où mon seul rayon de soleil était le Japon.
J'ai ensuite beaucoup lu sur ce grand réalisateur et, parmi beaucoup de points passionnants, l'un m'a particulièrement intrigué. Il s'agit du kanji ( idéogramme chinois ) gravé sur sa tombe, à Kita-Kamakura, dans le temple Engaku. Ce kanji se prononce mu et il signifie le Vide, le Néant. Attention cependant à ne pas y voir la connotation négative occidentale d'absence, de disparition mais un sens bien plus positif, oriental, qui est l'idée de faire un avec l'univers, de se fondre dans ce qui nous entoure. Difficile en effet d'imaginer un homme si humaniste, si amoureux de la vie portant pour l'éternité un symbole négatif sur sa pierre tombale.


Voulant en savoir plus sur ce fameux caractère mu, sa signification, son origine, voici les indices que j'ai recueillis ces dernières années.

"Formes de l'impermanence, le style de Yasujiro Ozu" de Youssef Ishaghpour chez "De parti pris, Yellow now"
Ozu a fait graver sur sa tombe mu, Rien, le mot fondamental de la pensée zen."

"OZU" de Donald Ritchie chez "Lettre du blanc"
"Sa tombe est gravée du seul caractère mu - un concept esthétique, un terme philosophique que l'on traduit généralement par "vide" ou "vacuité".

"Tokyo ga" Documentaire de Wim Wenders
"La tombe de Ozu ne porte pas de nom mais seulement un signe chinois ancien, mu, qui signifie le vide, rien."

Dans mes dictionnaires de japonais, mu est traduit par "rien, néant, négation, sans, ne pas être".


C'est en 1938 que Ozu, lors de son service militaire, demanda à un moine chinois de lui peindre ce caractère mu. Sur le site en anglais http://www.easterwood.org/ozu/062103exhibit/kamakuraexhibit2.html on trouve la copie d'un livret d'exposition consacré à Ozu avec ce fameux kanji, celui-là même qui fut dessiné par le moine chinois et qu'Ozu garda jusqu'à sa mort. On remarquera l'aspect calligraphié trés différent du kanji dessiné dans les dictionnaire, lui même encore différent du kanji représenté sur la tombe de Ozu.

Le dessin du moine chinois.

CanalBlog Cinema Ozu Mu Calligraphie01

Le kanji mu, tel qu'il apparait dans les dictionnaires.
CanalBlog Cinema Ozu Kanji Mu

En Avril 1997, lors de mon premier voyage au Japon, je me suis bien sur recueilli sur sa tombe, en voici quelques photos.
C'est le même kanji que plus haut, mais sous une calligraphie encore différente.

CanalBlog Cinema Ozu Mu Tombe01

CanalBlog Cinema Ozu Mu Tombe02

CanalBlog Cinema Ozu Mu Tombe03


Tokyo Ga de Wim Wenders.
Ryu Chishu se recueillant sur la tombe de Ozu.
CanalBlog Cinema Ozu Mu Chishu Ryu Recueillement Tombe

De retour en France j'avais envie de me faire un tatouage sur la poitrine avec ce caractère tellement ce pays m'a profondément marqué. J'ai pourtant attendu sept longues années avant de franchir le pas, fin 2004, pour être sur et certain de vouloir être marqué à vie. Les films de Ozu condensent de façon dépouillée mes goûts, mon sens de la beauté, il a su cent fois mieux que moi exprimer ma vision du monde, c'est pourquoi je tenais à porter en moi le même signe.

Mon tatouage ( j'en suis très fier :-) )

CanalBlog Cinema Ozu Mu Tatouage01

CanalBlog Cinema Ozu Mu Tatouage02

Le Mono no aware
Dans plusieurs livres consacré à Ozu comme "Ozu Yasujiro" de Shiguhiko Hasumi" mais aussi dans le livre de Donald Ritchie on mentionne surtout le Mono no aware comme concept représentant la philosophie de ses films.

"OZU" de Donald Ritchie chez "Lettre du blanc"
"Les textes fondamentaux du Zen font de l'acceptation et de la transcendance du monde le point nodal de l'art de vivre qu'ils proposent, tandis que l'art narratif japonais traditionnel célèbre le monde tout en y renonçant. De nos jours on emploie souvent le terme mono no aware pour décrire cet état d'esprit ou, selon le mot de Tamako Niwa "la tristesse sereine" qui nous envahit à la vue du monde. On l'utilise également pour décrire l'acceptation tranquille d'un monde en transition, le plaisir innocent et éphémère goûté à l'activité quotidienne ou encore le contentement procuré par la précarité de sa propre existence."


Les deux termes sont bien sur complémentaires pour décrire la philosophie de Ozu, c'est pourquoi je ne pouvais parler de mu sans le mono no aware.


MISE A JOUR 2010

En avril 2010 je suis allé trois semaines à Tôkyô et, bien sur, je me suis rendu à Kamakura me recueillir sur la tombe du maître.

CanalBlog Cinema Ozu Mu Tombe04 2010

CanalBlog Cinema Ozu Mu Tombe05 2010

CanalBlog Cinema Ozu Mu Tombe06 2010

CanalBlog Cinema Ozu Mu Tombe07 2010


Posté par David Yukio à 11:07 - Cinéma japonais - Permalien [#]

05 juin 2005

Takuboku Ishikawa ( 1886 - 1912 ), poète



Notes liées dans mon blog : Liste articles poésie, photos, arts, expositions, illustrateurs et autres


En 1938, Georges Bonneau écrit "Takuboku meurt à vingt-sept ans, ayant, du fond même de la misère humaine, jeté vers le ciel trop haut et la terre trop sourde la plainte la plus désespérée de toute la poésie japonaise."

Je voue une grande admiration à ce poète, qui a su mieux que quiconque traduire la souffrance que j'éprouvais il y a encore quelques années envers mon enfance et le déracinement du lieu où j'ai grandi... Mon image du déracinement est celle d'un enfant, planté dans le sol où il a grandi et qui un jour de déménagement en est arraché violemment, laissant en terre une jambe cassée au niveau de la cuisse, restant handicapé pendant trés longtemps.

Cette note a pour but de vous faire découvrir ce grand poète japonais qui est trés accessible aux occidentaux. La poésie de Takuboku n'est ni elliptique ni élitiste, elle parle simplement de la vie de tous les jours, de la tristesse, des regrets, du temps qui passe avec des mots simples. En seulement quelques mots les images prennent corps, les émotions sont palpables et on replonge avec Takuboku dans notre enfance. Tel est le pouvoir du poète, abolir le temps et faire remonter des tréfonds d'anciennes blessures. En quelques lignes, de façon intense et parfaite, les tourments du coeur sont exposés à vif.


Notes biographiques
Takuboku Ishikawa est né le 20 Février 1886 près de Morioka dans la province d'Iwate au nord-est du Japon. Takuboku est un brilliant étudiant puis il se détourne des études et animera plusieurs mouvements contestataires dans son lycée. En 1902, après avoir été découvert trichant aux examens il quitte l'école sans diplôme.
A 17 ans, plusieurs de ses poèmes sont déjà publiés dans la revue Myojo.
En 1906, il obtient un poste d'instituteur à Shibutami.
Le 13 avril 1912, Takuboku Ishikawa décède de la tuberculose dans sa vingt-septième année, peu après sa mère morte en mars.


Trois recueils de poèmes de cet écrivain sont disponibles chez Arfuyen

Fumées
CanalBlog Livres Fumées

Ceux que l'on oublie difficilement
CanalBlog Livres Ceux Que L On Oublie Difficilement

L'amour de moi
CanalBlog Livres L Amour De Moi

Extraits de la préface d'Alain Gouvret de "L'amour de moi" chez Arfuyen
"Dans "Fumées", des souvenirs reviennent semblables aux nuées qui s'élèvent dans le ciel de la capitale. Les poèmes témoignent de l'attachement au pays natal et à l'enfance mais aussi du déchirement du départ.
"Ceux que l'on oublie difficilement" remémore les errances dans les régions froides du Hokkaido ainsi que ceux, amis ou rencontres, qui ont marqué le jeune poète.
"L'amour de moi" s'inscrit dans une veine plus personnelle encore. Takuboku note les émotions qui se présentent à lui au gré de la mémoire ou du vécu quotidien.

La tristesse accablante qui émane de nombreux poèmes évoque davantage la condamnation d'un système générateur de souffrances et de malheurs que la sensibilité à l'impermanence des choses que l'on trouve dans la poésie classique japonaise."

Takuboku utilise le Tanka plutôt que le Haiku. Le Tanka est formé de trente et unes syllables selon l'ordre suivant 5/7/5/7/7. Pour rappel, le haiku, bien plus connu en Occident, est le premier vers du tanka..


Petite sélection de poèmes, j'espère que vous apprécierez ces merveilles!

Par les fenêtres du wagon
jusqu'à trois fois j'ai regardé ces noms de villes
qui me furent familliers


Ce poème chinois d'une stèle
sur le sentier des paturages des monts Hakodate
même cela je l'ai un peu oublié

Elle attendait de me voir ivre
pour alors chuchoter
diverses choses tristes


Je voudrais à nouveau m'appuyer au rebord
du balcon
de l'école de Morioka

Comme cerf-volant au fil coupé
l'allégresse de mes jeunes années
s'en est allée au vent


Comme un fauve qui souffre
mon esprit s'apaise
quand j'entends parler du pays

La balle
que j'avais lancé sur le toit de l'école
qu'est-elle devenue


De retour au pays cette douleur en moi
la route a été élargie
le pont est neuf

Je finis cette note en insistant sur deux poèmes que j'apprécie plus particulièrement

De retour au pays cette douleur en moi
la route a été élargie
le pont est neuf
Je remonte quelques années en arrière, cinq, six ans... de retour chez moi, l'intérieur de la gare avait été refait; disparu le charme de ce bâtiment d'une sous-préfecture de province, remplacé l'ancien guichet par un nouveau impersonnel et morne type gare RER. Quelle tristesse, même cela disparait, le pays change, se transforme et c'est douloureux.


Ce poème chinois d'une stèle
sur le sentier des paturages des monts Hakodate
même cela je l'ai un peu oublié
On fera attention au "Même cela", sous-entendant beaucoup plus qu'une première lecture ne le laisse supposer. Premièrement il signifie qu'il a oublié énormément de choses et pas seulement ce poème chinois, ensuite qu'il croyait que certains souvenirs résisteraient au temps. Quelle cruelle déception et chagrin cette "trahison" a du être pour lui. A plusieurs reprises j'ai ressenti la même angoisse, toujours quand un souvnir enfoui de mes jeunes années refaisait surface, au détour d'une chanson, d'une photo... C'est moins douloureux aujourd'hui, est-ce un bien, est-ce un mal?

Posté par David Yukio à 10:56 - Livres, revues... - Permalien [#]

03 juin 2005

DVD de Kabuki : 3 heures de spectacle majestueux!!!!!



Notes liées dans mon blog : Liste articles illustrateurs et arts


Le DVD d'un spectacle de Kabuki qui dure 3 heures, c'est le cadeau que je viens de me faire :-)

J'avais vu chez Junku, la librairie japonaise du quartier de l'Opéra à Paris, ces DVD fin 2004 lors d'une réprésentation de Kabuki à Chaillot mais les prix étaient excessifs. J'ai alors patiemment cherché sur le web pour finalement trouver un site anglais qui les vends pour 30 livres ( autour de 45 euros, frais de port inclus ) : http://www.farsidemusic.com/acatalog/
Sur la page d'accueil, cliquer à gauche sur SiteMap puis, au centre de l'écran, choisir DVD - Kabuki

A noter que sur ce site, la page où on saisi son numéro de carte n'est pas en https mais en http et contient une zone qui elle est en https. Après quelques minutes d'hésitation j'ai quand même sauté le pas même si c'est la première fois que je vois ce système.
On évitera en revanche d'acheter sur ce site http://www.martygrossfilms.com/films/masterpiece/masterpieces_kabuki_synopses.html où les mêmes DVD sont à 80 dollars :-( En revanche il y a quelques infos absentes du site de farsidemusic, notamment la durée de la pièce!


Le nom de la collection de ces DVD est "The best selection of Kabuki" chez SHV ( Shochiku Home Video ) et la pièce que j'ai vue s'appelle "Yamato Takeru".

Voici un extrait du livret "Yamato Takeru est la première et mieux connue des pièces du kabuki moderne appelé "Super Kabuki" qui a été développé par Ichikawa Ennosuke III et sa troupe d'acteurs dans les années 1990. Cette pièce a été écrite par le célèbre philosophe et historien Umehara Takeshi et est basée sur l'histoire du légendaire héros Yamato Takeru, comme racontée dans le recueil de mythes du 8ème siècle appelé Kojiki. Bien que Yamato Takeru soit assez orthodoxe dans son usage des techniques du Kabuki, des touches modernes comme les costumes et les effets spéciaux sont ce qui définissent ce genre appelé Super Kabuki. Superbes chorégraphies pour les scènes de combat, scène où l'acteur vole dans les airs, changements rapides de scènes, où un acteur peut jouer plus d'un rôle à la fois, passant de l'un à l'autre en un clin d'oeil, tout ceci est la marque des production Ennosuke."

L'image est trés belle mais la pièce est uniquement en japonais. Il y a néanmoins possibilité de commentaires audio en anglais au début d'une scène expliquant son déroulement mais les dialogues ne sont pas sous-titrés. Pour ceux qui lisent l'anglais, dans le livret joint au DVD, il y a la présentation de la pièce, acte par acte, scène par scène de façon détaillée qui permet de bien comprendre l'intrigue : l'histoire se déroule dans le Japon de l'époque Yamato, l'empereur a deux fils dont l'un tue accidentellement l'autre. Pour le punir, son père l'envoie pacifier une région qui s'est rebellée. S'ensuivent de nombreux combats, une histoire d'amour avec une princesse, l'intervention d'un dieu de la montagne ... Impossible de tout résumer ( la pièce dure quand même trois heures ) mais les rebondissements sont multiples, comme il se doit dans ce genre de pièce. Bref que du classique mais avec des costumes si beaux, aux couleurs si chatoyantes, des maquillages superbes que j'étais heureux d'avoir vu un spectacle aussi sompteux.

Je ne me permettrais pas de faire des commentaires sur le jeu des acteurs ni sur la mise en scène vu que je ne maîtrise pas du tout les arcanes de ce théâtre mais cette pièce est jouée par une grande star du Kabuki, Ichikawa Ennosuke III, gage de qualité. Je ne peux donc que vous conseiller l'achat de cette merveille.


Présentation de la pièce et du DVD

Pièce en trois actes, enregistrée en 1995, à Tokyo, au théâtre kabuki-za
Durée : 180 minutes
Langue : japonais
Sous-titres : japonais au début de chaque scène pour en faire une présentation
Commentaires audio : en anglais, au début de chaque scène pour en faire une présentation
Livret de 12 pages : en japonais et en anglais, présentation du Kabuki sur deux pages, de la pièce scène par scène sur trois pages, distribution de la pièce sur une page

Distribution des principaux roles
Prince Ôusu : Ichikawa Ennosuke III
Prince Ousu ( Yamato Takeru ) : Ichikawa Ennosuke III
Princesse Etachibana : Ichikawa Emiya II
Princesse Otachibana : Ichikawa Shunen
Princesse Yamato : Ichikawa Emisaburô
Kumaso Takeru l'ancien : Bandô Yajûrô
Kumaso Takeru le jeune : Nakamura Shinjirô
Yairepo : Ichikawa Enya
L'Impératrice : Ichikawa Monnosuke
L'Empereur : Ichikawa Danshirô IV


Quelques images

CanalBlog DVD Kabuki Couverture

 

CanalBlog DVD Kabuki Acteurs01

CanalBlog DVD Kabuki Acteurs02

CanalBlog DVD Kabuki Acteurs03

CanalBlog DVD Kabuki Acteurs04

 

CanalBlog DVD Kabuki Acteurs06

 

CanalBlog DVD Kabuki Acteurs07

 

CanalBlog DVD Kabuki Acteurs05



Partie multimédia

Un extrait de pièce sur Youtube!
http://www.youtube.com/watch?v=YGmOXXY72K4


Commentaires repris de mon ancien blog

Bonjour,
Nous sommes deux à monter une exposition intitulée "invitation à la culture japonaise" pour le début de l'année 2006 en banlieue parisienne. Nous recherchons des vidéos sur le kabuki et le nô sans devoir dépenser des "sous" que l'on a pas... les subventions étant tout à fait aléatoires. Auriez-vous des tuyaux pour trouver ces rares documents visuels ?
Merci d'avance.

Ecrit par : muguette | 23.06.2005

Posté par David Yukio à 10:49 - Danse, théâtre - Permalien [#]

16 mai 2005

Réflexions, pensées qui me marquent encore



Notes liées dans mon blog : Liste articles poésie, photos, arts, expositions, illustrateurs et autres


Couverture de l'excellent manga BLUE de Nananan Kiriko chez Casterman. Un peu sombre mais la beauté ne se donne pas facilement.

CanalBlog Manga Blue

Au fil des années, des lectures, des chansons et des films, voici ce qui m'a marqué.


"Notre vie est éphémère
Pareille au reflet de la lune
Dans la goutte d'eau
Tombant du bec d'un héron."


"J'y pense maintenant puisque ça n'a plus d'importance."


"Nous sommes prisonniers de l'inutile."


"Au dessus du lac gelé le givre emplit le ciel.
La jeunesse pleure le temps qui passe.
L'âme solitaire qui contemple la lune préfère
Les tourterelles aux anges."


"C'était une enfant-lys,
Qui n'avait pas été conçue
Pour la douleur de ce monde,
Avec de doux cheveux bruns
Serrés contre ses tempes
En un étroit bandeau
Et des yeux implorants
A demi voilés par des larmes de soleil,
Comme une eau de profond azur
Aperçue à travers les brumes pluvieuses."


"Que jamais rien ne m'atteigne."


"Lorsque je ne te regarde pas,
Je sens que tu es différent
Et que tu ne souris plus."


"Toutes les fureurs qu'elle porte en elle."


"Il rompt alors tous les liens et,
Le sourire aux lèvres,
Contemple paisiblement la farce du monde."


"J'aurai pu,
J'aurai dû,
Certainement."


"Tu étais sa force."


"Let it be,
Let it be,
Let it be,
Let it be"


Que j'ai mis longtemps à comprendre...
"Si tu veux quelque chose, donne le."


Celui-ci me rends si triste...
"Passe,
Passera
Alors passons"


Commentaires repris de mon ancien blog

Super manga n! vraiment très beau !

aussi,j'le trouve bien sympa ton blog ;) bonne continuation

gambatte

Ecrit par : nino | 30.05.2005

Posté par David Yukio à 10:28 - Autres - Permalien [#]

15 mai 2005

Poème sur le Japon : Esthétisme



Notes liées dans mon blog : Liste articles poésie, photos, arts, expositions, illustrateurs et autres


En avril 1997 j'ai effectué mon premier voyage au Japon, de trois semaines à Tokyo :-) Je réalisais mon vieux rêve, être au coeur de cette culture que j'admirais tellement à travers ses films, cinéma et dessins-animés. A mon retour j'ai écris plusieurs poèmes, il y avait en moi trop de choses, positives comme négatives, il fallait impérativement coucher sur papier ces émotions, les identifier de façon précise.

Voici l'un de ces poèmes, condensé de mon amour pour ce merveilleux pays, des émotions qu'il suscite encore aujourd'hui en moi.

CanalBlog Poème Esthétisme01

Esthétisme

Cerisiers en fleurs
Masque féminin de Nô
Solo de Butô
Blanc Kabuki
Kimono écru
Paravent japonais
Film de Ozu
Sourire de Setsuko Hara
Poème récité par Chishu Ryu
Poème de Takuboku
Roman de Kawabata.
Suicide de Mishima

Ondulations du corps
Gestes lents d'épuisement
Poitrine se soulevant calmement
Respiration accompagnant les mouvements
Contractions incontrôlées de l'abdomen
Gestes de la main caressant l'air
Paume de la main exposée aux regards, parralèle au visage caché
Tête se détournant par pudeur
Corps penchant vers la terre
Corps suspendus dans les airs
Chanson changeant la respiration
Accès de chaleur
Sourire naissant
Sourire délicat, tête légèrement penchée
Regard doucement triste
Lèvres entrouvertes
Voix fatiguée
Pauses dans la prononciation
Soupir ténu entre les propositions
Intonations japonaises de fin de phrase

Corne de taureau caressant la gorge
Effleurer un arbre qui tombe, l'accompagner dans sa chute
Bras gauche tendu, paume contre un arbre
Main droite serrant l'avant-bras
Tissu imbibé de sang seconde peau
Ruban noir masquant les yeux
Bandage pour la poitrine
Somnoler dans de l'eau de source
Eau limpide sans profondeur
Vasques de cristal emplies d'eau
Gaze ivoire flottant au dessus de la mer

De la lenteur, de la lenteur, de la lenteur
De la grâce dans les mouvements
De la grâce en toute chose
De la beauté dans les gestes
De la fatigue

En chaque chose je m'arrêterai et j'y plongerai mon côté gauche


David YUKIO
Mai 1998 - Mai 1999

CanalBlog Poème Esthétisme02

Posté par David Yukio à 10:26 - Autres - Permalien [#]