Mon amour pour le Japon et Tôkyô

Mon amour pour le Japon et Tôkyô

16 mars 2009

Les discours de l'Empereur du Japon Hiro-Hito



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais


Canalblog Hirohito Tenue Traditionnelle
L'Empereur du Japon Hiro-Hito (1901-1989)


L'empereur du Japon, Hiro-Hito (Hirohito ou Hiro Hito) a prononcé à la fin de la seconde guerre mondiale deux discours extrêmement importants pour l'histoire de son pays : le 15 août 1945 avec celui de la capitulation du Japon et le 1er Janvier 1946 avec la déclaration d'humanité où il renonce à sa divinité et devient un simple mortel.


15 août 1945 : discours de capitulation du Japon (Gyokuon-Hôsô)
Dans ce discours, appelé Gyokuon-Hôsô, l'Empereur reconnait la défaite inconditionnelle du Japon en acceptant la déclaration de Potsdam, ce qui met fin à la seconde guerre mondiale dans le Pacifique.

Canalblog Hirohito Discours End Of War02
L'Empereur enregistrant son discours

Canalblog Hirohito Discours End Of War01 Disque
Le disque de l'enregistrement

C'est la première fois dans toute l'histoire du Japon que le peuple japonais a pu entendre la voix de son empereur. Le discours a été enregistré le 14 août par l'Empereur, sur un disque, et c'est ce disque qui sera radiodiffusé le 15 août à midi
dans tout le Japon. A noter que l'Empereur s'est exprimé dans un japonais archaïque, utilisé uniquement dans l'ancienne cour impériale, et qui était incompréhensible pour le commun des mortels. De ce fait beaucoup d'auditeurs n'ont donc pas compris le sens des paroles de leur Empereur; ajoutez à cela la pauvre qualité de l'enregistrement audio, le fait aussi que l'Empereur ne faisait pas directement référence à la capitulation, à la défaite mais plutôt à l'acceptation des termes de la conférence de Postdam et vous comprendrez que les auditeurs étaient déboussolés quant à l'attitude à adopter. Ceci avait été prévu et c'est pourquoi un commentateur japonais de la radio expliqua clairement le sens du message aux auditeurs, à savoir que le Japon avait perdu la guerre et que celle-ci était enfin terminée. Sur le Wikipédia anglais nous pouvons lire que selon le journaliste français Robert Guillain, habitant Tôkyô lors de cette annonce, les japonais se sont alors retirés pendant plusieurs heures chez eux pour pleinement comprendre et accepter ce qu'ils venaient d'entendre (source http://en.wikipedia.org/wiki/Gyokuon-h%C5%8Ds%C5%8D).

Source du texte : http://www.39-45.org/viewtopic.php?f=19&t=20377. Un grand merci à Shiro pour avoir saisi le texte car, à ma connaissance, il n'existait pas en français sur le web!


"A Nos bons et loyaux sujets,

Après avoir murement réfléchi aux tendances générales prévalant dans le monde et aux conditions existant aujourd'hui dans Notre Empire, Nous avons décidé de régler la situation actuelle par mesure d'exception.

Nous avons ordonné à Notre Gouvernement de faire savoir aux Gouvernements des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, de Chine et d'Union soviétique que Notre Empire accepte les termes de leur Déclaration commune.

Nous efforcer d'établir la prospérité et le bonheur de toutes les nations, ainsi que la sécurité et le bien-être de Nos sujets, telle est l'obligation solennelle qui Nous a été transmise par Nos Ancêtres Impériaux et que Nous portons dans Notre Cœur. C'est d'ailleurs en raison de Notre sincère désir d'assurer la sauvegarde du Japon et la stabilisation du Sud-Est asiatique que Nous avons déclaré la guerre à l'Amérique et à la Grande-Bretagne, car la pensée d'empiéter sur la souveraineté d'autres nations ou de chercher à agrandir notre territoire était bien loin de Nous. Mais voici désormais près de quatre années que la guerre se prolonge. Bien que tout le monde ait fait de son mieux - en dépit des vaillants combats livrés par Nos forces militaires et navales, de la diligence et de l'assiduité de Nos serviteurs et dévouement de Nos cent millions de sujets - la guerre a évolué, mais pas nécessairement à l'avantage du Japon, tandis que les tendances générales prévalant dans le monde se sont toutes retournées contre ses intérêts. En outre, l'ennemi a mis en œuvre une bombe nouvelle d'une extrême cruauté, dont la capacité de destruction est incalculable et décime bien des vies innocentes. Si Nous continuions à nous battre, cela entrainerait non seulement l'effondrement et l'anéantissement de la nation japonaise, mais encore l'extinction totale de la civilisation humaine. Cela étant, comment pouvons-Nous sauver les multitudes de Nos sujets ? Comment expier Nous-même devant les esprits de Nos Ancêtres Impériaux ? C'est la raison pour laquelle Nous avons ordonné d'accepter les termes de la Déclaration commune des Puissances.

Nous ne pouvons qu'exprimer le sentiment de notre plus profond regret à Nos Alliés du Sud-Est asiatique qui ont sans faillir coopéré avec Notre Empire pour obtenir l'émancipation des contrées asiatiques. La pensée des officiers et des soldats, ainsi que tous les autres, tombés au champ d'honneur, de ceux qui sont morts à leur poste, de ceux qui ont trépassé avant l'heure et de toutes leurs familles endeuillées Nous serre le cœur nuit et jour. Le bien-être des blessés et des victimes de la guerre, et de tous ceux qui ont perdu leur foyer et leurs moyens d'existence, est l'objet de Notre plus vive sollicitude. Les maux et les souffrances auxquels Notre nation sera soumise à l'avenir vont certainement être immenses. Nous sommes pleinement conscient des sentiments les plus intimes de vous tous, Nos sujets.

Cependant, c'est en conformité avec les décrets du temps et du sort que Nous avons résolu d'ouvrir la voie à une ère de paix grandiose pour toutes les générations à venir en endurant ce qu'on ne saurait endurer et en supportant l'insupportable. Ayant pu sauvegarder et maintenir la structure de l'Etat impérial, Nous sommes toujours avec vous, Nos bons et loyaux sujets, Nous fiant à votre sincérité et à votre intégrité. Gardez-vous très rigoureusement de tout éclat d'émotion susceptible d'engendrer d'inutiles complications; de toute querelle et lutte fratricides qui pourraient créer des désordres, vous entrainer hors du droit chemin et vous faire perdre la confiance du monde. Que la nation entière se perpétue comme une seule famille, de génération en génération, toujours ferme dans sa foi en l'impérissabilité de son sol divin, gardant toujours présents à l'esprit le lourd fardeau de ses responsabilités et la pensée du long chemin qu'il lui reste à parcourir. Utilisez vos forces pour les consacrer à bâtir l'avenir. Cultivez les chemins de la droiture; nourrissez la noblesse d'esprit; et travaillez avec résolution, de façon à pouvoir rehausser la gloire inhérente de l'Etat impérial et vous maintenir à la pointe du progrès dans le monde."

Ce texte en français provient du livre "Hiro-Hito l'empereur ambigu" d'Edward Behr.
Il est également repris à l'identique dans le livre "Les 100 discours qui ont marqué le XXe siècle".

Le discours en japonais

Canalblog Hirohito Discours End Of War03

 

Canalblog Hirohito Discours End Of War04

Canalblog Hirohito Discours End Of War05

Canalblog Hirohito Discours End Of War06

Le même discours, sur une seule page
Canalblog Hirohito Discours End Of War07 

Vous pouvez télécharger ce discours ici
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/42/Imperial_Rescript_on_the_Termination_of_the_War.ogg
et ici http://www.reikanido.com/ghj/audio/gyokuon-housou.mp3

Vidéo en français de la retransmission du discours

http://www.youtube.com/watch?v=KnvrvS-0PUY

Vidéo en japonais de la retransmission complète du discours
 http://www.youtube.com/watch?v=FQsxwXWLpAI 

Canalblog Hirohito Discours End Of War08

Canalblog Hirohito Discours End Of War10

Les japonais furent appelés à se rassembler pour écouter leur Empereur
Canalblog Hirohito Discours End Of War11

Canalblog Hirohito Discours End Of War12

Canalblog Hirohito Discours End Of War13Le choc fut tel que beaucoup s'effondrèrent : pour la première fois de son histoire, le Japon va être occupé par une puissance étrangère

A noter deux tentatives désespérées de militaires japonais pour que cette radiodiffusion n'ait pas lieu : le 14 août ils ont tenté de voler et détruire le disque enregistré mais ils échouèrent; une autre fut tentée le 15 août, directement dans la station assurant la retransmission mais là aussi ce fut un échec (source  http://en.wikipedia.org/wiki/Kyujo_incident).

Canalblog Hirohito Discours End Of War15 Shizuto HarunaShizuto Haruna, un ingénieur du son qui participa à l'enregistrement du discours de l'Empeur

Canalblog Hirohito Discours End Of War14 Morio TatenoMorio Tateno, travaillant à la station de radio lors de cette dernière tentative et qui l'empêchat


01 Janvier 1946 : Déclaration d'Humanité (Ningen Sengen 人間宣言)
Ce discours a eu lieu cinq mois après la fin de la guerre, le 1er Janvier 1946. L'Empereur y renonce à son statut divin et devient un simple mortel, comme tous ses concitoyens.

Source http://www.forumjapon.com/forum/viewtopic.php?p=130638#130638.
Merci à Akaguma pour
avoir saisi le texte.

Le texte en japonais
朕ト爾等國民トノ間ノ紐帯ハ、終始相互ノ信頼ト敬愛トニ依リテ結バレ、單ナル神話ト傳説トニ依リテ生ゼルモノニ非ズ。天皇ヲ以テ現御神トシ、且日本國民ヲ以テ他ノ民族ニ優越セル民族ニシテ、延テ世界ヲ支配スベキ運命ヲ有ストノ架空ナル觀念ニ基クモノニモ非ズ

Chin to nanji-ra kokumin to no aida no jûtai wa, shûshi sôgo no shinrai to keiai to ni yorite musubare, tan naru shinwa to densetsu to ni yorite shôzeru mono ni arazu. Tennô o nite akitsumikami to shi, katsu Nippon kokumin o nite hoka no minzoku ni yûetsu seru minzoku ni shite, nobite sekai o shihai su beki unmei o yû su to no kakû naru kannen ni motozuku mono ni mo arazu.

"Les liens entre Nous et vous, le peuple, ont toujours reposé sur la confiance et l'estime mutuelles. Ils ne dépendent pas de simples mythes ou légendes. Ils ne sont pas fondés sur le concept fictif que l'Empereur serait une divinité vivante, et que le peuple japonais serait supérieur aux autres races et destiné à régner sur le monde."

Canalblog Hirohito Paris Match03L'Empereur prononçant son discours

Canalblog Hirohito Paris Match02Le général Mac Arthur et l'Empereur Hiro_Hito

Après avoir renoncé à son statut divin, l'Empereur va parcourir son pays pour aller à la rencontre de son peuple

Canalblog Hirohito Paris Match04

 

Canalblog Hirohito Peuple01

Canalblog Hirohito Peuple02

Canalblog Hirohito Peuple03L'Empereur arrivant dans une salle d'école

Canalblog Hirohito Peuple04

Canalblog Hirohito Peuple05Même les actualités américaines parlaient de ces rencontres entre Hiro-Hito et ses sujets

Canalblog Hirohito Peuple06

Canalblog Hirohito Peuple07

Vidéo de ces rencontres
http://www.youtube.com/watch?v=2Rah-vBIOcE

Canalblog Hirohito Paris Match01

Canalblog Hirohito Paris Match05
Hors-Série de Paris Match, numéro 2053 H-2054 H, dépôt légal 3ème trimestre 1988, consacré au dernier Empereur-dieu. Enormément de photos inédites en France sur Hiro-Hito, de son enfance à sa vieillesse; un numéro historique!

Photos en meilleure qualité ici http://medeeenfurie.com/blog/2011/02/19/hirohito-le-dernier-empereur-dieu/



Posté par David Yukio à 21:38 - Histoire du Japon - Permalien [#]

23 mars 2008

Felice Beato, photographies du Japon du 19ème siècle



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles poésie, photos, arts, expositions, illustrateurs et autres


Canalblog Livres Felice Beato008

Vénitien d'origine, comme Marco Polo, Felice Beato a parcouru le Japon dans la deuxième moitié du 19ème siècle pour nous rapporter de superbes photos d'un vieux Japon en cours d'occidentalisation. Beaucoup de ces photos sont parties en fumée en 1866, il ne reste que quelques négatifs de cette époque mais cela ne découragea pas Felice qui repartit en voyage pour ne pas laisser tomber dans l'oubli ce Japon du 19ème.

Le livre ci-dessus "Japon fin de siècle" est édité chez Artaud et contient pas loin de 70 photos et des textes de Pierre Loti. Le plus étonnant est que ces photos ne sont pas en noir et blanc mais en couleurs! Certes ce sont des teintes très sépia, on a plus l'impression de contempler des estampes que des photos en couleur mais un charme suranné se dégage de ces instants figés pour l'éternité.

Caractéristiques du livre
112 pages, 28cm x 25cm
Première édition en 1984 sous le titre "Mukashi  Mukashi" et en 2000 sous le titre "Japon fin de siècle"


[EDIT 29/10/2011]
Des photos en bien meilleure qualité ici : http://medeeenfurie.com/blog/2011/04/28/felice-beato-photos-du-japon-du-19eme-siecle-photographs-of-19th-century-japan/

Canalblog Livres Felice Beato010

Canalblog Livres Felice Beato011

Canalblog Livres Felice Beato012

Canalblog Livres Felice Beato013

Canalblog Livres Felice Beato014

Ci-dessous un autre livre, "Felice Beato et l'école de Yokohama" dans la collection Photo Poche.
Canalblog Livres Felice Beato001

Canalblog Livres Felice Beato003

Canalblog Livres Felice Beato004

Posté par David Yukio à 12:16 - Livres, revues... - Permalien [#]

21 avril 2007

Yûkoku, Patriotisme, Rites d'amour et de mort, le film de Yukio Mishima



Notes liées dans mon blog : Liste articles cinéma japonais


Canalblog Cinema Yukoku Mishima01

Yûkoku - Patriotisme - Rites d'amour et de mort - 1966
Court métrage de 30 minutes, en noir et blanc, muet, avec inter-titres en japonais, anglais et français sur le DVD sorti en 2006
Produit, réalisé, écrit et interprété par Yukio Mishima
Avec Yukio Mishima et Yoshiko Tsuruoka
Production : Toho
Producteur associé Hiroaki Fujii, directeur associé Masaki Domoto
Photographié par Kimio Watanabe
Scénario : Yukio Mishima d’après son histoire Patriotisme publiée en 1961.
Musique : le Liebestod extrait du Tristan et Isolde de Richard Wagner.

Le film Yûkoku a longtemps été le Saint Graal de tout admirateur de Mishima. Il était en effet réputé perdu, sa femme ayant demandé la destruction de tous les négatifs et copies existantes et interdit la diffusion des copies restantes après le suicide de son mari. Cependant la Cinémathèque Française n'a jamais pu se résoudre à détruire sa copie et l'aurait projetée de façon confidentielle ces dernières années. On pensait donc que le film était perdu à jamais pour le grand public jusqu'à la mort de Yuko, la veuve de Mishima. Avec sa disparition et la découverte du négatif et un certain nombre de copies positives en 2005, le film est maintenant disponible en DVD depuis mi-2006 grâce à la maison d’édition japonaise Shinchosha. Pour les plus fortunés, il coûte 70 euros chez Junku http://www.junku.fr/fr/detail.php?id=7565.

Ce film est surtout connu pour préfigurer le suicide de Mishima par seppuku en novembre 1970 lors de l'échec de sa tentative de coup d'état avec sa milice d'auto-défense la Tate no Kai ( la société du bouclier ). Répétait-t-il ici son dernier acte, jouissait-il à l'avance de ce qui serait sa dernière grande création, le rêve de toute une vie?

Ce court-métrage de 30 minutes en noir et blanc, réalisé en deux jours seulement, unique réalisation de Mishima, relate la dernière journée du Lieutenant Shinji Takeyama et de son épouse Reiko. N’ayant pu participer au coup d’état du 26 février 1936 mené par des officiers à Tôkyô, et se considérant de ce fait déshonoré, Takeyama décide d’en finir honorablement en se faisant seppuku ( harakiri ). Son épouse le suivra peu après dans la mort. Mishima joue lui-même le rôle du lieutenant Takeyama Shinji!

Si mes souvenirs sont bons, Yûkoku a été projeté à Tours du vivant de l'auteur et aurait provoqué l'évanouissement de plusieurs spectateurs, créant ainsi tout une légende sur ce film. Au Japon Yûkoku sera projeté dans la salle « Sasori-za » du cinéma Shinjuku Bunka et le succès public sera au rendez-vous.

Yukoku est du théâtre filmé, l'unique décor étant d'ailleurs une scène de théâtre Nô, dépouillée comme il se doit. C'est un court métrage à l'esthétique bien particulière : noir et blanc, muet, longs plans fixes, gestes lents, aucun dialogue entre les deux acteurs, quelques cartons inter-séquences expliquant ce qui se passe, suicide par harakiri montré en gros plan... la scène où Mishima s'ouvre le ventre est impressionnante de réalisme et très sanglante.

Canalblog Cinema Yukoku Mishima02La première scène, l'épouse attendant son mari

Canalblog Cinema Yukoku Mishima03Le retour du lieutenant chez lui, dans un uniforme du plus bel effet

Canalblog Cinema Yukoku Mishima04Le lieutenant, se décidant au suicide

Canalblog Cinema Yukoku Mishima05La dernière nuit d'amour entre les deux époux

Canalblog Cinema Yukoku Mishima06Les yeux de Mishima; on verra très peu son visage dans le film


Canalblog Cinema Yukoku Mishima07Les yeux de sa femme

Canalblog Cinema Yukoku Mishima08

Canalblog Cinema Yukoku Mishima09Les instruments du crime et du désir

Canalblog Cinema Yukoku Mishima10Mishima, presque nu, avec son sabre

Canalblog Cinema Yukoku Mishima11
Le début du seppuku


Canalblog Cinema Yukoku Mishima12

Canalblog Cinema Yukoku Mishima13

Canalblog Cinema Yukoku Mishima14

Canalblog Cinema Yukoku Mishima15

Canalblog Cinema Yukoku Mishima16La séquence est très sanglante


Canalblog Cinema Yukoku Mishima17

Canalblog Cinema Yukoku Mishima18

Canalblog Cinema Yukoku Mishima19Le kimono de Reiko, tâché de sang

Canalblog Cinema Yukoku Mishima20Reiko, prête à se suicider

Canalblog Cinema Yukoku Mishima21

Canalblog Cinema Yukoku Mishima22Le dernier plan, les deux amoureux réunis dans la mort


Voici un extrait du film Yûkoku, le suicide de Mishima par seppuku
http://www.youtube.com/watch?v=z2j_667LG24


[AJOUT 04/01/2009]

CanalBlog DVD Yûkoku Recto
 

CanalBlog DVD Yûkoku Verso
ENFIN, le film de Mishima est
ENFIN disponible en DVD et en édition française (pour les intertitres). C'est le studio Montparnasse qui a sorti le DVD en Novembre 2008 contenant le film, la nouvelle dans un recueil de 127 pages, un superbe livret de 30 pages ainsi qu'un entretien entre Mishima et Jean-Claude Courdy de 1966 (où Mishima s'exprime dans un bon français).

Excellente surprise pour cette fin d'année :-)


De beaux portraits de Mishima ici http://medeeenfurie.com/blog/2011/02/03/test-1-photo-1/



Posté par David Yukio à 14:35 - Cinéma japonais - Permalien [#]

25 juin 2006

Images couleur de Tôkyô avant la seconde guerre mondiale



Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais 



Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs000


Le DVD "Les archives couleurs - Images japonaises" consacré à la seconde guerre mondiale propose des images inédites du Tôkyô d'avant guerre, et ce en couleurs! Ce DVD édité par TF1 Vidéo dure 1H44 et est composé de deux parties : "La foi en la victoire" et "Endurer l'insupportable". C'est le premier qui nous intéresse plus particulièrement puisqu'il comporte pas loin de 20 minutes en couleur sur le Japon tournées en 1937 et 1939. Il existe de nombreux films en Noir et Blanc sur le Tôkyô des années 30 mais ceux tournés en couleur sont rarissimes. La qualité de l'image est bien sure celle de bandes ayant 70 ans mais que celà ne freine pas votre achat, elles ont été bien nettoyées et ce DVD constitue un témoignage indispensable sur l'histoire de la capitale japonaise. Si vous aimez Tôkyô, c'est un beau cadeau à vous faire :-)

Voici les images d'un temps à tout jamais disparu, les souvenirs d'une ville détruite par les bombardements alliés!

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs001Le Fuji-San, éternel


Tôkyô et ses habitants

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs009La bicyclette était déjà bien présente à cette époque :-)

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs013

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs017Quand on se promène en 2000 à Asakusa, à la Kaminari Mon, on voit que peu de choses ont changé en 70 ans. La ville s'est modernisée mais qu'en apparence

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs015Affiches de cinéma ou de théâtre?

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs016

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs010Les bannières de publicité seront remplacées par des néons dans les décennies à venir
mais on voit déjà la densité et l'effervescence de Tôkyô dans ce cliché

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs014

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs006

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs007

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs003

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs004

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs005OK, j'avoue, vu de haut, ce Tôkyô est pas super beau


Enfants japonais, sacrifiés sur l'autel de la guerre

Ces scènes concernent des enfants nés au début des années 30, peut-être sont-ils encore vivants de nos jours, ça ne leur ferait aujourd'hui que 80 ans, pas plus!

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs012


Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs019

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs011

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs023


Autres photos

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs020

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs021Jolie mariée, toute en blanc et en retenue

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs018

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs024Rassemblement devant le palais impérial pour l'anniversaire de l'Empereur


La guerre se prépare, dans la joie et la bonne humeur

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs008

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs022


La défaite

Canalblog Tokyo DVD Archives Couleurs025Hiro-hito à Hiroshima, après la défaite, expliquant à son peuple médusé qu'il n'est pas d'essence divine!


J'espère que ces quelques images vous auront donné envie d'acheter ce document exceptionnel; voir des images de Tôkyô aussi anciennes en couleur rend ce monde beaucoup plus proche de nous que les films en noir et blanc, c'est même émouvant de voir que, même disparue, cette époque continue de survivre via des documentaires. J'ai souvent eu l'impression en visionnant des reportages historiques que le sujet filmé existe encore, de nos jours, quelque part dans "une autre dimension", qu'il est en sommeil dans une pile de vieilles bandes cinématographiques et qu'il attend juste qu'une porte s'ouvre pour se réveiller plein de vigueur ( un peu comme les esprits du film Kairo si je puis dire ).


Un extrait sur Youtube :-)
http://www.youtube.com/watch?v=o9gg6AXHtEM

Posté par David Yukio à 15:21 - Tôkyô, le Japon, les japonais - Permalien [#]

18 mars 2006

Kyôtô Jidai Matsuri - Paris 25 Juillet 1998



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais


Canalblog Jidai Matsuri Kyoto019


Le samedi 25 Juillet 1998 brillait un grand soleil
sur Paris. Ce jour là a eu lieu, au jardin des Tuileries, la grande parade de Kyôtô appelée Kyôtô Jidai Matsuri. Ce défilé remonte à l'époque Meiji, à la fin du 19ème siècle, et fut initiée à l'occasion de la quatrième exposition industrielle nationale de 1895. Kyôtô profita de l'occasion pour organiser une parade et ainsi ranimer la vie culturelle du Japon. La première du nom était composée d'une centaine de personnes vêtues de costumes historiques. Toujours basée à Kyôtô, c'est seulement en 1998, soit plus d'un siècle après sa création, que la Kyôtô Jidai Matsuri sort de l'ancienne capitale japonaise pour gagner un pays étranger et c'est Paris qui fut choisie comme destination!! Le 40ème anniversaire du pacte d'amitié entre Paris et Kyoto fut un excellent prétexte pour y organiser cette manifestation. 

En 1997 c'était l'année du Japon en France, cette parade la termina en 1998 en beauté.

Plus de 500 participants, à pied, à cheval, des samouraïs, des geishas, des princesses, des membres de la cour, des paysans... vétus de somptueux costumes, de masques et maquillages traditionnels. Plus de 1000 ans d'élégance de Kyôtô racontée par des costumes d'époque, plus de 1000 ans de l'histoire légendaire du Pays du Soleil Levant défilait sous nos yeux éblouis. Le
public fut nombreux, le spectacle superbe et se déroula de 18H30 à 20H00 dans le décor magnifique du jardin des tuileries à deux pas du musée du Louvre.


Voici quelques photos retrouvées dans mes archives, j'espère que vous les apprécierez :-)

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto001

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto002

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto003

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto012

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto018

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto004

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto005

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto006

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto007

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto008

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto009

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto010

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto011

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto013

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto014

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto015

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto016

Canalblog Jidai Matsuri Kyoto017



Posté par David Yukio à 19:18 - Histoire du Japon - Permalien [#]