Mon amour pour le Japon et Tôkyô

Mon amour pour le Japon et Tôkyô

10 novembre 2016

Les kanjis sur les tombes japonaises



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".

Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais


Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Aoyama04


Au Japon les tombes des cimetières sont ornées de magnifiques idéogrammes, les kanjis. N'ayant pas un très bon niveau en japonais, je ne peux pas vous garantir que ces kanjis correspondent tous à des noms de famille, surtout que celle du cinéaste Ozu est ornée uniquement du caractère Mu, symbolisant le concept du vide, du néant.

Tout d'abord un plan large d'un cimetière japonais.
Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Aoyama02

Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Aoyama10

Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Yanaka01

Vous remarquez que les pierres tombales japonaises sont des blocs de marbre rectangulaires, très différentes des tombes françaises.
Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Chiyugaoka Temple Hombutsu

Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Roppongi Temple Zojoji01

Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Aoyama01

Les kanjis sont gravés dans le marbre, parfois avec une certaine profondeur. Regardez sur la photo ci-dessous les pierres à droite et à gauche.Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Roppongi Temple Zojoji02

Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Aoyama03

Exemple d'une tombe avec un concept, celle de Ozu et le mot MU.Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Kamakura Temple Engakuji Ozu02

Il existe aussi dans les cimetières des stèles de dimensions impressionnantes, faisant plusieurs mètres de haut. Surtout ne me demandez pas ce qui est marqué dessus; peut-être un résumé de la vie du défunt?

Sur certaines, seuls quelques kanjis sont gravés, sur d'autres ce sont de vrais textes.
Exemple d'une stèle avec peu de kanjis.
Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Aoyama05

Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Aoyama06

D'autres avec des centaines de kanjis.
Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Ikebukuro Temple Gokokuji04

Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Ikebukuro Temple Gokokuji07

Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Aoyama07

Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Aoyama11

Ces stèles peuvent facilement faire 3 voir 4 mètres de haut.
Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Ikebukuro Temple Gokokuji05

Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Ikebukuro Temple Gokokuji06

Parfois on peut tomber sur des tombes très originales, que ce soit dans leur forme ou bien dans le style des idéogrammes.
Par exemple, cette tombe avec une statue colorée, des kanjis dessinés et d'autres gravés sur la base.
Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Ikebukuro Temple Gokokuji02

Une tombe de forme non rectangulaire.
Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Aoyama09

Quant à certaines, ce sont carrément des chefs-d'oeuvre! Regardez le blanc des caractères, la longueur des traits... on les croirait tracés avec un pinceau gravant le marbre.
Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Aoyama04

Vous noterez aussi qu'il y a très souvent des petites planches en bois derrières les tombes. Après mes recherches sur Internet, elles s'appellent Sotoba et ce serait le nom du défunt qui y serait dessiné.
Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Ikebukuro Temple Gokokuji03

Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Ikebukuro Temple Gokokuji08

Autre style, un alignement de tombes les unes à côté des autres.
Canalblog Tokyo 2010 Kanjis Cimetiere Ikebukuro Temple

Posté par David Yukio à 17:38 - Tôkyô, le Japon, les japonais - Permalien [#]

08 novembre 2016

Les cerisiers en fleurs dans les cimetières japonais



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".

Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais


En 2010 je me suis rendu pour la troisième fois à Tôkyô. C'était l'époque magique des cerisiers en fleurs et, pour les voir, les endroits les plus émouvants étaient les parcs mais aussi les cimetières. Ces derniers étaient recouverts de cette couleur rose si belle qui fait rêver tous les amoureux du Japon.

Voici une sélection de mes plus beaux clichés.

Quelques cimetières dans Tôkyô
Canalblog Tokyo Cerisier 2010 Roppongi Temple Zojoji Cimetiere01

Canalblog Tokyo Cerisier 2010 Roppongi Temple Zojoji Cimetiere02

Canalblog Tokyo Cerisier 2010 Roppongi Temple Zojoji Cimetiere03


Les allées de ces cimetières, recouvertes de pétales de cerisiers.Canalblog Tokyo Cerisier 2010 Yanaka Cimetière Cerisier04 Cimetiere

Canalblog Tokyo Cerisier 2010 Yanaka Cimetière Cerisier02 Cimetiere

Canalblog Tokyo Cerisier 2010 Yanaka Cimetière Cerisier05 Cimetiere

Canalblog Tokyo Cerisier 2010 Chiyugaoka Temple Hombutsu Cimetiere


Quelques cerisiers majestueux, au milieu des tombes.Canalblog Tokyo Cerisier 2010 Yanaka Cimetière Cerisier07 Cimetiere

Canalblog Tokyo Cerisier 2010 Yanaka Cimetière Cerisier01 Cimetiere

Canalblog Tokyo Cerisier 2010 Yanaka Cimetière Cerisier03 Cimetiere

Canalblog Tokyo Cerisier 2010 Yanaka Cimetière Cerisier08 Cimetiere


Un cerisier isolé, dans un cimetière de Kamakura.Canalblog Tokyo Cerisier 2010 Kamakura Temple Engakuji Cimetiere


Des japonais pique-niquant dans un cimetière... J'ai trouvé cela surprenant mais pourquoi pas...
Canalblog Tokyo Cerisier 2010 Yanaka Cimetière Cerisier06 Cimetiere


Posté par David Yukio à 20:11 - Tôkyô, le Japon, les japonais - Permalien [#]

21 février 2016

Le Grand Bouddha de Tôkyô au temple Jorenji à Itabashi



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".

Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais


A Tôkyô, dans le quartier d'Itabashi, au nord d'Ikebukuro, se trouve un grand Bouddha (un Daibutsu) dans le temple Jorenji. Celui-ci est bien moins connu que le Grand Bouddha de Kamakura mais il mérite d'être vu. Le seul problème est de trouver l'endroit où il a été érigé et, croyez-moi, même en utilisant Google c'est difficile.

En bas à droite, Ikebukuro. En haut à gauche, le Daibutsu de Tôkyô.
Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha021

la station de métro Shimoakatsuka tout en bas et le temple en haut.
Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha022

Quelques repères pour aller au temple : un bureau de poste, une école, une clinique...
Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha023


Je vous mets ci-dessous une photo pour vous donner une idée de l'endroit à à 1500 mètres de la station de métro Shimoakatsuka.
Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha001

Sa tête émergeant des arbres et surplombant les toits des maisons.
Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha002

L'entrée du temple, avec ses statues, ses mini arbres... comme il y en a des centaines à Tôkyô.Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha003

Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha005

Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha004

Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha006

Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha020

Le Grand Bouddha proprement dit, construit dans les années 1980 je crois. Il est beaucoup plus récent que celui de Kamakura, plus petit aussi mais il a son charme. J'aime beaucoup la couleur du métal, la pureté des lignes du visage et les multiples petites bosses symbolisant les cheveux.
Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha019

Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha007

Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha017

Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha018

Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha009

Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha016

Vous avez noté les lobes des oreilles?
Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha013

Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha012

Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha015

La statue vue de derrière.
Canalblog Tokyo Ikebukuro Grand Bouddha011

Posté par David Yukio à 11:55 - Tôkyô, le Japon, les japonais - Permalien [#]

12 octobre 2015

Le quartier d'Akihabara vu des toits



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais


Akihabara, ou Akiba pour les intimes, est à Tôkyô le paradis des otakus, des gamers et des technophiles de tout poils. Ce quartier, séparé par une grande artère, elle même traversée par le métro aérien, est sur la fameuse ligne de chemin de fer Yamanote. Quand on débarque dans cet endroit, on est tout de suite abasourdi en voyant les façades des immeubles noyées sous la publicité, les posters géants de personnages de mangas, de jeux-vidéos et de Jpop. Néanmoins si ce quartier est déjà sidérant vu du plancher des vaches, il est encore plus passionnant à observer des toits. Pour y arriver il faut utiliser les escaliers qui sont flanqués sur le côté de certains immeubles MAIS attention, ils ne sont pas facilement repérables, c'est pourquoi je rédige cet article :-)

La grande artère d'Akihabara avec le métro aérien.
Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers10 Jour Bas

Le quartier vu du sol, avec ses façades surchargées de publicité.
Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers12 Jour Bas

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers06 Jour Bas

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers09 Jour Bas

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers11 Jour Bas

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers06

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers07 Jour Bas

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers08 Jour Bas



Akihabara vu des toits; pas mal non? Peu de gens y vont car ils ne connaissent pas l'existence des escaliers dont je vais parler!
Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers13 Jour Haut

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers14 Jour Haut

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers15 Jour Haut


Une chose à savoir est que les immeubles au Japon peuvent renfermer, à chaque étage, des magasins qui n'ont aucun lien entre eux, à la différence des grands magasins parisiens comme le Printemps. Pour accéder à ces magasins, il faut utiliser les escaliers qui sont sur le côté des immeubles car passer d'un étage à l'autre à l'intérieur des bâtiments (par un escalator ou un ascenseur) est en général impossible.

Exemple de panneau au rez-de-chaussée listant les différents magasins d'un immeuble.
Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers04

Voilà à quoi ressemble un toit des immeubles d'Akihabara; une terrasse toute simple, une balustrade ET une putaing de vue sur le quartier!
Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers05

Alors, première chose : il faut repérer les escaliers à côté des immeubles. Une fois qu'on sait qu'ils sont là ils sont faciles à repérer mais en 1997 et 2004, date de mes premiers voyages à Tôkyô, je ne les avais pas vus pour la simple et bonne raison que je ne les cherchais pas, n'étant pas au courant de leur existence.

Photo avec un immeuble ayant, sur sa droite, de jolis escaliers laissant passer le ciel.
Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers02

Détail de la photo précédente.
Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers06 Detail

Cette fois, sur la façade de l'immeuble jaune, les escaliers sont peu visibles.
Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers06

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers02 Detail

Un autre immeuble, très fin, où cette fois les escaliers tournent en rond jusqu'au sommet. Ceux-là sont on ne peut plus visibles.
Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers01

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers01 Detail

Dernier et joli exemple : un immeuble avec ses escaliers bien exposés aux regards de tous les passants. Mais pour les emprunter il faut penser à lever son nez et, surtout, à prendre le temps de regarder.
Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers03

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers03 Detail


La nuit Akihabara est encore plus beau que de jour; les néons brillent de mille feux, les immeubles sont illuminés... on se croirait vraiment dans un autre monde quand on débarque de Paris.
Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers16 Nuit Bas

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers17 Nuit Bas

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers18 Nuit Bas

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers19 Nuit Bas

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers20 Nuit Bas

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers21 Nuit Bas

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers22 Nuit Bas

Le quartier de nuit, vu des toits.
Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers23 Nuit Haut

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers24 Nuit Haut

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers25 Nuit Haut

Canalblog Tokyo Akihabara Escaliers26 Nuit Haut


Posté par David Yukio à 19:26 - Tôkyô, le Japon, les japonais - Permalien [#]

19 juillet 2015

Le quartier de Tsukishima à Tôkyô



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais


La presqu'île de Tsukishima est un quartier qui est très peu connu des touristes se rendant à Tôkyô. C'est d'autant plus dommage qu'il s'agit d'un des rares endroits de la capitale japonaise à l'écart de la foule, des centres commerciaux et des fourmilières humaines comme les mythiques quartiers Shinjuku, Shibuya, Ikebukuro... Ce petit coin de paradis se trouve dans la baie de Tôkyô (voir plans ci-dessous), au sud du palais impérial.

A mon premier voyage à Tôkyô en 1997 ce coin commençait déjà à être envahi par les tours détruisant le caractère villageois de cette ancienne île. La photo ci-dessous est tirée de wikipédia et on voit bien un quartier de maisons à un étage enclavé entre des tours et une autoroute.

Pour s'y rendre, je vous conseille de descendre à la station Tsukishima (voir troisième carte ci-dessous).
Canalblog Tokyo Tsukishima Wikipedia01

Canalblog Tokyo Tsukishima Plans01

Attention, ne vous trompez pas, la partie en rouge sur le plan ci-dessous est très intéressante mais la partie la plus dépaysante est au nord de cette zone en rouge.
Canalblog Tokyo Tsukishima Plans03

Voici la partie la plus intéressante de l'île, au nord de la station de métro Tsukishima, près du point d'eau.
Canalblog Tokyo Tsukishima Plans02

Canalblog Tokyo Tsukishima Buildings01

Canalblog Tokyo Tsukishima Buildings02

Pourquoi visiter ce quartier excentré de Tôkyô? Tout simplement pour son ambiance de village, ses rues fleuries, son aspect années 60, 70 car ce quartier est à mille lieues du Tôkyô futuriste de ses quartiers les plus médiatisés.

Certaines rues débordent de plantes et de fleurs; on sent que les habitants aiment leur quartier et veulent l'embellir.
Canalblog Tokyo Tsukishima Plantes01

Canalblog Tokyo Tsukishima Plantes02

On y trouve encore des maisons construites en bois.
Canalblog Tokyo Tsukishima Plantes03

Canalblog Tokyo Tsukishima Plantes04

Canalblog Tokyo Tsukishima Plantes05

J'adore ces petites ruelles où il y a juste de la place pour deux personnes, j'ai l'impression de plonger tout droit dans un manga de Mitsuru Adachi.
Canalblog Tokyo Tsukishima Plantes06

Canalblog Tokyo Tsukishima Plantes07

Canalblog Tokyo Tsukishima Plantes08

Canalblog Tokyo Tsukishima Plantes09

Canalblog Tokyo Tsukishima Plantes10

Il y a aussi des petits coins où l'océan pacifique vient dire bonjour aux maisons individuelles.
Canalblog Tokyo Tsukishima Lac01

Charmant ce petit pont rouge.
Canalblog Tokyo Tsukishima Lac02

Canalblog Tokyo Tsukishima Lac03

Canalblog Tokyo Tsukishima Lac04

Le même coin mais de nuit.
Canalblog Tokyo Tsukishima Lac05

Canalblog Tokyo Tsukishima Lac06

Canalblog Tokyo Tsukishima Lac07

Et pourtant le premier contact avec ce quartier n'est pas des plus réjouissants; en sortant de la station de métro Tsukishima vous êtes nez à nez avec une autoroute ou voie rapide des moins attirantes. Pour accéder aux rues fleuries ci-dessus, il faut bifurquer à gauche en sortant de la station de métro, en allant vers le palais impérial :-)
Canalblog Tokyo Tsukishima Rues01

L'artère commerçante du quartier.
Canalblog Tokyo Tsukishima Rues02

Quelques maisons individuelles, en bois pour certaines, qui ont su garder le charme d'antan.
Canalblog Tokyo Tsukishima Rues03

Canalblog Tokyo Tsukishima Rues04

Canalblog Tokyo Tsukishima Rues05

Canalblog Tokyo Tsukishima Rues07

Canalblog Tokyo Tsukishima Rues08

Canalblog Tokyo Tsukishima Rues09

Canalblog Tokyo Tsukishima Rues10

Canalblog Tokyo Tsukishima Rues11

Canalblog Tokyo Tsukishima Rues06

Surtout n'oubliez pas de visiter ce quartier la nuit car une ambiance des plus agréables y règne. Les rues et ruelles sont faiblement éclairées, on se croirait dans un autre monde, tellement loin de villes comme Paris.
Canalblog Tokyo Tsukishima Night01

Canalblog Tokyo Tsukishima Night03

Canalblog Tokyo Tsukishima Night04

Canalblog Tokyo Tsukishima Night05

Canalblog Tokyo Tsukishima Night06

Canalblog Tokyo Tsukishima Night07

Canalblog Tokyo Tsukishima Night08

Canalblog Tokyo Tsukishima Night09

Canalblog Tokyo Tsukishima Night02

Canalblog Tokyo Tsukishima Night11

Les berges du quartier.
Canalblog Tokyo Tsukishima Night10

Canalblog Tokyo Tsukishima Night12

 

Posté par David Yukio à 11:32 - Tôkyô, le Japon, les japonais - Permalien [#]

12 janvier 2013

Le Japon en un coup d'oeil


 
Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".

Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais 


Le livre "Le Japon en un coup d'oeil", sous-titré "Guide pour voyageurs curieux" a été publié par Kana en Juin 2012. Il a comme auteur une association nommée "International Internship Programs" et les innombrables illustrations sont de Takahashi Mitsuru. C'est l'adaptation française d'un livre sorti en 2010 au Japon.


Le public visé est clairement celui des touristes étrangers ou des fans du Japon en cherchant à présenter tous les aspects de la vie au Japon, que ce soit la culture, la vie quotidienne, le monde du travail, le sport... On est impressionné par la variété des thèmes abordés, par le luxe des détails donnés car vous en aurez pour des heures et des heures à tout lire!

Le seul point négatif est que les titres des sections sont en orange sur fond gris, soit quasi illisibles! Ce choix typographique est très curieux mais n'enlève en rien à l'excellence du livre.

248 pages, format 11.5cm * 19cm, édition bilingue français-japonais.Canalblog Livres Vie Au Japon001

Canalblog Livres Vie Au Japon002
Couverture et quatrième de couverture


Présentation en quatrième de couverture
"Voici le guide indispensable. Celui qui vous présente le Japon avec des illustrations et des textes simples !

La nature et la géographie, les lieux prestigieux à visiter, l'histoire et la culture, la politique et l'économie, l'enseignement et le monde du travail, les sports traditionnels, les fêtes et les loisirs, la gastronomie, les us et coutumes...

Tout cela expliqué en français et en japonais pour enrichir vos échanges !

Afin d'approfondir vos connaissances, vous trouverez aussi beaucoup de dessins et illustrations pour apprendre comment faire facilement des maki-sushi par exemple, ou comment nouer un yukata, mais aussi pour vous initier à l'art de l'ikebana ou de l'origami, à l'écriture japonaise et aux haikus, et à bien d'autres choses encore...

Un livre de référence si vous faîtes un séjour au Japon en immersion ou pour vos études !"


Préface
"Chaque année, de plus en plus de Japonais voyagent au-delà de leurs frontières et les occasions de rencontrer des étrangers, dans un cadre privé ou professionnel, se multiplient. Et pourtant, les préjugés sur les Japonais «aux visages insondables» - une certaine incompréhension à leur égard - semblent persister à l'étranger. C'est pour cette raison que nous avons voulu réaliser cet ouvrage, qui s'adresse à tous ceux qui veulent mieux comprendre le Japon, ou encore qui cherchent à expliquer la culture du Japon aux étrangers de manière simple. Il existe déjà de nombreux livres qui tentent le même exercice en anglais, mais ils sont souvent d'un abord difficile. Notre intention a donc été d'utiliser un langage simple pour présenter le Japon à nos lecteurs.

Ce livre a été réalisé grâce à l'expérience et à la collaboration de plus de 16 000 Japonais, envoyés à travers le monde depuis 30 ans par notre organisme, tels des «ambassadeurs culturels», dans le cadre de notre programme d'échanges internationaux. À l'aide de nombreuses illustrations et de textes en français rédigés dans une langue simple, cet ouvrage tente d'apporter aux étrangers qui découvrent le Japon un éclairage sur la culture de ce pays, mais aussi sur sa géographie, sur sa vie politique et économique et sur les habitudes quotidiennes de ses habitants. Nous serions heureux que ce livre remplisse deux fonctions : permettre aux Japonais de redécouvrir leur pays, et aux étrangers d'approcher le Japon sous son vrai visage.

Enfin, nous voudrions profiter de l'occasion pour remercier très sincèrement mademoiselle Inui Kumiko, participante du programme d'échanges internationaux, qui a effectué un énorme travail de récolte et de tri d'informations, ainsi que l'éditeur Kôdansha International qui a rendu la publication de cet ouvrage possible.


Octobre 2009
International Internship Programs
Ikeda Yoshikazu, directeur"


Vous pouvez constater que le sommaire est copieux, riche et varié!
Canalblog Livres Vie Au Japon003

 

Canalblog Livres Vie Au Japon004

 

Canalblog Livres Vie Au Japon005


Voici quelques extraits pour mieux vous donner une idée du contenu du livre.


Les symboles du Japon
Canalblog Livres Vie Au Japon006

 

Canalblog Livres Vie Au Japon007


Les vêtements
Canalblog Livres Vie Au Japon008

 

Canalblog Livres Vie Au Japon009


Les bains

Canalblog Livres Vie Au Japon010

 

Canalblog Livres Vie Au Japon011

L'ikebana

Canalblog Livres Vie Au Japon012

 

Canalblog Livres Vie Au Japon013

L'école primaire
Canalblog Livres Vie Au Japon014

 

Canalblog Livres Vie Au Japon015


Les vieux de la vieille japonophiles, ceux qui ont cette passion chevillée au corps depuis les années 80/90, se rappellent peut-être combien il était difficile voire impossible avant Internet de trouver des livres et des informations en français sur la vie quotidienne au Japon. C'est pourquoi ceux qui fréquentaient Junku et La Maison de la Culture du Japon à cette époque sont tombés à la renverse en voyant les deux livres ci-dessous. Il s'agit de deux petits livres (11cm * 15cm), de 192 pages, en français, édités par le Japan Travel Bureau pour aider les résidents et touristes à ne pas être trop perdus dans ce pays. C'est une initiative étonnante en soi mais aussi parce que le français est la seule autre langue utilisée que l'anglais!

Vous aurez vite compris que le livre de Kana est dans la même veine que ces ouvrages des années 80.

Canalblog Livres Vie Au Japon016

Canalblog Livres Vie Au Japon017
Regards sur le Japon, tome numéro 11 de la collection du Japan Travel Bureau

"Le Japon dans votre poche!
Voici un guide de poche attrayant recouvrant tous les aspects de la culture, de la tradition et de la vie japonaises. Vade-mecum des touristes comme de tous ceux désirant approfondir leur connaissance du Japon. Abondamment illustré, il vous procure des informations indispensables pour mieux comprendre le Japon. Gardez toujours votre "regard sur le japon" sur vous!"

Canalblog Livres Vie Au Japon019
"REGARD SUR LE JAPON ILLUSTRE

© 1997 par Japan Travel Bureau, Inc.
7F, Shibuya-Nomura Bldg., 1-10-8, Dogenzaka, Shibuya-ku, Tokyo 150, Japan
Tous droits réservés.

Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l'éditeur, sauf par un critique pouvant en citer ou en reproduire quelques courts extraits ou illustrations.
1ère édition..........Oct. 1985
9e édition.............Avr. 1997
Imprimé au Japon

Comment utiliser ce livre
1)    Composition
Ce livre se compose de quatre sections principales intitulées "Culture Traditionnelle", "Vie et Coutumes", "Cuisine" et ''Voyage", que Ton peut lire à son gré dans l'ordre désiré. Un tableau chronologique ainsi qu'un complément d'informations se trouvent également à la fin du livre.
2)    Typographie
Tous les termes japonais utilisés dans ce livre ont été transcrits suivant le système de Romanisation Hepburn. En règle générale, ils apparaissent en italiques dans le texte. (Sauf dans le cas d'en-têtes, titres en caractères gras.) Les voyelles d'autre part portent un tiret, lorsqu'elles sont longues (ex. Shinto)."

Canalblog Livres Vie Au Japon020

 

Canalblog Livres Vie Au Japon032
"Chers Lecteurs,
Les visiteurs au Japon expriment souvent leur déception de trouver un pays si "occidentalisé". Nombreux sont ceux en effet, qui pensent que son remarquable succès économique s'est aussi traduit par une perte du patrimoine culturel.
Il est certain que cette modernisation a entraîné avec elle des changements profonds et radicaux affectant le pays comme le peuple. Une connaissance plus approfondie toutefois révèle que sous le vernis industriel, occidentalisé, presque tous les aspects de la vie japonaise restent solidement ancrés dans la tradition. La plupart des arts traditionnels sont toujours assidûment pratiqués, des coutumes millénaires jouent encore, aujourd'hui comme hier, un rôle important dans la société et le monde des affaires, et toutes sortes de "japonaiseries", des plus ordinaires aux plus sublimes, font partie intégrante de la vie de tous les jours.

Ce livre a été conçu pour permettre au lecteur de se familiariser avec le concept de base de nombreux arts, coutumes et modes de vie japonaise. Abondamment illustré, il élimine tout besoin de longues explications et aidera le lecteur à apprendre et se souvenir aisément, nous l'espérons, des termes utilisés dans les différentes sections. Un complément d'informations sur certaines rubriques est également donné à la fin du livre.

Nous sommes convaincus que ce "REGARD SUR LE JAPON" vous aidera à mieux apprécier et comprendre le vrai Japon, et à faciliter vos échanges pendant votre séjour."

La table des matières.

Canalblog Livres Vie Au Japon021

 

Canalblog Livres Vie Au Japon022

 

Canalblog Livres Vie Au Japon023

 

Canalblog Livres Vie Au Japon024

 

Canalblog Livres Vie Au Japon025

 

Canalblog Livres Vie Au Japon026

 

Canalblog Livres Vie Au Japon027

 

Canalblog Livres Vie Au Japon028

 

Canalblog Livres Vie Au Japon029

 

Canalblog Livres Vie Au Japon030

Canalblog Livres Vie Au Japon031

Canalblog Livres Vie Au Japon033

Canalblog Livres Vie Au Japon034

Le deuxième tome en français de la collection du Japan Travel Bureau, plus orienté sur la vie quotidienne!

Canalblog Livres Vie Au Japon035

 

Canalblog Livres Vie Au Japon036

 

Canalblog Livres Vie Au Japon037

 

Canalblog Livres Vie Au Japon038

 

Canalblog Livres Vie Au Japon040

 

Canalblog Livres Vie Au Japon041

 

Canalblog Livres Vie Au Japon042

 

Canalblog Livres Vie Au Japon043

 

 Canalblog Livres Vie Au Japon018
La liste des 17 tomes existants en 1997; ils sont tous en anglais sauf deux, en français.

"JAPAN IN YOUR POCKET!
Volume 1 A LOOK INTO JAPAN
An encyclopedia ol Japanese customs and traditions covering 100 categories in an easy to follow format.

Volume 2 LIVING JAPANESE STYLE
A look at the basic customs that are essential for life in modem Japan.

Volume 3 EATING IN JAPAN
A mouthwatering introduction to Japanese cuisine, restaurants and table etiquette.

Volume 4 FESTIVALS OF JAPAN
Highlights from some 271 annual festivals reflecting numerous traditions and beliefs.

Volume 5 MUST-SEE IN KYOTO
An introduction to the history and beauty of Japan's ancient capital.

Volume 6 MUST-SEE IN NIKKO
A guide to the natural and cultural treasures of this popular tourist area.

Volume 7 A LOOK INTO TOKYO
An illustrated journey through the culture and lifestyle of Japan's bustling capital.

Volume8
"SALARYMAN" IN JAPAN
An insightful and thorough analysis of the lifestyle and psyche of the salaryman.

Volume 9 WHO'S WHO OF JAPAN
Biographie skekches of 100 historical personages of Japan, wilh a number of interesting anecdotes.

Volume 10 TODAY'S JAPAN
Concise explanations of Japanese geography, lifestyle, transportation, communicalions, politics and economy.

Volume 11 REGARD SUR LE JAPON
Une introduction de la culture Japonais.

Volume 12 VIE AU JAPON
Petit guide de la vie quotidienne au Japon.

Volume 13 JAPANESE CHARACTERS
This book is a fun and easy way to learn about the complex characters used to write the Japanese language.
Volume 14 JAPANESE INN & TRAVEL
A traveler's guide to Japanese hospitality as experienced through regional cuisine and the traditional Japanese ryokan.

Volume 15 SAY IT IN JAPANESE
Basic conversation, expressions. Onomatopoeia. the spoken word in Japanese traditional drama, lots more.

Volume 16 MARTIAL ARTS & SPORTS IN JAPAN
An informative yet informal look at Japan's sports: Sumo, Martial arts, Ninja intrigue today's spectator sports like gambling at the races, and more.

Volume 17 JAPANESE FAMILY & CULTURE
An inside look at Japanese society and family life, illustrated with images of the culture, both past and present.

(950-1010 yen each) The prices include consumption tax."



Posté par David Yukio à 19:17 - Tôkyô, le Japon, les japonais - Permalien [#]

14 octobre 2012

Petite épopée nippone - Carnet de voyage au Japon de Philippe Ruchet



Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


En novembre 2011, Kana a édité un livre charmant de Philippe Ruchet intitulé "Petite épopée nippone - Carnet de voyage au Japon". Plus qu'un guide touristique, c'est en réalité un recueil de dessins, de croquis sur Tôkyô, Kyôto et autres endroits visités en 2005.

Il suit en cela l'excellent livre "Tôkyô sanpo" de Florent Chavouet sorti en mars 2009 et chroniqué ici http://japon.canalblog.com/archives/2009/04/13/13365654.html. A noter qu'un troisième ouvrage du même genre est sorti en février 2012, "Voyage au Japon - Tôkyô Vol.1" de Sandrine Garcia et illustré par Rémi Maynègre. Visiblement le succès rencontré par "Tôkyô sanpo" a inspiré beaucoup d'autres voyageurs et c'est bien!

Le format du livre est inhabituel pour ce genre d'ouvrage puisque c'est le format dit Italien qui a été retenu; en clair le livre est plus large que haut, en équivalent informatique on dit qu'il est en mode paysage plutôt qu'en mode portrait. Autre petite subtilité, la reliure sous forme de ficelle! A ma connaissance, seule la collection de poésie japonaise de l'éditeur Moundarren propose la même présentation et je trouve cela très classe. Ajoutez à cela que le papier est épais, d'excellente qualité, qu'il met bien en valeur les dessins et on obtient au final un très beau livre, plus proche d'un petit bijou patiemment conçu que d'un guide de voyage. Dernière chose, les légendes des dessins sont aussi bien en français qu'en japonais!

Seul reproche, très minime, l'ouvrage ne fait que 76 pages et c'est dommage au vu de la qualité des dessins et des sujets retenus; on aurait voulu en voir beaucoup plus!

En résumé, Kana a fait là un excellent travail d'édition et a su mettre en valeur des dessins très agréables à regarder. En voici d'ailleurs quelques uns pour vous donner envie d'acheter ce livre.

Canalblog Livres Petite Epopée Nippone01

Canalblog Livres Petite Epopée Nippone02

Canalblog Livres Petite Epopée Nippone03

Canalblog Livres Petite Epopée Nippone06

Canalblog Livres Petite Epopée Nippone04

Canalblog Livres Petite Epopée Nippone05

Posté par David Yukio à 09:45 - Livres, revues... - Permalien [#]

09 août 2012

"Otaku Tôkyô isshukan - Une semaine au coeur de la passion manga"



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".

 
Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais 


"Otaku Tôkyô isshukan - Une semaine au coeur de la passion manga" de Morgan Magnin est un petit guide touristique sur Tôkyô, destiné aux passionnés de la pop culture nippone, sorti en mai 2012 chez Univers Partagés éditions.

Prix : moins de 7€ pour la version papier et 2 euros en version kindle en août 2012.
Nombre de pages : 40 selon le web mais seulement 32 si on ne compte que celles imprimées (le reste étant constitué des couvertures et de pages blanches).
Dimensions : 14.5cm x 21cm.

Canalblog Livres Otaku Tokyo01

Canalblog Livres Otaku Tokyo02

"Voyager à Tôkyô est un rêve pour tout fan de pop-culture japonaise. Et si vous n'aviez qu'une semaine pour vous faire de mémorables souvenirs de passionné? Relevez le défi grâce à cet ouvrage! Il vous guidera vers les lieux emblématiques des anime/mangas et vous permettra de découvrir les différents visages de la capitale du Japon. Un compagnon de voyage et un concentré de culture otaku.

Morgan Magnin est Maître de conférences à l'École Centrale de Nantes, ainsi que Coordinateur culturel depuis 2007, après avoir été rédacteur pour le magazine Mangajima. Organisation d'événements, conférences, conseil, ... À travers ces actions pédagogiques, son but est de promouvoir la création dessinée auprès des jeunes et du grand public. Il est notamment le responsable du Pôle Asiatique du festival international de science-fiction Utopiales."


Ce guide pour otakus vous propose donc de découvrir la capitale japonaise sur une semaine en visitant les endroits dédiés aux mangas et animes. Ne perdons pas de temps, le livre est EXCELLENT, que ce soit pour le texte, dense et fourmillant d'informations, ou pour la multitude d'adresses et de quartiers référencés. Même les spécialistes de Tôkyô qui s'y sont rendus à de nombreuses reprises découvriront des endroits peu connus comme la Tôkyô Character Street ou Otome road. Il faut dire que l'auteur à déjà travaillé dans le milieu du manga et on sent le passionné dans ses écrits.

Le problème est qu'il est beaucoup beaucoup trop court, seulement 32 pages, et ce qu'on lit est tellement passionnant qu'on se dit "Déjà la fin?". C'est aussi dommage que chaque quartier n'ait droit qu'à une seule page, que ce soit le temple des otakus Akihabara, le mythique quartier de Shinjuku ou bien Shibuya; quatre pages ne seraient pas de trop tellement ces endroits sont riches et renferment des trésors.


A noter l'absence cruelle de carte qui permettrait de trouver rapidement les adresses référencées car, croyez-moi, Shinjuku ou Ikebukuro sont des quartiers gigantesques et, sans carte très précise, il est impossible de s'y retrouver.

Dernier bémol, les photos mériteraient d'être reproduites en plus grand car là elles sont beaucoup trop petites; celui qui n'est jamais allé à Tôkyô doit baver d'envie devant celles-ci mais pester de frustration à cause de leur toute petite taille.

En résumé, un achat indispensable pour tout fan d'animation et de mangas se rendant à Tôkyô, mais a utiliser en complément d'un "vrai" guide car celui-ci ne comporte aucun plan de la ville.


Le programme de la semaine, avec plusieurs quartiers visités par jour sauf le lundi, entièrement consacré à Akihabara.

Canalblog Livres Otaku Tokyo06
Exemple de la page consacrée à Shinjuku. Vu que les images sont limitées en taille chez Canalblog et que la police du livre est petite, j'ai coupé la page en deux pour que vous puissiez la lire intégralement et bien vous faire une idée du style de l'auteur.
Canalblog Livres Otaku Tokyo03

Canalblog Livres Otaku Tokyo04

Canalblog Livres Otaku Tokyo05


Posté par David Yukio à 18:03 - Tôkyô, le Japon, les japonais - Permalien [#]

30 janvier 2011

Les rues fleuries, bordéliques et villageoises de Tôkyô



Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais 


Une des choses qui m'a le plus surpris lors de mes trois voyages à Tôkyô, c'est le mélange ville higt-tech, buildings, néons par milliers, fourmilière humaine et l'aspect village des quartiers dès qu'on s'éloigne des grands centres d'activité comme Shinjuku, Shibuya... A même pas cinq cent mètres du cœur de Shinjuku on trouve des petites rues, où les maisons ont l'air de déborder sur le trottoir en y entassant des plantes, des casiers, des escabeaux, des vélos... comme si la rue était un garage à ciel ouvert. Ceci est étonnant pour qui habite Paris, où on ne laisse rien traîner dans les rues par crainte des vols. Mais c'est encore plus cet aspect village, on se connait tous, on a confiance, qui m'a séduit. L'espace public se mélange avec le privé et, résultat, l'aspect des rues est très dépaysant pour un français. Ajoutons à cela l'exiguïté des maisons japonaises et on comprendra qu'ils doivent utiliser la rue comme annexe à leur logement.

Voici quelques photos de la Golden Gai en 2010
Canalblog_Rues_Plantes01_Golden_Gai

Canalblog_Rues_Plantes01_Golden_Gai_D_tail01

Canalblog_Rues_Plantes01_Golden_Gai_D_tail02
Détail de la photo ci-dessus, avec des casiers, des boîtes en polystyrène

Canalblog_Rues_Plantes03_Golden_Gai

Canalblog_Rues_Plantes03_Golden_Gai_D_tail04

Canalblog_Rues_Plantes03_Golden_Gai_D_tail01
Ce doit être un climatiseur si j'en juge par le câble sur la gauche. Ils sont omniprésents à Tôkyô et je comprends qu'on ne mette pas cette grosse et laide boîte grise dans l'appartement, qui en plus est très bruyante.

Canalblog_Rues_Plantes03_Golden_Gai_D_tail02

Canalblog_Rues_Plantes03_Golden_Gai_D_tail03
Un autre climatiseur, avec un compteur électrique

Canalblog_Rues_Plantes02_Golden_Gai
Les plantes aussi sont très présentes dans ces rues, apportant une touche de nature là où les arbres n'existent plus


Tsukishima en 2010, peut-être le quartier le plus vert à Tôkyô grâce à ses habitants. certaines rues sont noyées sous la verdure et ça m'a fait plaisir!
Canalblog_Rues_Plantes04_Tsukishima

Canalblog_Rues_Plantes05_Tsukishima

Canalblog_Rues_Plantes06_Tsukishima

Canalblog_Rues_Plantes07_Tsukishima

Canalblog_Rues_Plantes08_Tsukishima

Canalblog_Rues_Plantes08_Tsukishima_D_tail01
Des seaux, des poubelles...

Canalblog_Rues_Plantes09_Tsukishima

Ikebukuro 2010, une petite rue commerçante, de jour et de nuit
Canalblog_Rues_Plantes10_Ikebukuro

Canalblog_Rues_Plantes11_Ikebukuro

Canalblog_Rues_Plantes12_Ikebukuro
Le soir venu on laisse les plantes dehors, on ne craint pas les voleurs

Asakusa 2010, même décor de rue commerçante
Canalblog_Rues_Plantes13_Asakusa

Canalblog_Rues_Plantes13_Asakusa_D_tail01
Typique d'un habitant n'ayant pas de garage et qui utilise la rue comme tel : tout ce qui ne tient plus dans la maison, on le met dehors!

Canalblog_Rues_Plantes15_Asakusa

Canalblog_Rues_Plantes15_Asakusa_D_tail01

Canalblog_Rues_Plantes14_Asakusa

Canalblog_Rues_Plantes14_Asakusa_D_tail01
Beaucoup, beaucoup de vélos sont garés dehors la nuit, devant le domicile des propriétaires.

Yanaka Ginza 2010
Canalblog_Rues_Plantes16_Yanaka_Ginza

Canalblog_Rues_Plantes16_Yanaka_Ginza_D_tail01
un détail de la photo du dessus, avec plusieurs casiers des bouteilles d'un restaurant

Canalblog_Rues_Plantes17_Yanaka_Ginza

Canalblog_Rues_Plantes17_Yanaka_Ginza_D_tail01

Shibuya 2010, le quartier des Love Hotels
Canalblog_Rues_Plantes20_Shibuya_Love_H_tels

Canalblog_Rues_Plantes20_Shibuya_Love_H_tels_D_tail01
J'adore ce petit jardin créé à domicile et qui profite à tous les passants

Nakano 2010
Canalblog_Rues_Plantes23_Nakano

Canalblog_Rues_Plantes23_Nakano_D_tail01
A nouveau un stock de casiers du resto d'à côté

Canalblog_Rues_Plantes23_Nakano_D_tail02

Kagurazaka 2010
Canalblog_Rues_Plantes22_Kagurazaka

Shinnjuku, Omoide Yokocho 2010
Canalblog_Rues_Plantes18_Shinjuku_Nuit_Omoide_Yokocho
Dans ce quartier c'est les commerces qui débordent sur la rue plutôt que les particuliers, avec leurs enseignes illuminées posées sur le trottoir

Canalblog_Rues_Plantes19_Shinjuku_Nuit_Omoide_Yokocho

Ueno 2010
Canalblog_Rues_Plantes24_Ueno

Shibuya 2010, quartier des Love Hotels la nuit
Canalblog_Rues_Plantes21_Shibuya_Love_H_tels_Ruelle

Canalblog_Rues_Plantes21_Shibuya_Love_H_tels_Ruelle_D_tail01

Posté par David Yukio à 21:36 - Tôkyô, le Japon, les japonais - Permalien [#]

23 janvier 2011

La tour NTT Docomo de Tôkyô



Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais 


Canalblog Tour NTT Docomo014 2010
La Tour NTT DoCoMo
à Yoyogi est un des buildings icônes de Tôkyô. Elle est actuellement la 3ème plus haute tour de la capitale et a été conçue par l'agence d'architecture japonaise Kajima Design. Elle a été construite dans le district de Shibuya et se trouve à seulement une station, par la Yamanote, de Shinjuku; cependant on peut y aller à pieds depuis Shinjuku sans problème.

Une horloge de 15 mètres de diamètre fut installée à son sommet en novembre 2002, pour célébrer le 10e anniversaire de NTT DoCoMo. Je précise, une horloge, pas deux! si vous la voyez de loin le soir, rappelez-vous qu'elle n'est visible que sur une façade; si vous comptez rejoindre Yoyogi à pieds depuis Shinjuku, en vous repérant avec cette horloge, vous faites aussi fausse route que moi! Je voulais photographier la tour de nuit et je me suis tout simplement perdu dans les petites rues de Yoyogi. Heureusement les japonais se feront un plaisir de vous indiquer votre chemin en cas de problème.

Autre chose, cette tour abrite uniquement des bureaux et des équipements techniques pour gérer le réseau de NTT Docomo; elle ne comporte aucun restaurant ou magasin de souvenir et n'est pas ouverte aux touristes! Que ceci ne vous empêche pas de venir la contempler car son design est très réussi et esthétique avec son petit air d'Empire State Building.

Adresse : 5-24-3 Sendagaya, Shibuya-ku, station de métro Yoyogi
Architect: Kajima Design

Date début construction : 1997
Date fin
construction : septembre 2000
Hauteur sans antenne : 240 mètres
Hauteur avec antenne : 272 mètres
Etages : 28

NTT Docomo, Inc (株式会社エヌ・ティ・ティ・ドコモ)
NTT Docomo est LE symbole de la téléphonie mobile au Japon! Cette société, filiale de NTT, a été créée en août 1991 spécialement pour gérer le marché naissant des mobiles. C'est l'opérateur mobile numéro un au Japon avec, en 2008, plus de 53 millions de clients, soit 54% du marché. Le nom DOCOMO est officiellement une abréviation de la phrase "DO Communications Over the MObile network" (Communiquez sur le réseau mobile). C'est aussi, en japonais, le mot pour dire "Partout", même si l'orthographe exacte est "dokomo" avec un K au lieu d'un C. Le siège de l'entreprise ne se trouve pas, comme on pourrait le croire, dans cette tour emblématique mais dans la Sanno Park Tower de Nagatachô, à Chiyoda,
Le site web de l'entreprise : http://www.nttdocomo.com/
Canalblog Tour NTT Docomo018 NTT Docomo Logo

NTT

La "Nippon Telegraph and Telephone Corporation" a vu le jour en
1986 sur les cendres de la compagnie nationale "Nippon Telegraph and Telephone Public Corporation" NTTPC (日本電信電話公社). La NTTPC, créée en 1952, était alors la seule entreprise japonaise de télécommunication. Etant alors en position de monopole, cette firme publique fut privatisée en 1985 afin de favoriser la concurrence sur le marché des télécoms. C'est une entreprise énorme de plus de 190 000 salariés et la plus grande au niveau mondial dans le domaine des mobiles.
Le site web de l'entreprise : http://www.ntt.co.jp/index_e.html
Canalblog Tour NTT Docomo017 NTT Logo

Canalblog Tour NTT Docomo001 2010

Canalblog Tour NTT Docomo002 2010On la voit de loin, comme l'Empire State Building à New-York!

Canalblog Tour NTT Docomo007 2010Au premier plan, la station Yamanote Yoyogi

Canalblog Tour NTT Docomo010 2010Vue depuis la station de métro Harajuku, en haut de Omotesando dori

Canalblog Tour NTT Docomo011 2010Vue depuis le temple Meiji Jingu

Canalblog Tour NTT Docomo012 2010

Canalblog Tour NTT Docomo013 2010Vue depuis le parc Yoyogi

Canalblog Tour NTT Docomo016 2010Vue depuis Shinjuku

Canalblog Tour NTT Docomo015 2010


Canalblog Tour NTT Docomo005 2010Vue depuis la mairie de Tôkyô

Canalblog Tour NTT Docomo006 2010Vue depuis Shinjuku, avec son horloge

Canalblog Tour NTT Docomo003 2010

Canalblog Tour NTT Docomo009 2010
Sympa ce sommet en cube de grosseur décroissante

Canalblog Tour NTT Docomo008 2010
 

Canalblog Tour NTT Docomo004 2010
Très très beau ce design, cette longue surface plane marron


Canalblog Tour NTT Docomo019 CarteLa tour se trouve au niveau du point rouge. Comme vous le voyez, elle est très très proche de la gare de Shinjuku.


Posté par David Yukio à 10:47 - Tôkyô, le Japon, les japonais - Permalien [#]