HTML5 Audio Player with Playlist

Mon amour pour le Japon et Tôkyô

Mon amour pour le Japon et Tôkyô

13 mars 2022

"Le cinéma enragé au Japon" de Julien Sévéon


Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles cinéma japonais



Julien Sévéon est l'un des plus grands connaisseurs français du cinéma japonais. Il fut rédacteur en chef du magazine "Mad Asia" jusqu'à la disparition du titre, il a coordonné la rédaction des numéros spéciaux "Cinéma d'Asie" de "Mad Movies" et collabore fréquemment avec ce dernier. Bref, le monsieur sait de quoi il parle :-)

En 2010, il a publié "Le cinéma enragé au Japon". Attention, il ne s'agit pas d'un livre sur le cinéma fantastique, gore, SF ou d'action japonais, mais d'un livre sur les cinéastes japonais en colère. Ce sont ceux qui, ayant une vraie conscience politique et sociale, ont voulu secouer leur pays, créer des brûlots révolutionnaires (d'extrême gauche dans ce cas), dénoncer les injustices, appeler à la révolte face à la décadence de l'archipel et ses pertes de valeurs.

Le livre accorde une grande place au contexte politique du Japon de l'après-guerre, notamment dans les années 60 et 70 à l'Armée Rouge Japonaise communiste qui voulait renverser le pouvoir par la violence. Idem pour les films érotiques, les fameux Pinku eiga, très nombreux dans ces décennies et sur lesquels beaucoup de cinéastes traités apprirent leur métier avant de se lancer sur des projets plus ambitieux.

C'est aussi le livre d'un grand fan de Koji Wakamatsu : plus de 60 pages consacrées à ce cinéaste, dont une interview de 15 pages bourrée d'anecdotes.


Nul doute que ce livre deviendra un ouvrage de référence tellement y apparait le professionnalisme de Sévéon, le nombre incroyable de films visionnés (index gargantuesque et orgasmique), mais aussi ses analyses et les informations et anecdotes rapportées. On pourra reprocher un choix subjectif de réalisateurs (seulement 12 noms au sommaire) mais ceux-ci sont traités avec un grand luxe de détails. Seul point noir, le faible nombre de photos couleurs et, pour celles en noir et blanc, leur petite taille ; on est clairement ici dans un livre d'analyse, pas dans un livre sur l'esthétique du cinéma japonais (dommage, car la photo de couverture est magnifiquement bien choisie).

En résumé, ce livre est une grande réussite et deviendra la bible de tout fan de cinéma japonais exigeant désirant parfaire ses connaissances.


Éditeur ‏: ‎Rouge profond
Date de publication : 19 août 2010
Nombre de pages : ‎350
Dimensions : 15.5 x 1.9 x 21.5 cm



La couverture et sa quatrième

Canalblog Japon Cinéma Le Cinéma Enragé Au Japon01

Canalblog Japon Cinéma Le Cinéma Enragé Au Japon02


"Le Cinéma enragé au Japon s'éloigne des grandes avenues cinématographiques nippones pour s'intéresser à la création alternative, transgressive. Films extrêmes, brûlots révolutionnaires érotiques, oeuvres désenchantées (cyber) punk ou productions violentes et gore aux forts relents sociaux, ils sont conçus par des réalisateurs indépendants, engagés, activistes ou libertaires, parfois même hors-la-loi. S'entretenant avec certains d'entre eux, Julien Sévéon évoque des grands noms du cinéma d'exploitation et underground, souvent déviants, toujours sur la brèche. Avec Koji Wakamatsu, Masao Adachi, Sogu Ishii, Katsuya Matsumura, Shinya Tsukamoto Takahisa Zeze, Hisayasu Sato, Kei Fujiwara et ceux qui les entourent, c'est toute l'histoire de la jeunesse nippone des années 1960 à nos jours qui défile. Passionnante initiation pour les néophytes en la matière, riche source d'informations inédites pour les plus avertis, le livre parle d'un cinéma sans concession et de la société japonaise dans tous ses états. Bienvenue dans un monde de rage, de sang, de sueur et de larmes."




Le sommaire

Canalblog Japon Cinéma Le Cinéma Enragé Au Japon12

Canalblog Japon Cinéma Le Cinéma Enragé Au Japon13



Indes des films cités

Canalblog Japon Cinéma Le Cinéma Enragé Au Japon10

Canalblog Japon Cinéma Le Cinéma Enragé Au Japon11

Canalblog Japon Cinéma Le Cinéma Enragé Au Japon12 1



Quelques extraits pour vous rendre compte du style de Sévéon.
La première page : on entre directement dans le substrat politique de révolte des années 60.

Canalblog Japon Cinéma Le Cinéma Enragé Au Japon03



Le cinéaste Koji Wakamatsu est à l'honneur dans ce livre; visiblement Sévéon l'admire beaucoup.

Canalblog Japon Cinéma Le Cinéma Enragé Au Japon04


Premières pages d'un long entretien.

Canalblog Japon Cinéma Le Cinéma Enragé Au Japon05



Shinya Tsukamoto, mon cinéaste japonais moderne préféré avec Kitano :-)

Canalblog Japon Cinéma Le Cinéma Enragé Au Japon06

Canalblog Japon Cinéma Le Cinéma Enragé Au Japon07



Le cinéma gore est bien sûr traité.

Canalblog Japon Cinéma Le Cinéma Enragé Au Japon08


Un passage sur Guinea Pig 2, un film pris par des américains pour un vrai snuff movie.

Canalblog Japon Cinéma Le Cinéma Enragé Au Japon09

Posté par David Yukio à 20:26 - Cinéma japonais - Permalien [#]