Mon amour pour le Japon et Tôkyô

Mon amour pour le Japon et Tôkyô

25 septembre 2005

Tôkyô by night, Shinjuku by night



otes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais 


Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


CanalBlog Tokyo 2004 Shinjuku By Night05


Tokyo la nuit, Shinjuku la nuit, ce sont des néons à perte de vue, des lumières si nombreuses que le nom de Ville lumière est plus approprié pour Tokyo que pour Paris.

Voici quelques unes de mes photos, prises en Avril 1997 et avril 2004, de ces immeubles couverts de néons qui me fascinent encore et qui sont sans équivalent à Paris.

Il faut savoir que Shinjuku est séparé en deux par la fameuse ligne de train Yamanote avec d'un côté le quartier des affaires et la mairie de tokyo dessinée par Kenzo Tange en 1991 et de l'autre le Kabuki cho ( quartier des plaisirs ), les bars et restaurants ouverts jusqu'à l'aube et les lumières de la ville, omniprésentes...

Sur le plan ci-dessous, on voit bien la coupure du quartier induite par la station de métro et la Yamanote. J'ai encadré en rouge les quartiers qui nous intéressent : à gauche, la mairie ( Tokyo Metropolitan Governement Office ) et à droite les deux avenues "Shinjuku Dori" et "Yasukuni Dori" ainsi que le quartier chaud "Kabuki Cho" où j'ai pris mes photos.
CanalBlog Tokyo Shinjuku Plan


Shinjuku!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

CanalBlog Tokyo 2004 Shinjuku By Night08
Le quartier des affaires de Shinjuku; ça manque de couleurs non?

CanalBlog Tokyo 1997 Shinjuku By Night02
On quitte le quartier des affaires, on va passer sous la Yamanote et on va plonger dans l'univers multicolore des néons.

CanalBlog Tokyo 2004 Shinjuku By Night12
On se rapproche de plus en plus :-)

Et voici les immeubles de Shinjuku des avenues "Shinjuku Dori" et "Yasukuni Dori", parés de leurs plus beaux atours; lampes magiques pour tous les fêtards et étrangers, "trou noir" multicolore aspirant tout touriste situé à cent lieux à la ronde.
CanalBlog Tokyo 2004 Shinjuku By Night03


CanalBlog Tokyo 2004 Shinjuku By Night07

CanalBlog Tokyo 2004 Shinjuku By Night10

CanalBlog Tokyo 2004 Shinjuku By Night15

CanalBlog Tokyo 2004 Shinjuku By Night14

CanalBlog Tokyo 1997 Shinjuku By Night01
Je l'aime beaucoup celle-là, prise en 1997 los de mon premier voyage.
Shinjuku l'ultra-moderne avec un arbre; la nature au coeur de la technologie...

CanalBlog Tokyo 2004 Shinjuku By Night06
Il ne reste plus un mètre carré pour une nouvelle pub!

Photo prise au Kabuki Cho, les voitures y sont beaucoup moins nombreuses vu que le quartier est piéton :-)
CanalBlog Tokyo 2004 Shinjuku By Night09

En comparaison, en 2001 j'étais à New-york et si Times Square est aussi illuminé, la surface du quartier est ridicule en regard de Shinjuku! Le Shinjuku by night est GIGANTESQUE, prévoir du ravitailement si l'envie vous prends de le parcourir en entier!!!!!

Deux photos prises en haut du Sunshine 60, un soir à Ikebukuro; la vue sur Shinjuku y est superbe...
CanalBlog Tokyo 2004 Ikebukuro By Night01

CanalBlog Tokyo 2004 Ikebukuro By Night02

Mais Tokyo ce ne sont pas que des buildings illuminés de mille feux, c'est aussi un nombre infini de petites ruelles commerçantes, bordées de bars et restaurants comme celle de cette photo prise à Ueno en 1997. J'y adore les lanternes en papier, les publicités sur le trottoir... on est si loin de Paris, si proche du vieux Japon de Ozu des années 50, celui que j'ai découvert dans ses films et qui m'a donné envie de découvrir cette ville.
CanalBlog Tokyo 1997 Ueno By Night Ruelle

 

CanalBlog carrousel Shinjuku By Night

Posté par David Yukio à 17:45 - Tôkyô, le Japon, les japonais - Permalien [#]

17 septembre 2005

Next Stop ( Sex ) de Atsushi Kamijo - manga zen



Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés


Canalblog Manga Next Stop Couverture01

Canalblog Manga Next Stop Couverture02

Avril 1997 je quitte ma première société et parmi les cadeaux d'adieu de mes collègues se trouve le tome 1 du manga Next Stop de Atsushi Kamijo ( le titre original est Sex ). Immédiatement c'est le coup de foudre, non pas pour le scénario somme toute banal mais pour le personnage féminin Kaho Saito et les superbes décors omniprésents dans ce manga.

Canalblog Manga Next Stop Kaho02
Kaho à Okinawa, sous un ciel magnifique

Canalblog Manga Next Stop Kaho03
Joli portrait entouré de blanc

"Un été à Okinawa", ainsi débute l'histoire, la belle brune Kaho Saito s'est rendue dans cette île pour y retrouver son ami d'enfance Natsu Kikuchi qu'elle n'a pas revu depuis plusieurs années. Elle y rencontre un jeune voyou, Yuki, daltonien et faisant son petit business dans l'île.

Canalblog Manga Next Stop Yuki01
Yuki, jeune loubard daltonien

Canalblog Manga Next Stop Yuki02
Peu de décor dans ce manga mais beaucoup d'espaces vides

Très vite il va affronter un gang qui veut s'emparer de son territoire. A l'issue d'un combat rapide Yuki entraîne Kaho dans sa fuite pour partie à la recherche de Natsu qui s'avère être un de ses amis. On abandonne ensuite tout lien avec cette histoire de gang pas très crédible quand surgit Natsu. Le reste de l'histoire est classique, celle de lycéens avec leur vie de tous les jours. Natsu va réintégrer son école, se frotter aux loubards du coin mais rien d'extraordinaire, Kaho va rencontrer dans son lycée une fille bien étrange, Naomi Chigira ...

Canalblog Manga Next Stop Natsu01
Les retrouvailles entre Natsu et Kaho

A la fin du tome 2, on a l'impression que l'auteur ne sait plus quelle direction donner à son manga, mais qu'importe puisque la beauté de ses deux livres est contenue dans les portraits de Kaho et de sa ville. Nombre de planches sont sans dialogues, reproduisant un cadre de vie comme une salle d'école, un gymnase, un carrefour, un toit d'école. Souvent ces lieux sont déserts, ils sont calmes, reposants, c'est cette ambiance qui m'a séduit.

Canalblog Manga Next Stop Repos01
Pas une personne dans ces décors

Canalblog Manga Next Stop Repos02

J'ai ressenti les mêmes sentiments qu'en visonnant plusieurs films de Ozu ou de Tarkovski ( les comparaisons sont osées mais c'est mon vécu ). Atsushi Kamijo fait surgir la beauté, la réflexion à partir du quotidien, il révèle toute la tristesse et solitude qu'on peut cacher en soi à partir d'un espace aussi anodin qu'une piscine ou un parking. C'est l'angle de vue, l'absence de personnes ( sinon sous forme de silhouettes ) qui métamorphosent ces lieux communs en espaces agissant comme des miroirs et nous renvoyant à nous-même.

Canalblog Manga Next Stop Repos03


Canalblog Manga Next Stop Repos04

Beaucoup de magnifiques doubles pages, ce manga est plus proche des illustrations que des BD japonaises qu'on voit habituellement en France. Et que dire des portraits de Kaho, jeune fille à l'immense chevelure, dessinée dans des cadres vides. Elle semble flotter dans la vie comme dans cet air lumineux, pleine de légèreté.

Canalblog Manga Next Stop Kaho01
"She stands in the luminous air" Leonard Cohen

Canalblog Manga Next Stop Kaho04

Canalblog Manga Next Stop Kaho05

On notera les grands espaces blancs, la part réservée au vide autour des personnages en guise d'arrière-plan. J'adore ces mangas qui ont un aspect aussi dépouillé, on va directement à l'essentiel. Blue de Kiriko Nananan, Clover de Clamp ... sont dans la même lignée que ce grand manga injustement méconnu. Il n'a malheureusement jamais été terminé. Le premier tome est sorti début 1997, le deuxième mi 1998 et depuis plus d'info :-(

[MISE A JOUR 20/11/2005] La série est finie au Japon et elle totalise 7 tomes; les couvertures sont scannées en fin de post.

Un beau manga à redécouvrir d'urgence!!!!!

Canalblog Manga Next Stop Repos05
Se reposer, enfin...

Canalblog Manga Next Stop Repos06


Les couvertures japonaises

Canalblog Manga Next Stop VO01

Canalblog Manga Next Stop VO02

Canalblog Manga Next Stop VO03

Canalblog Manga Next Stop VO04

Canalblog Manga Next Stop VO05

Canalblog Manga Next Stop VO06

Canalblog Manga Next Stop VO07



Posté par David Yukio à 21:31 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

08 septembre 2005

Ai Otsuka - Chronique DVD Live Jam Punch 2005



Notes liées dans mon blog : Liste articles musiques


Canalblog JPop Ai Otsuka Live01

Aujourd'hui je vais chroniquer le premier DVD Live de Ai Otsuka, intitulé Jam Punch 2005. Le concert s'est déroulé récemment, le 1er juin 2005, au forum international de Tokyo.  

Canalblog JPop Ai Otsuka Live DVD01

Cette chanteuse de JPop est assez jeune puisqu'elle est née le 09 septembre 1982 à Osaka. Elle commence sa carrière en 2003 en dévastant les charts en décembre avec le méga hit Sakuranbo "cerise". Les paroles sont un reflet de la bonne humeur de cette jeune fille puisqu'elle affirme être une cerise sur un rythme entraînant en diable. Elle a aussi séduit un large public par sa gouaille sur les plateaux télé où elle dénote des autres idoles assez nunuches.

La question qu'on se posait était donc : que vaut-elle sur scène? N'est-elle qu'une artiste de studio, avec une voix traffiquée, incapable de parler à son public? C'est son premier live et on l'attendait au tournant!

Rassurez-vous tout de suite, la demoiselle a gardé sur scène toute son énergie débordante et arrive à faire danser tout le public présent ce soir là. La salle est plus petite que le Tokyo Dome et se prête mieux à un concert intimiste. Si vous êtes un habitué des live d'Ayumi Hamasaki avec un public plus statique, ce live sera pour vous une belle surprise car on retrouve un public aussi chaleureux que celui d'X-Japan; c'est une bonne référence :-)

La salle de concert
Canalblog JPop Ai Otsuka Live26 Salle


La setlist

Canalblog JPop Ai Otsuka Live DVD02

Le trait le plus marquant d'Ai est qu'elle ne se prends pas au sérieux et prends beaucoup de plaisir à jouer devant ses fans. Petit détail, le public est pas mal déjanté aussi si on en juge par le rappel Sakuranbo avec deux fans arborant l'un un smiley et l'autre une tête de cerf!

On va pas s'ennuyer!!
Canalblog JPop Ai Otsuka Live04 Ca chauffe

Déchaînés les fans :-)
Canalblog JPop Ai Otsuka Live24 Sakuranbo Délire

Sa voix est assez maîtrisée même si lors du rappel on sent quelques essoufflements. Paradoxalement ça m'a positivement marqué car cela la rend plus proche de nous, elle est loin de Boa qui est trop froide, trop sophistiquée en concert. Elle a encore une marge de progression côté vocal pour arriver au niveau de Namie Amuro ( extraordinaire sur le live So Crazy Tour ). Côté chorégraphie elle est beaucoup plus sage que Namie, Boa, pas de vraies danses mais juste une fille heureuse d'être sur scène et qui va s'éclater avec ses fans pendant deux heures.
Canalblog JPop Ai Otsuka Live22 Heureuse

Canalblog JPop Ai Otsuka Live25 Quelle Energie

Je ne détaillerai pas les chansons, cette review est là pour faire connaître un peu plus cette chanteuse en France. J'ai passé un excellent moment avec ce petit lutin, je vous recommande chaudement cd DVD.
Canalblog JPop Ai Otsuka Live15 Emue


Canalblog JPop Ai Otsuka Live21

Sur la première chanson, une vidéo de Ai Otsuka est projetée sur écran géant avec devant trois choristes affublées d'un masque et d'une capuche. Elle arrive en cours de morceau dans une jolie robe noire et c'est partiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii pour deux heures de show!!!!!
Canalblog JPop Ai Otsuka Live03 Chanson01

Ai alterne des morceaux rapides, enjoués, d'autres plus calmes voires émouvants notamment quand elle joue au piano. Personnellement c'est la Ai survoltée que je préfère, celle de Ponpon, Sakuranbo, Pretty voice, Happy days ...

Moment romantique
Canalblog JPop Ai Otsuka Live06 Piano


Canalblog JPop Ai Otsuka Live08

En résumé

Voix maîtrisée, avec quelques faiblesses touchantes lors du rappel

Chorégraphie limitée au minimum, Ai préfère courir et sauter sur scène, faire la pitre...
Canalblog JPop Ai Otsuka Live16 Faut Oser

Complicité très forte avec le public, Ai leur parle beaucoup, arrive à les faire sauter sur place; elle s'est mise d'emblée le public dans sa poche
Canalblog JPop Ai Otsuka Live27 Public

Tantôt fofolle, tantôt émouvante sur des ballades, Ai surprends par la richesse des émotions qu'elle dégage. J'étais resté sur une image de gamine pétillante et là elle se dévoile aussi en femme fragile.
Canalblog JPop Ai Otsuka Live10


Canalblog JPop Ai Otsuka Live11 Ballade


Canalblog JPop Ai Otsuka Live12 Ballade

Canalblog JPop Ai Otsuka Live13 Ballade

Eclairage assez forts, parfois beaucoup de verts ( je suis pas fan de cette couleur ) mais ce n'est pas un problème

Trois, quatre changements de vêtements, bien adaptés aux chansons, ça crée une plus grande variété

Impossible d'évaluer le niveau technique des musiciens n'étant pas moi même un pro mais ils s'amusent bien et font penser à de Gentils Organisateurs du Club Med par leur façon de chauffer le public


Si si, ce sont les musiciens :-)
Canalblog JPop Ai Otsuka Live18 Musiciens

Public chaleureux, conquis d'avance, réagissant au quart de tour aux sollicitations de Ai et de ses musiciens, on sent une forte concentration de fans et pas seulement un public de curieux.

Setlist : c'est le premier live d'Ai Otsuka, son répertoire n'est pas trés étoffé puisqu'il n'a même pas deux ans, pour preuve le rappel comporte deux chansons déjà jouées ce soir là mais quelles chansons mes amis : Sakuranbo et Happy days! Alternance de chansons rapides ( le ponpon va à la bien nommée Ponpon ), enjouées et d'autres plus calmes, Ai maîtrise sur plusieurs registres.

Ponpon, chanson endiablée!
Canalblog JPop Ai Otsuka Live19 Ponpon

Reprise : Sakuranbo + Happy days : tout le monde se lâche, même les musiciens. C'est un gros délire, le concert est réussi, on s'éclate avec le public.

La dernière chanson, Always together, est trés émouvante, on sent l'envie d'Ai Otsuka de prolonger autant que possible ce concert !!!!!!!!!!
Canalblog JPop Ai Otsuka Live30 Concert Réussi


Canalblog JPop Ai Otsuka Live31

Bye bye et merci pour tout!
Canalblog JPop Ai Otsuka Live33 Byebye

Points noirs : aucun!!!!! Si si, aucun :-)

A quand Ai Otsuka en France????????? Beaucoup de groupes de visual kei sont venus, à quand l'explosion de la JPop dans l'hexagone? Ai Otsuka en serait la plus séduisante ambassadrice, j'espère que le message passera aux organisateurs de concerts!


Durée : 127 minutes
Zones : 2, NTSC
Prix : 2500 yens


Partie multimédia ( utiliser Internet Explorer si les lecteurs audio et vidéo n'apparaissent pas )

Autres morceaux excellents, Pretty Voice et Ponpon!

Live de Sakuranbo
http://www.dailymotion.com/video/x4en2f_osujo_parties

Canalblog JPop Ai Otsuka Live02

 

Posté par David Yukio à 21:49 - Musique : JPop, JRock, Visual Kei et concerts - Permalien [#]

28 août 2005

H2 - le drama japonais de Mitsuru Adachi - Kimi to itahibi



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles dramas



Canalblog Drama H2 Haruka Hideo Noda
Hiro, Haruka et Noda du lycée Senkawa


H2 est un manga de Mitsuru Adachi; le sujet est classique pour qui connait cet auteur, à savoir les amours adolescentes sur fond de baseball, comme pour Hi atari ryoko ( Une vie nouvelle ) ou Touch ( Théo et la batte de la victoire ).

H2 a d'abord été publié en manga de 34 volumes, de 1992 à 2000, chez Shônen Sunday Comics puis il a fait l'objet d'un dessin-animé de 39 épisodes de 1995 à 1996 et finalement d'un drama ( série avec de vrais acteurs ) intitulé "Kimi to itahibi" diffusé sur la chaîne japonaise TBS du 13/012005 au 24/03/2005 en 11 épisodes.


Images du manga

Canalblog Manga H2 Manga

Canalblog Manga H2 Manga Groupe

Canalblog Manga H2 Manga Hiro

Canalblog Manga H2 Manga Haruka

Canalblog Manga H2 Manga Hideo

Canalblog Manga H2 Manga Hikari

C'est de ce drama excellent  dont je vais maintenant vous parler!


Personnages ( acteurs )

Hiro Kunimi ( Takayuki Yamada )
C'est le héros, lanceur vedette de son collège où il a remporté plusieurs tournois inter-scolaires. Introverti, il cache ses sentiments et se désespère de voir Hikari, son amour d'enfance, sortir avec Hideo Tachibana qui est aussi son meilleur ami ( ça commence fort! ). Au début de l'histoire il arrive au lycée Senkawa et son moral est au plus bas ( voir ci-dessous pour de plus amples explications ). Détail amusant, ses parents sont assez déjantés, fous amoureux et toujours prêts à aller s'enfermer dans leur chambre pour faire des galippettes; est-ce cela qui lui a donné ce goût immodéré pour les revues pour adultes?
Canalblog Drama H2 Hiro

Les parents de Hiro
Canalblog Drama H2 Hiro Parents

Haruka Koga( Satomi Ishihara )

L'héroïne de l'histoire. Timide, mignonne, rigolote, empotée, dévouée, maladroite comme pas une, toujours à s'étaler par terre puisqu'elle a deux pieds gauche mais la main sur le coeur, c'est elle qui tient sur ses épaules de manageuse le cercle de baseball du lycée Senkawa. Elle est jalouse du lien entre Hiro et Hikari car étant amis d'enfance il y a une grande complicité entre eux deux. C'est aussi la fille du patron du père de Hiro et elle rêve d'être hôtesse de l'air.
Canalblog Drama H2 Haruka01

Par terre, une fois de plus!
Canalblog Drama H2 Haruka Par Terre

Hideo Tachibana ( Koutaro Tanaka )
Batteur vedette de l'école Meiwa, il a gagné au collège deux tournois de la région de Kanto. C'est le premier de la classe, simple, naturel, sans problème, le brave gars à qui tout réussi. Hiro et Hideo sont amis et pourtant rivaux, aussi bien en baseball depuis qu'ils ne sont plus dans la même école ainsi qu'en amour ( mais c'est du domaine du non dit ). Ses parents tiennent un débit de cigarettes et de boissons.
Canalblog Drama H2 Hideo

Hideo et Hikari, sa copine
Canalblog Drama H2 Hideo Hikari01

Hikari Amamiya (Yui Ichikawa)
La petite amie de Hideo et l'amie d'enfance de Hiro. Elle pratique le tir à l'arc et est occasionnellement manager de l'équipe de baseball d'Hideo. Un peu effacée, elle représente la lycéenne japonaise dont rêvent tous les parents. Ceux-ci tiennent une librairie, voisine de la maison de Hiro, où celui-ci vient mater les posters de jeunes filles dénudées. Son rêve est de devenir journaliste sportive.
Canalblog Drama H2 Hikari

Hikari et Hidéo; les histoires d'amour ne sont pas toujours roses
Canalblog Drama H2 Hideo Hikari02

La librairie des parents d'Hikari ( avec Hiro qui va essayer de mater les revues sans payer )
Canalblog Drama H2 Librairie Amamiya

Noda Atsushi ( Akiyoshi Nakao )
Ami d'enfance de Hiro, receveur vedette du temps du collège, il est plus souriant que son ami, plus extraverti aussi. Iil débloque souvent les situations inextricables entre Hidéo, Hiro, Hikari et Haruka.
Canalblog Drama H2 Noda

Tiens, les prénoms des quatre personnages principaux commencent par un H, est-ce un Hasard?????

Lien en anglais sur tous les personnages de la série : http://jdorama.com/drama.856.htm

L'histoire

Celle-ci se déroule au lycée, sur une période de 3 ans et raconte la création et l'ascension du club de baseball du lycée Senkawa ainsi que la romance sous forme de carré amoureux entre quatres amis, Hiro Kunimi, Hideo Tachibana,  Hikari Amamiya et Haruka Koga.
Canalblog Drama H2 Lycée

Notre héros est donc Hiro Kunimi, lanceur vedette de son école qui a gagné plusieurs tournois inter-collège. Au début de la série Hiro intègre le club de football du lycée Senkawa et son ami d'enfance Noda, receveur au collège, est entré au club de reporters pour les beaux yeux d'une belle. Curieux choix pour ces deux passionnés de baseball, non? L'explication est qu'un médecin leur a diagnostiqué de graves maladies empêchant toute poursuite de ce sport : pour Hiro c'est la maladie "coude de verre", très handicapante pour un lanceur, et pour Noda c'est un problème à la taille. Ces deux-là étaient des champions au collège mais leur parcourt est fini, ils n'iront jamais au Koshien et cela les fait terriblement souffrir.
Canalblog Drama H2 Hiro Noda

Le Koshien est le stade où se déroule le tournoi national inter-lycées de baseball. Pour y arriver les éliminatoires régionales sont féroces et donnent lieu à d'âpres matchs. Jouer au Koshien est le rêve de tout joueur de baseball et, si en plus il se distingue, c'est un pas vers le monde des professionnels. A noter que dans plusieurs mangas de Mitsuru Adachi, un des personages promet à sa copine ( souvent manageuse de l'équipe ) de l'emmener au Koshien; c'est une preuve de son amour.
Canalblog Drama H2 Koshien

Les deux compères ont donc intégré une nouvelle école sans club de baseball, ce qui leur évitera d'être tentés et de risquer leur santé. Il existe cependant un cercle de baseball, sorte d'amicale de passionnés, mais ses membres ne sont pas sèrieux et s'entraînent le moins possible! Ce cercle est tenu à bout de bras par leur manageuse, Haruka Koga, championne toute catégorie de la maladresse. Dès le premier regard elle a fondu pour Hiro, l'inverse est-il vrai?

Le cercle de baseball
Canalblog Drama H2 Le Cercle01


Canalblog Drama H2 Le Cercle02

Un match opposera le cercle de baseball à l'équipe de foot de leur école puisque personne d'externe ne souhaite les rencontrer. Hiro et Noda observent ce match qui avait bien mal commencé mais les deux as du collège redresseront le score; ils veulent finir leur "carrière" en beauté, sur un coup d'éclat, puis renoncer définitivement au baseball. A l'issue de ce match haut en rebondissements, les membres du cercle, Koga en tête, croient qu'ils vont s'inscrire mais il y a toujours ces satanés problèmes de santé.

C'est alors qu'un coup de théâtre éclate quand ils apprennent par la télévision que leur médecin a été arrété pour exercice illégal de la médecine. Cet imposteur, sans aucun diplôme, prenait plaisir à se faire appeler docteur et a détruit la carrière de bien des sportifs par son incompétence.

Le médecin véreux
Canalblog Drama H2 Médecin

Un examen médical sèrieux leur confirmera qu'ils ne souffrent d'aucune maladie ou blessure et qu'ils peuvent reprendre le baseball. Le nouveau problème, de taille, est que pour participer au Koshien l'école doit comporter un club de baseball, ce qui n'est pas le cas de Senkawa. Plutôt que de revenir à Meiwa, Hiro et Noda vont transformer le cercle d'amateurs en vrai club. Pouquoi n'ont-ils pas réintégré Meiwa comme le leur proposait Hidéo ainsi qu'Hikari? La gentillesse de Koga a-t-elle touché le coeur d'Hiro? Est-ce le challenge à relever, faire de ces amateurs une vraie équipe? Ils prennent cependant de sérieux risques au vu de la composition de l'équipe.

Hiro et sa nouvelle équipe
Canalblog Drama H2 Hiro Baseball01

Autre problème ( il n'y a que ça ma parole!!!!! ), le principal refuse la création du club de baseball et ce sous de faux prétextes. En réalité il adore le baseball mais il a trop été déçu par le passé dans la course au Koshien et ne veut plus souffrir à ce point. Après un faux enlèvement de son fils, il se laissera finalement convaincre par l'amour que portent ces jeunes au baseball.

Le principal
Canalblog Drama H2 Le Principal

Toutes les conditions sont maintenant réunies pour que commence la compétition! Pour Hiro, les objectifs sont désormais le Koshien et Hikari mais Hideo, son meilleur ami, est sur son chemin.

Le duel Hiro Hideo
Canalblog Drama H2 Hiro Baseball02

Canalblog Drama H2 Hideo Baseball

Canalblog Drama H2 Panneau Score


Péripéties à venir
L'équipe de Senkawa ira-t-elle au Koshien? Le remportera-t-elle? Combien de fois?
Hiro et Hideo se retrouveront à jouer l'un contre l'autre en éliminatoires pour aller au Koshien, qui va gagner?
Haruka arrivera-t-elle à sortir avec Hiro?
Hiro arrivera-t-il à reconquérir Hikari?
Canalblog Drama H2 Mains

Un décès se profile à l'horizon, de qui s'agit-il?
Deux nouveaux joueurs dans l'équipe de Senkawa sont redevables envers le batteur vedette d'une autre école, pourquoi ont-ils intégré Senkawa, leurs motivations sont-elles saines?
Canalblog Drama H2 Deux Nouvelles Recrues


Points forts
J'ai particulièrement apprécié cette série pour les raisons suivantes :
De nombreuses scènes de la vie quotidienne, dans les lycées, la rue, les maisons, c'est un plaisir de découvrir une partie du quotidien des japonais de 2005
Canalblog Drama H2 Intèrieur

Canalblog Drama H2 Quotidien01

Canalblog Drama H2 Quotidien02

Les personnages sont attachants ( mention spéciale à la craquante Haruka ), les caractères bien développés
Canalblog Drama H2 Haruka02

L'équilibre entre sport et romance
Voir de vrais acteurs sur un scénario de mitsuru adachi; ses histoires sont magnifiques mais tout le monde n'apprécie pas le trait de ses mangas ou de ses dessins-animés. Choisir des acteurs en chair et en os permet de contourner ce problème
Beaucoup de malentendus et de non-dits entre les protagonistes de ces histoires d'amour, ce qui rends les situations très intéressantes et leur évolution imprévisible

Rare image où les sentiments amoureux s'expriment!
Canalblog Drama H2 Hideo Amoureux

L'amitié profonde entre les deux garçons Hiro et Hideo qui résistera à bien des épreuves
La maturité des situations, on est plus proche de Touch que de Hi atari ryoko
Les nombreux rebondissements, coups de théâtre...
La bonne humeur des acteurs, ils prennent du plaisir à jouer dans cette série et ça se voit
La nostalgie que j'ai ressenti devant cette jeunesse, leurs espoirs, et qui m'a projeté vingt ans en arrière, à l'époque du lycée avec ma bande de potes!
Canalblog Drama H2 Photo Souvenir


Autres

Un box DVD, en japonais uniquement, est disponible sur cdjapan : http://www.cdjapan.co.jp/detailview.html?KEY=ZMSH-2170

Pour une version sous-titrée anglaise il faudra se tourner vers les fansubs; dans ce cas Google est votre meilleur ami.

Voici une excellente présentation, en français, de Mitsuru Adachi, ce grand dessinateur ayant vendu plus de 100 millions de mangas en trente ans de carrière http://www.nihon-fr.com/manga/manga/afficher/page-dossiers/id-128/

On a gagné!!!!!

Canalblog Drama H2 Fête01

Canalblog Drama H2 Fête02

Canalblog Carrousel Drama H2 Live

Posté par David Yukio à 15:48 - Dramas, Sentai ( séries télés live ) - Permalien [#]

16 août 2005

Loose socks, les fameuses chaussettes tombantes des japonaises



Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais 

CanalBlog Loose Socks Manga01Suicide Club


CanalBlog Loose Socks14


Qui parmi vous s'intéressant au Japon n'a jamais entendu parler ou vu des loose socks? Personne je suppose, ce qui n'a rien d'étonnant quand on sait que ces chaussettes sont devenues une icône pour tous les fans du Japon, anime, mangas et cosplay au même titre que le fameux uniforme marin des lycéennes, le sailor fuku! Ces chaussettes nous évoquant immanquablement le Japon, comme la mairie de Tokyo ou le grand Bouddha de Kamakura, je me devais donc d'en faire une note!

CanalBlog Loose Socks16


Ces chaussettes sont par nature très larges ( on prends fréquemment quelques tailles au dessus ), un peu plus serrées en haut pour tenir un minimum et assez lourdes. Le but en les portant est d'avoir des chaussettes qui tombent avec plus ou moins de plis. Leur taille est variable, 30 cm à 1 m 30 et blanche dans l'écrasante majorité des cas. On en trouve aussi de toutes les couleurs mais les plis sont moins visibles. A noter qu'elles ne doivent pas dépasser le genou. En 1997 j'en ai vu dont les plis touchaient carrément le sol, recouvrant une bonne partie des chaussures; bonjour la propreté. Selon la longueur, certaines tombent avec un ou deux plis, d'autres avec pas loin de dix.

Ca c'est de la longueur!
CanalBlog Loose Socks01

Des plis, encore des plis
CanalBlog Loose Socks05

Les plus astucieux, au vu des photos, auront vite compris que quelque chose cloche. En effet ces chaussettes sont très larges et ne peuvent pas tenir naturellement sur la jambe, comment font donc les japonaises sur ces photos? Tout simplement en utilisant de la colle au niveau des mollets!!!!! Oui, une colle spécialement créée pour que les looses socks tiennent bien; j'espère qu'elle est hypoallergénique car porter cette colle au contact de la peau, cinq jours par semaine, neuf heures par jour... On peut aussi utiliser un élastique mais c'est moins classe! Est-ce esthétique? A chacun ses goûts, perso je trouve ça sexy comme tout et furieusement kawai :-)

Loose sock avec colle
CanalBlog Loose Socks00

Utilisation de la colle
CanalBlog Loose Socks10

Dans les années 90 c'était un vrai phénomène, incontournaaaaaaaaaaaaaaable!!!!!! Qu'en est-il aujourd'hui? Les looses socks seraient en perte de vitesse mais voici une photo que j'ai prise en avril 2004 devant le parc Yoyogi où on voit bien deux fans d'un groupe de rock porter ces fameuses chaussettes.
CanalBlog Loose Socks06 Tokyo 2004 Harajuku

En revanche aucune lycéenne n'en portait ce matin là, à Ikebukuro, à moins que ce ne soit des collégiennes.
CanalBlog Loose Socks15 Tokyo 2004 Ikebukuro

Il faut savoir aussi que de nombreuses écoles interdisent ces loose socks, le réglement étant très strict sur la tenue vestimentaire au Japon. Ces chaussettes ayant été popularisées par les lycéennes, les établissements y ont donc vu une brèche dans leur monopole sur l'aspect de leur élèves. Ces filles avaient envie de se distinguer, de mettre un peu de folie dans leur uniforme strict et il n'y avait que sur les chaussettes qu'elles avaient prise, le reste étant trop normalisé pour pouvoir déroger à la règle. Ca permet aussi de montrer son appartenance à un groupe; très très important au Japon le groupe! On peut ainsi rapprocher les loose socks de la coloration des cheveux en roux qui a aussi fait fureur ces dernières années parmi les jeunes comme signe de rebellion

Et on s'amuse et on rigole à exhiber nos loose socks!
CanalBlog Loose Socks02

Preuve de la reconnaissance internationale des loose socks, on peut en acheter même en France!!!!! Voici pour preuve les liens vers les sites de kogaru et nippon-export :-) Etonnant non?
http://www.nippon-export.com/catalog/index.php?cPath=23_829_269

http://www.kogaru.net/boutique/achat/index.php?catid=1

Pour ceux qui fantasment carrément sur les lycéennes en chaussettes, voici des copies écran de plusieurs DVD qu'on peut trouver sur le site loose socks. Je mets pas de lien car c'est un site X pour voyeurs; libre à vous d'y aller mais il faudra passer par google. C'est un site en japonais et je ne sais pas s'ils font de la vente à l'international. Je n'ai pas été étonné du tout que des hommes soient fétichistes de ces chaussettes. C'est un nouvel accessoire dans l'uniforme des lycéennes et celà renforce encore plus leur pouvoir de séduction sur ces pauvres japonais tombant en pamoison devant ces jeunes filles!

CanalBlog Loose Socks DVD01

 

CanalBlog Loose Socks DVD02

 

CanalBlog Loose Socks DVD03

 

CanalBlog Loose Socks DVD04

Un lien sur une présentation de l'uniforme des japonaises :
http://perso.wanadoo.fr/kadnax/safuku.htm

Les uniformes des écoles de Tokyo :
http://www.st.rim.or.jp/~chiro/JOICON-E.html

N'est-elle pas belle avec ses chaussettes blanches?
CanalBlog Loose Socks12

Stock de loose socks
CanalBlog Loose Socks13

Loose socks avec moins de plis
CanalBlog Loose Socks03


Autres photos trouvées sur le web
CanalBlog Loose Socks17

CanalBlog Loose Socks18

CanalBlog Loose Socks19 Yamanote


Quelques dramas où on peut voir des lycéennes avec des looses socks :-)
Drama de GTO – Great Teacher Onizuka
H2 Live de Mitsuru Adachi - Kimi to itahibi

Posté par David Yukio à 21:04 - Tôkyô, le Japon, les japonais - Permalien [#]

11 août 2005

Concert de MUCC à la Loco le 09 Août 2005



Notes liées dans mon blog : Liste articles musiques

 Canalblog Concert Mucc Flyer

Le 09 Août 2005 la Loco accueille le groupe japonais MUCC. Formé de Tatsurou au chant, Miya à la guitare, Yukke à la basse et Satochi à la batterie, c'est un groupe de visuel du sous-genre eroguro ( érotique grotesque ). Leur apparence est cependant soft : yeux et bouche noirs, costumes noirs; certains diront que c'est léger pour du visuel mais ça donne une vraie classe.

Niveau musical c'est du bon gros métal, qui décrasse les oreilles et fait bondir sur place!!!!!

Concert
Ouverture des portes à 19H00, pas de première partie. Concert de 20H00 à 21H15 puis un rappel d'une seule chanson pour une fin à 21H30.

J'avais écouté deux, trois morceaux avant leur concert mais je connais très mal ce groupe, je viens dons sans aucun a priori et sans désir précis ( du genre "je veux qu'ils chantent telle chanson" ), c'est d'ailleurs le meilleur moyen d'avoir de bonnes surprises :-)

A 20H00 les membres entrent en scène, ils sont assez jeunes puisqu'ils sont tous nés en 1979 et là c'est parti pour une heure et demie de concert survolté. Les morceaux s'enchaînent les uns après les autres, sans temps mort. On commémore aujourd'hui les 60 ans de Nagasaki mais c'est un autre feu qui s'abat sur le public ce soir, un déluge de métal incandescent et rageur. A noter deux ballades avec un unique briquet allumé dans la salle. J'ai dit un, pas deux, personne ne savait qu'ils faisaient aussi des ballades? En tout cas, quelqu'un pourra dorénavant dire "Je suis celui qui tenait le briquet au concert de MUCC"!!!!

A noter le très bon son dans la salle, j'étais sur la rambarde gauche et on entendait distinctement les différents instruments mais aussi les paroles des chansons; ça change du concert de DEG à l'Olympia. Vraiment un très bon point pour la Loco ce soir.

Canalblog Concert Mucc04

La fosse est remplie aux 3/4, MUCC est moins connu en France que d'autres groupe mais après leur performance de ce soir c'est une plus grande salle qu'ils devront prendre à leur prochaine venue. Fort peu de pogo ( j'entends par là des grands mouvements de foule et des gens se jettant les uns contre les autres ) mais beaucoup beaucoup de spectateurs excités, sautant sur place comme montés sur ressorts mais n'arrivant pas à égaler le chanteur qui lui est carrément déchaîné.

Parlons-en justement de Tatsurou le chanteur, il est très proche de son public, causant à plusieurs reprises avec nous et, en plus, en français!!!!!!!!!!!!!  "Bonjour", "Merci Paris", "Vive la France" et certaines phrases totalement incompréhensibles ( on a droit à ce moment là un grand blanc de la part du public assez génant ) et aussi en anglais. Beaucoup de signes aussi en direction du public :-) Bref un showman qui est là pour nous faire plaisir, avec, au cours d'une chanson, une danse endiablée qui a mis encore plus le feu dans la fosse : excellent moment, c'était limite émouvant de voir quelqu'un s'amuser à ce point et prendre autant de plaisir!!!!! Il a aussi joué de l'harmonica et hop, les fans sont encore plus conquis :-) Le public lui rends d'ailleurs bien cette intimité puisqu'il reprends en coeur toutes les chansons et applaudis à tout rompre les prestations solos du guitariste et bassiste.

Tatsurou, chanteur
Canalblog Concert Mucc01

Mention spéciale pour l'attitude du public, très respectueux lors des chansons avec peu de cris; une ambiance amicale et non pas de guerre comme à l'Olympia. Voilà un public qui sait se tenir et jeune en plus, bravo! On peut apprécier les morceaux sans se faire crier dans les oreilles et c'est bien agréable si on compare avec le concert de DIR EN GREY noyé sous un flot de hurlements.

En résumé c'était un excellent concert, inoubliable par son énergie et la communion du groupe avec son public; en être aussi proche c'est plaisant à voir. Concert trop court cependant mais ils ont promis de revenir l'an prochain :-). Les membres semblaient surpris de notre super accueil, nul doute que la qualité du show en a été influencé.

Pour l'anecdote ils jouent pieds nus, à l'exception du batteur qui lui joue en chaussettes noires.

La Setlist, trouvée sur le site forum.jmusiceuropa.com ( merci à Silveric ) :

Homura uta
ranchu
daremo inai ie
zetsubou
Roji ura boku to kimi e
dakukuu
gentou sanka
Mama
(la nouvelle chanson)
Aka tsuki
Zutazuta
Monochro no keshiki
Mae e
Bouzenjishitsu
Suimin
Daikirai

Rappel: 9Gatsu 3ka no kokuin

Canalblog Concert Mucc05

Dédicace
Une séance dédicace a ensuite lieu au carré VIP pour les fans ayant acheté le digipack CD-DVD "Homura Uta" version européenne. Cette dédicace durera beaucoup plus longtemps que prévue, pas loin d'une heure. Je n'y étais pas, je me sens toujours gêné devant des personnes avec qui j'ai du mal à communiquer à cause de la langue et à qui je voudrais dire tant de chose, du genre "votre concert était génial, vous avez mis le feu, revenez très vite". En tout cas quand ils ont quitté le carré VIP, j'étais dans l'escalier menant à la fosse pour les applaudire et ça leur à fait plaisir.

Cosplay et Quizz
Après la dédicace on a droit à un quizz d'une quinzaine de questions ainsi qu'à un superbe concours de cosplay après minuit. Une vingtaine de fans, arborant leurs plus beaux atours, se sont inscrits et défilent devant une poignée de couche tard. On notera la prestation de la présentatrice, fort à l'aise avec tous les participants. Ceux-ci sont majoritairement féminins mais quelques garçons sont montés sur scène et ils étaient loin d'être ridicules. Je suis parti vers 1h00, avant que ne soit prononcé le résultat du concours, désolé mais j'étais crevé :-) Mon objectif maintenant est de trouver sur le web des photos de ce cosplay!!!!!

Fansite français de MUCC
Pour en savoir plus sur cet excellent groupe, voici le lien de leur fansite français :
http://perso.wanadoo.fr/zetsubou/accueil.html


A la prochaine les gars et merci pour le concert!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Canalblog Concert Mucc03

Posté par David Yukio à 13:20 - Musique : JPop, JRock, Visual Kei et concerts - Permalien [#]

07 août 2005

BLUE - superbe manga d'amours adolescentes

 

Notes liées dans mon blog : Liste articles mangas et dessins-animés


Canalblog Manga Blue Couverture


Le manga BLUE de Kiriko Nananan est une de ces petites perles qui émerge de temps en temps de l'océan de mangas paraissant en France. Il est publié chez Casterman dans la collection Sakka, la couverture est superbe à l'exception du logo orange de Sakka ( mais je l'ai enlevé chez moi afin d'en faire mon papier peint :-).

L'histoire
BLUE narre l'histoire de deux lycéennes, élèves d'un établissement non mixte,
situé près de la mer du Japon. Kirishima Kayako est en dernière année de lycée et elle espère l'an prochain intégrer une faculté d’art à Tokyo. Endô Masami, dans la même classe, la trouble beaucoup, elle aimerait notamment savoir pourquoi elle a été renvoyée de l'école l'an passé. De fil en aiguille les deux adolescentes se rapprochent, deviennent amies puis, tout naturellement, tombent amoureuses.

Canalblog Manga Blue06

Canalblog Manga Blue04

On apprendra que Endô a avorté l'an passé suite à une aventure avec un homme marié mais cette tragédie est juste là pour donner un peu de profondeur au scénario, l'essentiel du livre n'est pas là mais bien la relation entre les deux adolescentes, la découverte de l'amour avec ses joies, ses peines, la trahison, le sentiment d'abandon, la complexité des relations humaines, l'impuissance a influer sur le cours des évènements... Tout le livre nous raconte le quotidien de ces élèves, au lycée, chez elles, ce sont ces petites choses de la vie de tous les jours qui forment la trame du manga avec les élans de leurs coeurs.

Canalblog Manga Blue03


Le style
On est loin du shojo manga classique avec des filles ayant autant d'étoiles dans les yeux que la galaxie d'Andromède, des cases éclatées sans bords, des vêtements semblant sortir du dernier magazine de mode. Au contraire ici les dessins sont réalistes, il n'y a que quelques traits dans une page souvent blanche aux trois quarts, blanche comme des coeurs vierges ne demandant qu'à être remplis d'amour. On remarquera particulièrement la chevelure, grande tâche noire, avec juste ici et là quelques cheveux qui pointent. Les yeux, la bouche aussi sont noirs, sans détail, ce qui dessine des visages épurés, avec une économie de traits impressionnante. Les décors sont peu présents ce qui renforce l'idée que c'est l'intèrieur des personnages qui est important et non pas ce qui les entoure.

Souvent un gros plan sur un visage, apparemment inexpressif, mais c'est que les émotions sont retenues, rarement dévoilées. Les portraits de ces jeunes filles sont souvent graves.

Canalblog Manga Blue02

Canalblog Manga Blue05

Le dessin est très statique, les éclats de voix et de mouvements sont extrèmements rares dans ce manga où tous les protagonistes semblent maîtres de leurs sentiments. Certaines pages font plus penser à de l'illustration qu'à ce qu'on appelle communément bande dessinée.

On adore ou on déteste mais ce style m'a immédiatement conquis, Kiriko Nananan me fait penser à Mitsuru Adachi car lui aussi, sur des visages à priori inexpressifs, arrive à nous faire entrer en résonnance avec les sentiments d'un personnage, à diffuser par un simple regard figé des émotions comme la surprise, la déception, l'amour...


Canalblog Manga Blue07

Les maîtres mots de ce chef d'oeuvre : beaucoup de sensibilité, de finesse et de pudeur dans le traitement des tourments psychologiques de deux amoureuses. Une grande force émotionnelle et un dessin épuré font de ce manga une réussite totale!

Une autre oeuvre de Kiriko Nananan est disponible chez Casterman, Everyday, avant que ne sorte Water, un recueil de ses oeuvres de jeunesse; preuve s'il en est de l'engouement pour cette dessinatrice exceptionnelle.

A noter qu'un film a été tiré de cette histoire par le cinéaste Hiroshi Ando; voici un lien en anglais http://www.midnighteye.com
/reviews/blue.shtml


Quelques images des actrices du film

Endo et Kirishima
Canalblog Manga Blue Film01


Canalblog Manga Blue Film02

Canalblog Manga Blue Film03

Canalblog Manga Blue11


Posté par David Yukio à 09:50 - Mangas et dessins animés - Permalien [#]

26 juillet 2005

Concert de DIR EN GREY à l'Olympia le 24 juillet 2005



Notes liées dans mon blog : Liste articles musiques


Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Dimanche 24 juillet 2005, DIR EN GREY, LE groupe de métal japonais est en concert à l'Olympia. Pour beaucoup c'est un rêve de plusieurs années qui se réalise enfin mais ce qui devait être un véritable évènement, à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire de la musique japonaise en France, ne sera pas aussi réussi que ce à quoi on s'attendait.

Le flyers!!!!!
CanalBlog Concert DIR EN GREY Olympia Flyers

A l’origine de la venue en France de ce groupe, on trouve de multiples actions de la part des fans : pétitions, sites web, mails … faisant pression sur les personnes gérant leurs tournée; bref un vrai travail de lobbying !
Free Will, la société qui organise la tournée de Dir en Grey en Europe avait initialement pensé au Bataclan mais devant le nombre de billets prévendus, c’est l'Olympia qui est finalement retenue, salle mythique s’il en est à Paris. La venue du groupe s’annonçait sous les meilleures auspices.

Avant le concert : l’attente !
Samedi soir, à 22H30, je me suis promené devant l'Olympia pour prendre en photo les lettres du groupe en lumière orange sur fond noir. A ma grande surprise une bonne dizaine de personnes étaient déjà présentes, campant fièrement devant l'entrée de la salle. Ont-elles dormi ici? Aucune idée puisque je suis rentré chez moi mais dimanche à 11H30 c'était déjà une bonne trentaine de passionnés qui étaient présents.

Samedi soir
CanalBlog Concert DIR EN GREY Olympia01

CanalBlog Concert DIR EN GREY Olympia02 

CanalBlog Concert DIR EN GREY Olympia03


Dimanche matin
CanalBlog Concert DIR EN GREY Olympia04

CanalBlog Concert DIR EN GREY Olympia05

Personnellement je suis venu à 15H00, pour une ouverture des portes à 17H30 et début de la première partie à 19H00. La file d'attente fait 50 mètres, je me place sagement en bout de file, attendant patiemment que les quatre heures d'attentes s'écoulent :-) C'est alors le théâtre de scènes amusantes :
      - des gamines de 14, 15 ans derrière moi critiquant chacune des filles passant à côté de nous ( t’as vu ses fringues, t'as vu son maquillage … )
     - les habitants du quartiers, certains trés étonnés d'autres à moitié scandalisés de la faune présente devant le music hall ; certaines dames avaient même un air hautain devant cette jeunesse
     - les touristes prenant quantité de photos des goths lolitas
     - des jeunes et moins jeunes arborant leurs plus beaux atours et paradant sur le trottoir
     - deux japonaises super lookées ( dont une avec une mini couronne ), prises en potos par de nombreux spectateurs
     - deux filles semblant échappées des livres Fruits et Fresh Fruits ( voir ce lien :
http://japon.canalblog.com/archives/2005/07/02/652325.html ) dont les costumes bariolés donnent une touche de couleur bienvenue à notre assemblée majoritairement en noir
     - deux fillettes de 12 ans déguisées en goth lolitas
     - une gamine en bas résille et jean déchiré, assise sur le trottoir pendant une heure ( qui ou qu'attendait-elle, mystère!! )
     - un mec drapé d'un drapeau japonais
     - une distribution massive de flyers pour les prochains concerts de jmusic
     - des cris dans la foule quand un membre japonais du staff nous filmait

De nombreuses photos, superbes, de la file d'attente sur le site http://www.silveric.com/. Merci au photographe, j’avais pas pris mon appareil car je voulais pas le laisser au vestiaire ( ils étaient en effet interdits par le groupe )!!!!!

Beaucoup de pays sont représentés : russie, pologne, italie, espagne, angleterre, portugal, france bien sur j'en passe et des meilleurs. Quant aux looks : gothique, métal, normal, indéfinissable, cosplayeuses, n’importe quoi, ridicule ...
Quelques mecs ont fait des efforts mais ce sont surtout les filles qui brillent ce jour là, en bien ou en mal : certaines sont super bien habillées, avec beaucoup de classe, d'autres sont fringuées n'importe comment genre gamine gauche qui se déguise en goth et qui a tout faux : allez en soirée gothique ( il y en a au moins une par semaine à Paris ) et là vous verrez des filles de 20 ans qui ont une classe naturelle et qui ont un vrai goût dans le choix de leurs vêtements et le maquillage. Je sais, je sais, c’est pas beau de se moquer du physique des gens ou de la façon de s’habiller mais plusieurs ont confondu ce concert avec Mardi gras ou Halloween donc pas de pitié!!!!!

Le temps était assez froid, quelques gouttes de pluie et des éclaircies vers 17H00, rien de grave donc :-)

A 18H00 j'entre enfin à l'Olympia, la fosse est déjà remplie au tiers mais j’arrive à me faufiler à l'extrème droite, troisième rang et c'est reparti pour une heure d'attente :-)


La première partie : ETHS
Le groupe de métal marseillais ETHS a l’honneur d’ouvrir pour DIR EN GREY et aussi d’avoir été choisi par le groupe comme première partie. Jouer dans une salle comme l’Olympia est une immense chance et ils ne l’ont pas laissé passer même si une partie du public leur était franchement hostile, une autre indifférente et la dernière secouée par leur fougue scénique.
Extraits en mp3 et vidéos sur leur site
http://www.eths.net

Photos trouvées surle web
CanalBlog Concert ETHS01

CanalBlog Concert ETHS02

Cette formation de cinq membres a pour particularité d’avoir une chanteuse, et non pas un chanteur, possédant une voix extrèmement rauque dont elle usera à merveille lors de ce set. Le groupe aura joué 40 minutes, de 19H00 à 19H40, avec des titres comme Samantha, Je vous hais, A la droite de Dieu... Mention spéciale sur une chanson où la chanteuse Candice, couchée par terre, hurle de longues minutes comme si on écorchait son âme : trés impressionnante sa voix gutturale. Malheureusement du fait de ma place à deux mètres des enceintes, difficile de saisir les textes et d’apprécier pleinement la musique.

C'est pour moi une découverte, je ne m'attendais à rien de précis et j'ai été conquis par la prestation du groupe. Candice semble enragée, hargneuse même et le groupe s'éclate sur une si grande scène;  une prestation impressionnante et j'ai hâte des revoir sur Paris. Quand la chanteuse a dit qu'il ne restait que deux chansons, les hystériques de DEG étaient bien contentes mais cette fin était trop tôt pour moi.

Toutes mes félicitations au groupe, vous avez conquis de nombreux fans ce soir là !

A tous ceux qui n'ont pas aimé, je rappelle que c'est DIR EN GREY eux mêmes qui ont souhaité ce groupe en première partie, alors vous auriez pu respecter leur choix. On notera malheureusement l'attitude déplorable d'une minorité de groupies de DIR EN GREY, des gamines malpolies, qui gueulaient "Casse toi", "Ta gueule" et ne voulant que le départ du groupe de scène, comme si ça aurait pu faire jouer DIR EN GREY plus tôt ou plus longtemps; LAMENTABLE !!!!!

On notera les premiers évanouissements lors de la première partie : gens compressés dans les premiers rangs, manque d’alimentation pour certaines qui attendent depuis des heures…


Le concert de DIR EN GREY
CanalBlog Concert DIR EN GREY01

A 20H10 DIR EN GREY arrive enfin sur scène attaquant avec Merciless Cult et la salle explose sous un déluge de décibels et de hurlements.

Une partie de la Set list : Merciless Cult, Dead Tree, The Final, Obscure, Child Prey, Garbage, Dead Tree, The IIIrd Empire …

Ce sont surtout les deux derniers albums, Vulgar et Withering to death, qui sont représentés; on notera l’absence de Kigan et Jessica ( ma préférée ). La set list me semble trop sélective et ne donne pas un bon aperçu de leur carrière et de leur diversité musicale; ce soir c’était métal, point! L’imagerie visuel kei est définitivement enterrée, chaque membre portant des costumes normaux; dommage! Interdiction de prendre des photos, dommage aussi !

Les lumières sont à dominante violet, pourpre, c’est agréable.
On aura bien sur droit à Kyo se déchirant la poitrine, se frappant le coeur avec le micro, se griffant l'intérieur de la bouche ( mais le sang qui coulera de sa bouche semble faux ). Le minimum est pourtant assuré, il ne faut pas décevoir les fans.

Le public est bien sur hystérique, c’était prévisible, avec une minorité de groupies-gamines post-pubères hurlant au moindre signe de kyo, kaoru, Toshiya, Die ou Shinya. Les guitares se croisent : hurlements, kyo se renverse un seau d'eau sur la tête : hurlements, kyo monte sur une enceinte : hurlements ... Et s'il s'était récuré le nez en public : hurlement aussi? Réfléchissez avant de hurler, vous n’êtes pas comme les chiens de Pavlov !!

J’ai eu la désagréable impression que ces groupies se moquaient pas mal de la musique et qu’elles étaient ici uniquement pour voir en vrai les membres de DIR EN GREY mais absolument pas pour assister à un concert; si le groupe n’avait pas joué mais fait une conférence de presse on aurait eu exactement le même cirque!!!!!

Images en vrac : projection d’images psychédéliques genre années 70 sur un écran lors d’un morceau, puis ensuite des images de l’armée japonaise, l’effondrement de 40 personnes au milieu des premiers rangs suite à un stupide mouvement de foule, un blanc de 30 à 40 secondes entre plusieurs chansons, c’était frustrant, ça cassait complètement le rythme et ça énervait le public qui avait vraiment pas besoin de ça.

Il y aura deux rappels trés courts de 3 chansons avec 15 minutes d’attente entre chaque rappel, c'est long, très long, le public trépignait et frappait le sol qui tremblait de tout son saoul ( impressionnant ).

Quelques mots de Kyo au public, un peu en français mais j'aurais apprécié la même chose des autres membres. Tout le monde connait les musiciens mais en général il y a à la fin du concert une présentation du band; j’ai toujours trouvé ce moment trés sympa et intense car le public se lâche encore plus, chaque musicien faisant un petit solo et récoltant l’admiration du public mais il n’y a rien eu ce soir !

A la fin du concert, Kyo crache de l'eau sur les premiers rangs : je trouve ça limite mais certaines ont du tomber en pâmoison puis il remplit un seau, se le renverse sur la tête et le jette au public.
La dernière image : la batterie de shinya, trônant en solitaire et superbement éclairée de blanc. C’est curieux mais c’est une des images que je retiendrai de ce concert, ce bel instrument éclatant de lumière était presque émouvant.

J'ai passé la majeure partie du concert appuyé contre un mur, à droite, vers le 15ème rang. Là au moins il y avait peu de monde, on voyait tout le groupe, on pouvait respirer et on n’était pas agressé par des gamines de 1m50 qui pleurnichent parce qu’elles sont petites et qu’elles voient pas bien etc etc.

Conclusion : son moyen, lumières sympas mais pas transcendentales, costumes quelconques, pas les grands succès du groupe, attitude du public déplorable, membres autres que le chanteur assez statiques ( jeu de scène pas terrible ), peu de solos pour apprécier la technique des musiciens, temps trop long entre les morceaux à plusieurs reprises... Ce concert n'était pas franchement une réussite. Ca manquait de pêche, d'implication des autres membres, concert mal maîtrisé. Beaucoup ont dû être déçu ce soir là.
Un début d'explication dans l'nterview accordée après le concert par Kaoru et Shinya sur le site :
http://www.jmusiceuropa.com/fr/jamefiles/jamefiles.php?id=165

On retiendra les points suivants assez inquiétants rétrospectivement : "Mais  nous avions un petit problème, cela faisait deux mois que nous n'avions pas fait de concert, le dernier c'était à Berlin. Nous avions peur d'être un peu rouillés". "C'était fantastique sur les deux, trois derniers titres, on était au niveau où nous sommes d'habitude." En clair, le reste du set était de leur aveu même de piètre qualité! Il parait pourtant que ce concert était mieux que celui de Berlin; ils ont du être sacrément frustrés les allemands!


CanalBlog Concert DIR EN GREY02

Les groupies
Une minorité mais malheureusement trés audible, une caricature des fans de musique japonaise donnant une trés mauvaise image du mouvement en France et à l'étranger, voilà ce que sont les groupies de DIR EN GREY, des gamines mal élevées de 13, 18 ans en pleine crise d'adolescence. Des hystériques n'ayant aucun respect pour les gens, ni pour le premier groupe. Elles n'aiment pas la musique, elles n'aiment pas les concerts, elles n'aiment pas les gens, elles font seulement une fixation sur leur groupe du moment, le consomment et passent à un autre. Si DIR EN GREY n'avait pas joué mais seulement donné une conférence de presse, c'aurait été le même bordel.

Marre des Kyooooooooooooooooo, marre des Shinyaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa je t'aime!!!!!
Ces personnes ne connaissent pas les us et coutumes des concerts : on vient pour ECOUTER les chansons, pas pour faire le concours de la sirène la plus aigüe! Dans tous les concerts de métal, rock, pop que j'ai fait, et ce depuis 17 ans, voici comment se comportent les gens qui aiment la musique : on crie AVANT le concert, on applaudit ENTRE chaque chanson, on applaudit les solos, on crie pour le rappel et on s'explose la gorge lors de la présentation des membres mais on écoute PENDANT les morceaux, on ne s'égosille pas comme si on était assise sur un cactus!!!!!

Ces gamines ont transformé DIR EN GREY en boys band japonais, c'est pitoyable! Vous croyez qu'ils vont revenir après cet accueil digne d'une foire? La musique japonaise va devenir un sujet de plaisanterie, de rigolade à cause de ces personnes, du genre "Tu écoutes du visual kei, comme les groupies qui étaient devant l'Olympia? Ma pauvre, écoute donc de la vraie musique, ces groupes c'est juste pour les minettes." Les groupies de DIR EN GREY vont-elles remplacer les blondes dans l'imaginaire collectif comme la neuneu de service?

Leur seule excuse : ce sont des étrangères ou des françaises avec x heures d'avion, de train, de métro, de bus, et d'attente dans les jambes, on peut comprendre que ça leur soit monté à la tête mais quand même, en arriver à de telles extrémités, quel manque d'éducation.

Conclusion : ce qui devait être un concert fabuleux se révéla trés moyen et moi je pars revisionner mon DVD de 5 ugly kingdoms, tranquillement chez moi !

Pour l'anecdote, un article de libération http://www.liberation.fr/page.php?Article=312922


Posté par David Yukio à 22:08 - Musique : JPop, JRock, Visual Kei et concerts - Permalien [#]

23 juillet 2005

Junko Kitano et Shimizu Reiko, illustratrices japonaises



Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Notes liées dans mon blog : Liste articles poésie, photos, arts, expositions, illustrateurs et autres



Après avoir fait une note sur un couple d'illustrateurs taïwanais trés talentueux (http://japon.canalblog.com/archives/2005/06/25/652315.html), en voici une consacrée cette fois à deux japonaises spécialisées dans les portraits, Junko Kitano et Shimizu Reiko.

En 1997, lors de mon premier voyage à Tokyo, dès qu'une librairie était dans mon champ de vision c'était au minimum une heure que j'y passais, écumant les rayons les uns après les autres, ravi par tant de trésors sur ce pays et sa culture.

Les librairies Parco center book de Shibuya et Kinokuniya à Shinjuku m'ont fait découvrir la grande illustratrice Junko Kitano dont voici quelques dessins.
Selon un ami, ces portraits seraient exécutés à partir de photos d'enfants, ce qui expliquerait l'aspect si réaliste de leurs visages. J'apprécie tout particulièrement le choix des couleurs, en nombre restreint pour chaque tableau et jouant sur un subtil dégradé. Le sérieux des enfants, voir leur gravité me fait penser au grand photographe Jock Sturges.

CanalBlog Artbook Junko Kitano01

CanalBlog Artbook Junko Kitano Extrait01

CanalBlog Artbook Junko Kitano Extrait02

CanalBlog Artbook Junko Kitano Extrait03

Les deux artbook de Shimizu Reiko en ma possession ont été achetés fin 1996 chez Tonkam Monge, près de Jussieu. La clarté des peaux, la douceur des visages, la subtilité des émotions qu'on y devine m'a fait craquer au premier coup d'oeil et je considère ces livres comme deux petits joyaux de ma bibliothèque.

Aria, travaux de 1983 à 1990
CanalBlog Artbook Shimizu Reiko Aria


Extraits de Aria

CanalBlog Artbook Shimizu Reiko Aria Extrait01


CanalBlog Artbook Shimizu Reiko Aria Extrait02

Waltz, travaux de 1991 à 1995
CanalBlog Artbook Shimizu Reiko Waltz01

Extraits de Waltz
CanalBlog Artbook Shimizu Reiko Waltz Extrait01

CanalBlog Artbook Shimizu Reiko Waltz Extrait02

CanalBlog Artbook Shimizu Reiko Waltz Extrait03

CanalBlog Artbook Shimizu Reiko Waltz Extrait04

Posté par David Yukio à 16:11 - Arts, illustrateurs - Permalien [#]

17 juillet 2005

Bosozoku, les gangs de jeunes motards japonais



Notes liées dans mon blog : Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais 


Pour voir les images en pleine définition, faire avec la souris "Clic droit/ouvrir le lien dans un nouvel onglet".


Le livre "Bosozoku — Pressures of a Conformist Society - Photographs by Masayuki Yoshinaga" est consacré au phénomène Bosozoku, ces fameux gangs de jeunes motards japonais. Ces teenagers ( moyenne d'âge 20 ans ), à bord de leurs motos customisées, vétus de combinaisons avec de larges inscriptions en kanjis noir ou blanc, sont traités dans les médias comme des délinquants juvéniles, une nuisance. Ce phénomène plus ou moins underground, durablement implanté dans la société japonaise depuis le début des années 70, fait régulièrement parler de lui dans la rubrique faits divers avec les pires exactions : aggressions, viols, meurtres ... mais dans leur majorité il s'agit de motards passionnés qui se limitent à parader en groupe de plusieurs dizaines de personnes, arborant de grands drapeaux, dans une ambiance bonne enfant et faisant pétarader leurs motos tard la nuit, au grand dam du voisinage. Ils sont surtout localisés à Tokyo et Osaka.

Les japonais ont cependant peur de ces bandes de loubards à cause de leur mauvaise réputation, de leur idéologie politique proche de l'extrème droite et de leurs liens plus ou moins forts avec le crime organisé. Il est en effet avéré que certains membres de ces gangs servent de réservoir de petites frappes pour les yakusas mais il s'agit là d'une infime minorité. Masayuki Yoshinaga, lui même bosozoku il y a 20 ans, y voit au contraire l'expression d'une jeunesse éprise de liberté, pleine de vie, un cri de révolte dans une société camisole extrémement rigide dans ses relations humaines. Ces adolescents, une fois adultes, rentrent docilement dans le rang, devenant d'ordinaires salarymen avec seulement une très faible part qui intègrera les rangs des yakusas.

Les bosozokus font un peu partie du paysage urbain japonais, il sufit de voir leurs apparitions dans les mangas et dessins animés : Kanéda et sa bande dans Akira, Great Teacher Onizuka ( GTO ), une séquence dans Mes voisins les Yamada, une autre dans le manga de baston Tough et même dans le comics Kabuki de David Mack... pour les plus connus en France mais plusieurs mangas au Japon sont consacrés à ces jeunes, preuve qu'ils représentent pour beaucoup une sorte de rêve, ceux qui ont osé dire non à l'autorité, aux conventions étouffantes.

A noter que ce phénomène n'est pas exclusivemet masculin mais attire aussi les filles comme le montre ces photos.

Un lien en français sur une discussion concernant ces gangs : http://www.forumjapon.com/forum/viewtopic.php?t=3650

CanalBlog Livres Bosozoku01

 CanalBlog Livres Bosozoku02

 CanalBlog Livres Bosozoku03

 CanalBlog Livres Bosozoku04

 CanalBlog Livres Bosozoku05

 CanalBlog Livres Bosozoku06

 

Posté par David Yukio à 13:12 - Tôkyô, le Japon, les japonais - Permalien [#]