Mon amour pour le Japon et Tôkyô

Mon amour pour le Japon et Tôkyô

21 août 2010

Troisième voyage à Tôkyô - Jour 20 - Mercredi 21 Avril 2010

Je me lève à 5H00 pour aller à Nikkô; vous avez bien lu, 5h00 du matin, faut vraiment en vouloir!

Cette endroit se trouve à 140 km au nord de Tôkyô, ce qui implique beaucoup de transport. Je vais de Shinjuku à Ueno par la Yamanote puis de Ueno à Asakusa où je prends le train de la compagnie Tobu. Ce train, express ou omnibus, ça dépend des heures et du prix, m'emmène dans ce haut lieu touristique, réputé pour ses nombreux temples au milieu de la nature. Ce qui me surprends en premier, c'est qu'il fait grand jour à 5H30, en avril, à Tôkyô! Je ne parle pas de pénombre ou de soleil levant, non non, il fait aussi jour qu'à 10H00 à Paris! Le train part à 7H10 et arrive à 9H20 à Nikkô; attention à ne pas vous tromper de voie ni de wagon; ce sont les deux derniers du train qui vont à Nikkô, les autres se séparent à une station et partent dans une autre direction.

Je monte ensuite dans un bus, à la gare de Nikkô, nous menant dans l'enceinte renfermant tous les temples dont le fameux Toshogu édifié pour
être le tombeau de Ieyasu Tokugawa. Impossible de détailler tous les temples, ils sont trop nombreux mais sachez que leur architecture est aux antipodes de celle des temples japonais classiques, style zen, à savoir aucune épure dans leur décoration mais plutôt une abondance de motifs, ornements qui font penser au rococo européen et, plus près du Japon, au style chinois. Après tout, rien n'est trop beau pour la tombe d'un shogun!

Ces
temples reposent sagement au milieu de gigantesques arbres centenaires qui culminent à plusieurs dizaines de mètres. On est perdu dans cette nature foisonnante et c'est bien agréable après le tumulte tôkyôïte :-) J'assiste à un moment donné à une cérémonie avec des prêtes, une sorte de passation de pouvoir ou d'initiation, mais impossible de savoir concrètement ce qui se passe.
Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_001

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_002
Le quai de la Yamanote à 5h30 du matin!

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_003
Première fois que je vois cet affichage, disant que ce wagon est réservé aux femmes

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_004
Gare d'Asakusa, machine pour acheter votre ticket pour Nikkô. Si vous lisez les kanjis, ne cherchez pas Nikkô mais Tôbu Nikkô.

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_005
Pas la peine de lire ce panneau, c'est trop compliqué, pire que nos horaires de RER

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_006
Marquage au sol pour le train direction Nikkô

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_007
La Tôkyô Sky Tree

Le voyage pour Nikkô est long mais les paysages sont sympas
Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_008

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_011


Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_009  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_010  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_012  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_013 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_014 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_015 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_016

La gare de Nikkô

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_017
Autour de la gare, pas grand chose; Nikkô est une toute petite ville

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_018
L'entrée du parc renfermant les temples

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_019  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_020  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_021  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_022  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_023  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_024  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_025  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_026
Larges avenues, arbres centenaires, temples... bienvenue à Nikkô

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_027  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_029


Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_030


Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_028

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_031  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_032  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_033  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_034  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_035  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_036 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_037  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_038  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_039  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_040
Les fameux singes et le secret du bonheur : ne rien entendre, ne rien dire, ne rien voir


Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_041  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_042  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_043  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_044  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_045  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_049


Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_050


Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_046 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_047  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_048
   

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_051  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_052  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_053  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_054  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_055  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_056  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_057  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_058  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_064


Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_059  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_066


Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_067

Un sabre avec une lame de 2 mètres 40 si je me souviens bien!

Voici les photos de la cérémonie dont je vous ai parlée
Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_065


Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_060  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_061  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_062 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_063
 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_068 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_069 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_071  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_070

Une tête de poisson, laissée sur la table; pour quelle raison?

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_072 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_074  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_073  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_075  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_076  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_077  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_078  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_079  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_080  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_081  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_082  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_083 

Après avoir vu les différents temples, m'être extasié sur  leur décoration, sur les lanternes en pierre recouvertes de mousse, je prends un autre bus pour aller cette fois voir les chutes d'eau de Kegon, réputées dans tout le Japon, à 30 minutes de Nikkô.

Honnêtement, elles sont pas terrible, le débit est moyen, elles sont certes hautes de 97 mètres mais j'accroche pas plus que ça, bref, heureusement qu'il y a l'énorme lac Chuzenji à côté pour ne pas me faire regretter le déplacement. A noter qu'on est à 1200 mètres et qu'il fait très très frais, il y a même des blocs de neige dans les rues, c'est dire si le climat change de la capitale! Je me promène un peu autour du lac puis rentre en bus à
Nikkô, par des chemins montagneux tout en épingles à cheveux!  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_084
Un hôtel, à la sortie du parc

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_085  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_095


Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_086
La ville renfermant les chutes d'eau de Kegon

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_087
Pas de chance, je n'ai vu aucun singe

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_089 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_090
L'énorme lac
Chuzenji


Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_091 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_092 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_093 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_094
Pédalo en forme de cygne

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_088

La chute d'eau de Kegon

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_096
Direction l'observatoire via un ascenseur pour voir la chute d'eau depuis le bas

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_097
C'est quand même assez tristounet...

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_098 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_099 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_100
Un pont très connu mais que je n'ai pu photographier que de mon bus

Je prends le train de 16H00 mais n'arrive à Tôkyô qu'à 18H40 après un voyage qui m'a semblé interminable!!!!! Le train faisait omnibus entre Nikkô et Futagabe je crois et il se trainait, il se trainait... j'ai cru que j'allais devenir fou!

En revanche le gros point positif est que j'ai pris un train de province, en fin d'après-midi, quand les salary men rentrent du travail, les lycéens également et je me croyais dans un dessin animé ou un drama car il y a toujours des scènes de ce genre. Ce fut émouvant d'être aussi proche du quotidien de ce peuple que j'admire tant, le mot n'est pas trop fort, mais dieu que le retour fut long!

Parmi les lycéennes, il y en avait trois qui sortaient visiblement de leur établissement puisqu'elles étaient encore en uniforme mais elles avaient des micro jupes! J'en suis toujours pas revenu, je ne comprends pas que dans une école on tolère des jupettes aussi courtes, c'était vraiment trop! Enfin bon, on va pas jouer les pères la pudeur mais j'ai été choqué; d'un autre côté les nanas semblaient sans gêne, mal élevées par rapport aux autres filles de leur âge, avec des piercings en plus... bon, ce fut une rencontre étrange!

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_101
Retour pour Tôkyô

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_102 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_103 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_104  

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_105 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_106 

Canalblog_Tokyo03_21_Avril_2010_107 


Notes liées dans mon blog

Mes voyages à Tôkyô


Liste articles Tôkyô, le Japon, les japonais


Posté par David Yukio à 09:13 - Tôkyô, le Japon, les japonais - Permalien [#]